alexaimeFmure's Blog
mes vieilles cochones de l'été

bonjour j'ai 29 ans et je vous ai déjà parlé de mon goût pour les dames mûres que ma cochonne de tante m'a donné dans mon adolescence. Quand j'avais 20 ans je fantasmais sur des femmes de 35-40 ans... maintenant que j'approche de la trentaine je me rends compte que mes préférences se tournent vers de vrai dames flirtant avec la cinquantaine... bien éduquées bourgeoises... dévergondées ou délaissées...

Cet été mes maitresses habituelles étaient en vacances mais j'ai rencontré Isabelle une blonde un peu forte très classe, mère de deux grands enfants. une chevelure frisée qui tombe sur ses épaules une bouche pulpeuse et de grands yeux verts. Elle ne fait pas vraiment ses 49 ans et est assez fière de sa poitrinne et de ses jambes qu'elle aime mettre en valeur dans des tenues chics... elle est mariée mais monsieur ne la touche plus qu'occasionellement... sans passion...
malgré cela elle ne se sentait pas vraiment délaissée jusqu'a ce que son amie Sylvia ne commence à lui raconter les après midi de folies qu'elle s'offrait avec ses jeunes amants.une fois par semaine elle se laissait decrire toutes les cochonneries que son amie Sylviase permettait.
Elle finit par avoir très envie d'être à nouveau désirée... et bien plus. Mais ne sachant pas vraiment ou trouver un jeune étalon elle demanda a sylvia si elle ne pouvait pas lui présenter quelqu'un. Cette dernière baisait à ce moment là un jeune mec de 22 ans qu'elle ne voulait partager à aucun prix... JEREMIE.

Jérémie c'est un ami que j'ai rencontré en boite de nuit; il y a un an alors que nous draguions tous les deux la même vieille cochonne... Une brune vulgaire en mini-jupe body rose et bottes qui se laissait tripoter facilement sur la piste. La quadragénaire nous avait allumés tous les deux mais finit par partir avec un jeune black.nous laissant bien chaud sur la piste./..nous avons fait connaissance autour d'un verre partageant tous les deux nos souvenirs avec de vieilles salopes.Ensuite on a commencé à sortir draguer ensemble, à se refiler des bonnes adresses...des mails ou des numeros ... à s'échanger des photos très suggestives de nos conquêtes prises à leur insu ou posées... puis des minis vidéos réalisées avec nos gsm... Il nous est même arrvivé de brancher la webcam face au lit pour que l'autre en profite chez lui via messenger... Cet été nous avons même trouvée une mère de famille vraiment gourmande qu'on a pu baiser à deux... mais c'est une autre histoire...

Jeremie m'avait donc parlé de sylvia, cette libraire avec qui il couchait. la journée où il avait prévu de se voir Il la chauffait en lui envoyant des sms de plus en plus chaud pendant la matinée puis il passait à l'improviste... et si elle était seule il la branlait ou se faisait sucer ... en vitesse... puis disparasssait jusqu'au rendez vous du soir.Un jour il m'a ramené sa culotte (trempée)... il était passé lui faire un petit coucou discret un après midi calme... elle avait fermé 5 minutes pour l'embrasser...lui avait directement collé une main dans sa jupe... Et pendant qu'elle l'embrassait à pleine bouche il frottait sa main contre son sexe avec sa culotte, coincé dans sa jupe...
Elle avait mouillé en deux minutes... et il continuait a frotter ses grosses lêvres moites à travers le tissu en lui lechant le cou. il fut interrompu par un client qui tambourinait à la porte... elle ota sa culotte souillée, lui se cacha et sorti par derrière me ramena le trophé encore odorant fier comme un paon...

Alors quand il m'avait dit que Sylvia cherchait un mec pour une amie à elle, je ne me fis pas prier... Il avait rencontré Isabelle et me la décrit comme une vraie BCBG à la recherche d'émotions forte... Elle avait un air de banquière coincée mais c'est elle qui avait fait la demande. Il avait fait ma promotion n'hésitant pas à raconter quelques unes de mes aventures afin de prouver que j'étais l'homme de la situation.
Ensuite il m'avait dit de lui envoyer un mail avec quelques photos pour me présenter... Je lui ai écrit une lettre très suggestive mais pas vulgaire et j'y ai joint deux trois photos de moi torse nu... cadré au dessus de la ceinture... lui empressant de me dire si elle voulait en voir plus...en lire plus...
Deux jours plus tard je recevais un mail très court
: Merci pour votre gentille proposition, essayez de me décrire comment vous envisager motre rencontre (n'hésitez pas à être cru...) et montrez moi tout... il y avait une photo d'elle en tailleur strict campée sur des talons hauts un verre à la main... sa poitrinne imposante presque visible tellement son décolleté était large ... ses fesses moulées dans une jupe droite qui lui serrait un peu le ventre. Les joues rosies elle lançait un regard lubrique dans l'objectif... sans doute saoule à une fête de famille/ J'essayais de deviner ses formes sur la photo... puis je m'imaginais quelles cochonneries me plairait vraiment??? une branlette espagnole surement
Elle avait écrit dessous ; j'espères que vous me trouverez attirante...

Bien qu'elle n'y allait pas encore franchement, je la sentais déjà brûlante de désir alors J'ai immédiatement envoyé une série de photos de moi nu le sexe en main affalé dans un divan face à ma webcam... avec ces quelques mots
; voilà ce que votre photo m'inspire Je vous trouve splendide et vraiment très... excitante... mmmm merci de me faire rever
Rejoignez moi sur messagerie instantanée dès que vous le pourrez... j'ai envie de discuter en direct... de sexe.... avec vous...de mieux vous connaitre ... de vous faire mouiller... je vous veux sauvage... coquine...
Le lendemain en début d'après midi je recevais une invitation à discuter ... "bonjour max et merci pour les photos... J'ai du les effacer par prudence pour mon mari mais j'en ai bien ... mmm profité avant...."
elle semblait timide et un peu génée... mais on a parlé deux ou trois heures puis son mari est rentré... le lendemain on a recommencé... elle se lachait de plus en plus me laissant deviner ses préférences ... les plus intimes ( elle se dit clitoridienne .. c'est bon à savoir)

Puis un jour elle m'a demandé de brancher ma webcam .... elle m'a regardé me branler en écoutant les cochonneries que je lui racontais en meme temps... ne me laissant voir que son visage... elle brulait d'envie et devorait des yeux mon sexe... en m'encourageant a mi voix :"plus fort plus vite... vas y mon petit chéri" me complimentant sur mon sexe ... elle se lachait un peu... moi ça m'excitait beaucoup cette froideur apparente qui dissimule en fait une vraie cochonne qui est encore plus salope une fois qu'elle se lache.
J'étais en transe quand j'ai éjaculé face caméra... les yeux plantés dans l'objectif..; elle m'avoua etre trempée et je lui fis promettre d'inverser les roles à l'occasion... Je commençais à avoir très envie d'elle/
Je ne l'avais pas choquée malgré mes propos (photos) directs et vulgaires mais après tout c'est elle qui voulait une aventure bien cochonne.
à la fin de la semaine elle me contacta ... elle alluma sa Cam etje la vis en nuisette rouge, bas et porte jarretelles dans une pénombre pudique... elle se masturbait les jambes écartéees ....A chaque soubressaut je voyais son énorme poitrinne remuer ... Sans sa tebue classique elle me parut tout de suite très excitante... elle se branlait doucement en jettant des petits regards racolleurs à la caméra... moi je l'encourageais, la flattait regardant ses doigts coulisser et son corps s'agiter de spasmes de plaisir.... mes propos étaient sans équivoque de plus en plus vulgaires (- branles toi ma cochonne... Lachez vous complètement .... comme j'aimerais vous doigter sans retenue ... Vous sentir vous gouter et m'arreter pour vous lecher... etc) je bandais comme un dingue
a part quelques gémissements et des soupirs elle ne dit rien... mais se donna du plaisir sans tabou ...
elle jouit en murmurant "j'ai envie de toi max.... puis coupa sa caméra...

Le lendemain on décida de se donner enfin un rendez vous mais bien que ses enfants soient partis en vacances il fallait etre prudent car monsieur lui était toujours là et elle avait déjà du mal a cacher nos conversations par internet...
Il fallait s'accomoder de l'horaire de bureaucrate de monsieur et trouver un lieu discret à l'abri de regards indiscrets ...
Finalement son amie Sylvia lui avait proposé sa maison puisque sa famille était en vacance au soleil et qu'elle travaillait. Et même si quelqu'un la voyait entrer ou sortir, c'était normal ... Elle me pria de venir vers midi car elle devait être chez elle à quatres heures sans faute... fraiche comme une rose.
Lors de notre dernière conversation elle me demanda comment je voulais la voir vétue... je lui ai dit d'être maquillée et de porter ses bijoux... je voulais qu'elle ait une petit robe à bretelle très fine sans soutien gorge... un string et des mules à talons... j'apporterais le champagne....




Posted by alexaimeFmure 3 years ago
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments