Soumission au sexe masculin. Deuxième essai

Bon ben finalement, ça se fera ce soir.
Une amie doit venir demain pour bosser. Du coup, on doit décaler. Et evidemment, ça m'laisse moins de temps pour m'y préparer, mais aussi pour stresser.

Rendez vous a 18h45. J'm'empresse de rentrer chez moi vers 10 et d'préparer la salle de bain. Même si j'le connais pas, et que j'le reverrai sans doute jamais, faut que ça soit clean, alors on enlève tout ce qui pourrait gêner, les vêtements par terre, les serviettes en trop, le rasoir au sol sur la douche, tout ça quoi. Puis au même moment, j'reçois un sms de lui, il est juste en bas.

J'flippe encore un peu plus. Evidemment. J'met de la musique avant de partir sur mon pc, du Crystal Castle. Ça fera ambiance. C'est la musique idéal pour ce genre de truc. Ou pour le sexe tout court d'ailleurs. Puis j'descends le chercher. J'flippe un peu plus encore. Il m'attends près des poubelles de la cité, j'arrive dos à lui, j'suis à 30 mètres. Puis instinctivement, j'recule, et j'fais demi tour. C'est lache. Super lache. Et là, d'un coup, j'tombe sur un pote de classe qui sort juste derrière moi. S'ensuit une petite causette sans importance ou j'sais pas quoi répondre, j'sais d'ailleurs même plus ce que je lui ai dit. ' T'as bien bosser aujourd'hui ? Moi j'ai eu trop d'mal hier soir après la soirée ». Il repart assez vite et j'continue mon chemin vers l'entrée de mon appartement.

Mais quand même, c'est lache, et c'est sale. On laisse pas des gens comme ça. On les invite pas pour leur poser un lapin. J'aimerai pas que ça m'arrive. Alors j'veux pas que ça lui arrive. Alors j'fais demi tour.

J'ai cru que j'allais mourir de stresse, mais bon, voilà ,j'me présente et on se sert la main. Il avait l'air de préféré que j'lui fasse la bise. En même temps, il est gay quoi. Aucune parole jusqu'à mon appartement. J'essaye de lui poser quand même quelques questions.. s'il a déjà fait ça avant.. si c'était bien.. s'il est déjà tombé sur des gens stressé comme ça.. si parfois ça s'est mal passé..
Un moment de malaise. Et ça a continué arrivé chez moi.

J'avais de toute façon établit les règles d'entrer. Il arrive, salle de bain, on fait notre affaire, et il repart. J'ai aucune envie qu'il voit ou j'habite, mon chez moi, qu'il m'examine et qu'il me juge sur quoi que ce soit. Alors j'lui lance qu'on peut y aller, que j'suis géné, j'le répète souvent. En même temps, je l'étais, et j'aime bien faire part de ce que j'pense à l'instant. De toute façon, ça s'voyait déjà sur moi a 10km. On se déshabille tout les deux, il a un corps plutot banal, et j'espère qu'il va pas reculer fasse au mien. Quoi que, au moins je ne l'aurais pas fait et j'aurais éviter de stresser. T'façon, je m'inquiète carrement pour rien, j'ai un corps aussi tout a fait banal, ni gros, ni maigrichon.

On passe du coup sous la douche, j'essaye de regler.. et voilà que s'ensuit des caresses de sa part. J'ai vraiment du mal à apprécier ça. Il se colle à moi et essaye de m'embrasser, ce que je fais a moitié, vraiment, j'apprécie pas non plus. J'commence à sentir son odeur, une odeur de mec, et de tabac. Et vraiment, tu t'étonneras si j'te dit que j'apprécie pas non plus ?

Alors il m'embrasse, se colle toujours a moi, colle son sexe contre moi, ça me gêne. J'essaye quand même d'y mettre du mien, je le caresse, le touche sur les fesses, l'embrasse dans le cou. J'aime bien le cou. Pouvoir embrasser, lecher.. mordre, mordre profondemment, faire du mal. Ça m'plait. Evidemment , j'vais pas jusque la. Et je m'arrête bien vite. Je glisse mes mains vers son sexe. Là aussi, j'ai du mal à voir un autre sexe male. Ça m'excite vraiment pas comme ça. Je le caresse, il à l'air d'aimer ça. Et puis après quelques minutes, j'décide d'y aller, parce que c'est quand même ça que je recherche . Je me glisse à genou, face à lui, et commencer à lui lecher les couilles. Ce mot est vulgaire. Mais j'en connais pas d'autres tu m'excuseras. Alors je lui lèche, aspire instinctivement. Il à l'air de beaucoup apprécier. C'est presque mon cas. Il est quand même carrement poilu. Tu t'dois te dire que j'suis super compliqué là non ? J'dois juste être 100% hétéro. J'le fais, mais j'me f***e aussi un peu. Puis j'lui demande s'il veut que je le suce. Il m'autorise, mais j'lui propose une capote avant. Il avait l'air chaud pour le faire sans. Mais c'est mal ! Il n'y arrive pas du premier coup, il m'avoue que c'est jamais lui qui met la capote généralement. Ouais, c'est un gay plutot passif qui rencontre un hétéro plutot passif. La bonne blague. Il n'y arrive donc pas du premier coup, et j'dois le relêcher un coup entre les jambes pour que ça marche. J'le sais que ça marche, j'le sens respirer plus rapidement. Et ça, ça m'plait.

J'attends pas longtemps, c'est un peu le but de ce rendez vous, alors j'me lance, bouche grande ouverte, et glisser son sexe épais entre mes lèvres. Novice que je suis, je commence des mouvements un peu bancals. Assez profond mais assez mal rythmé. Il commence alors à mettre mes mains sur mes cheveux, pour me pousser, et me guider. Je commence a prendre le rythme, et ça m'excite vachement. A genou face a lui, comme une soumise. C'est le mot, et c'est exactement ce que je recherchai. Alors je le suce, lentement , j'accelère, je repasse a des mouvements lents.. parfois il me prends la tête, pousse son sexe jusque dans ma gorge, me surprenant, me faisant faire des remontés. Mais ça m'excite d'être utilisé comme ça. Et j'continue, je vais de plus en plus vite, il me caresse les cheveux et j'continue à le sucer. Et quand je ne l'ai plus en bouche, j'ouvre grande ma langue pour la lecher de dessous, comme une petite chienne en chaleur.

Je remonte alors, et je lui demande s'il peut essayer de «  m'enculer ». Je redeviens stressé, et l'excitation fuit un peu. Je crois avoir été trop serré.. ses doigts me font mal.. il me propose de me lecher l'entre jambe après m'avoir dit avec de belles fesses. J'accepte le compliment et lui autorise, même si ça ne me dit vraiment rien d'avoir sa langue entre mes deux fesses. Les sensations sont d'ailleurs étranges. Après ça, son sexe n'arrive pas à passer. J'suis pas assez exciter. Il n'a pas l'air de l'être totalement non plus. Il m'avoue que de toute façon, normalement, c'est lui qui s'fait enculer.

Alors soit. Pourquoi pas. De toute façon j'étais plus très excité pour ça. Et j'avais mal. J'devrais me toucher d'avantage. Mais bon, le faire seul sans que personne en profite, c'est pas non plus très drole. Alors je lui propose de le resucer, comme une bonne soumise que je veux être. Et j'ai pas de mal à y retourner, et il n'a pas de mal non plus à pousser d'avantage son sexe au fond de ma gorge. J'aime ça, être pris comme ça, que ma bouche serve à ça, qu'il prenne du plaisir, que je sois rabaissé et qu'il continue ses mouvements de bassin au fond de ma bouche. Il n'y a finalement que ça qui m'a excité dans ce rendez vous. Mais bordel , quel excitation.

Il me fait remonter , il essaye de me branler, mais ça aussi, ne fonctionne pas. Et de toute façon, j'en ai pas envie, j'ai plus envie, et je suis fatigué. Je ne lui dit pas directement, et il essaye de m'embrasser, il me regarde, et n'arrête pas ça. J'ai vraiment plus envie, alors je détourne les yeux. J'me laisse faire, j'veux pas être méchant, je l'ai invité pour ça, mais ça ne m'excite plus. Plus du tout et j'ai envie qu'il s'en aille. Je lui propose d'arrêter, Mais il a envie de se finir. Que je le branle par dessus la capote. Alors je m'execute, rapidement. En esperant bien le faire. Parce que j'veux bien faire cela. Tout comme sucer.

Il aime ça. J'suis assez satisfait, et il arrive très vite à « gicler » comme il m'a dit. La douche est déjà froide, et j'ai juste clairement plus envie de le regarder. J'commence a lui reposer des questions pour casser le blanc. Si c'était bien, s'il l'avait deja fait beaucoup de fois.. etc.. et je m'excuse d'être embarassé, de ne pas le regarder, etc. Il me dit que c'est pas grave, et que ça prouve bien que j'suis hétéro. D'un coté, ça me rassure. Je sais pas pourquoi. Mais l'idée de coucher avec un mec s'est litteralement envolé après qu'il m'est dit ça.

On continue de discuter des fois ou il l'a fait. J'lui pose pas mal de questions, j'suis curieux j'crois. J'ai envie de savoir à quoi il pense quand il fait ça, pourquoi il le fait, si c'est normal, si ça a marché avec tout le monde, comment, pourquoi, avec qui, si il y a eu des trucs chelou parfois.. Ce mec est completement different de moi. Et j'aime bien connaître les gens différents, ça m'sort de mon quotidien.

Il me dit qu'il aime bien les kawaii dans mon genre. Il regrette qu'il n'y en ai plus là ou il traine. Un kawaii ? C'est genre un mec qui lit des mangas et qui aime le Japon. Comme moi apparemment. Bon, c'est un peu le cas, enfin ce fut le cas, mais c'est très vite mettre dans des cases. D'ailleurs il le fait très rapidement. Il me dit qu'il aime les mécheux, les skatteurs, mais pas trop les wesh. Ok. Pourquoi pas.

Puis gentillement, je lui demande de partir, j'sais plus comment j'ai annoncé ça.. mais bon. Lui parler n'est pas déplaisant, mais j'arrive toujours pas à le regarder. Et j'repense encore a son regard quand il essayait de m'exciter après la seconde fois que je le suçait, un espèce de regard de gay pervers. T'peux être en mesure de te demander ce que c'est un regard de gay pervers. J'sais pas.. un gars qui veut te sauter dessus ? Mais t'peux comprendre ça que si t'es un mec. J'pense ? Bref, ça me dévisageait, ça m'faisait flipper. Mais vraiment.

Du coup, il commence à se rhabiller après que je lui ai filé une serviette, j'en fais pas de même, je veux repasser sous la douche, je me sens terriblement sale, je veux qu'il parte, je suis fatigué et je suis sale. Je lui dit d'ailleurs. Assez gentillement. Avec l'age, j'deviens de plus en plus franc. Peut être même trop parfois. Mais au moins, je tourne pas autour du pot. J'lui avoue même presque l'avoir laissé tomber devant l'immeuble, et que j'sais pas si je serais chaud pour le revoir. Il comprends, et vraiment bien. Il est gay et comprends être passé par là. Sauf que lui à du prendre du plaisir de bout en bout avec ce genre de scene. Ce fut pas mon cas. Il m'dit qu'au moins, j'aurais essayé, et que ça m'passera une fois que je serais casé, que j'aurais une femme et des enfants.
J'pense qu'il à tort. Ce genre d'envie, quand tu l'as, ça disparaît pas comme ça. Si t'es attiré par les mecs, ou les sexe de mec. C'est comme ça. Et même « casé » ça va pas faire de toi un homme fidèle qui n'y pensera plus jamais. Il n'y a qu'a voir les hommes de 50-60 ans qui recherche du sex gay discret et qui sont mariés dans les annonces. Ils sont complexés de ne pas avoir essayer avant. C'est tout. Ça s'perd pas ça. De toute façon, je n'veux pas de femme, ni d'enfants. Quoi qu'en y repensant, les idées peuvent changer. Il n'y qu'a voir en ce moment, la domination me reprenant et m'excitant. Alors que j'me voyait comme total soumis depuis quelques temps maintenant. Mais bon. J'lui fais pas part de tout ça. Il est sympas, mais j'me sens pas débattre avec lui.

Bref, on se parle encore un peu pendant qu'il se r habit et me dit ne plus trop faire de choses comme ça maintenant. Des rencontres sur le net. A cause d'une mauvaise rencontre.

Il m'dit avoir rencontré un mec un jour, qui l'a invité à une soirée, un mec avec ses potes. Ils se sont bien amusés, rigolé, bu.. puis ils lui ont racketter de l'argent avant d'en venir aux mains. Et il s'en est finis à l'hosto. Flippant non ? Ça fait réaliser des trucs quand même.

J'reste dans ma serviette, sec. Et j'lui ouvre la porte, lui demandant s'il allait bien retrouver le chemin. Il m'dit que si jamais j'étais chaud un autre jour, j'avais qu'à redemander. J'lui avoue que c'est vraiment pas sur. Et voilà, il repars.

Maintenant j'veux prendre une douche, mais on a utilisé trop d'eau. Elle est froide. Alors j'dois attendre. Mais j'me sens vraiment sale. De la bouche, et du « cul ». Une langue inconnue.. ça m'dit vraiment rien. Par contre, j'espère qu'il à apprécier la mienne.

J'en retire que les mecs ne m'attirent clairement pas. J'le savait déjà. Mais ça s'confirme, même sexuellement finalement. J'y arrive pas, mais vraiment pas. Par contre, être a genou, langue bien pendu, regard de « chienne en chaleur » face à un sexe contre mon visage. J'y retourne quand tu veux.
100% (3/0)
 
Posted by anacka
10 months ago    Views: 825
Comments (4)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
9 months ago
Non, rassure-toi, ce n'est pas du tout confus et, effectivement, d'exposer ton ressenti sans le travestir, de parler des choses négatives, donne du crédit à ton récit et ajoute une petite dose d'excitation ;)
J'espère qu'il y aura des suites à cette aventure
9 months ago
Merci beaucoup de ton avis, quand je relis ça, je me dis que j'ai écris bien vite, certaines choses peuvent paraitre confuse, peu expliquée, mais je voulais mettre l'accent sur ces choses qui me faisait peur, et parfois encore peur maintenant, ça donne au réalisme de l'histoire, et j'imagine que c'est aussi plus excitant de savoir tout ce qu'on peut ressentir. Pas seulement le coté 'petite soumise sans reflechir'. S'il devait y avoir autre expérience, et j'espère qu'il y en aura , j'imagine que j'en ferai partager la communauté =)
9 months ago
Le fait que tu aies apprécié de te sentir petite chienne soumise pendant que tu le suçais m'a bien excité, tout comme la fin où tu dis être prêt à recommencer sur le champ :)
C'est cool que tu parles aussi de tes réticences, on ne lit pas souvent ça et ça donne une réalité à ton histoire
10 months ago
Je m'excuse pour les nombreuses fautes, j'ai écrit ça vraiment après coup, sans verifier mon texte, et en essayant de me souvenir d'un maximum de détails. Pourtant, sous la rapidité, j'ai peut etre omis certaines choses.. j'espère que le tout reste cohérent, et que mon style d'écrire vous plaira :)