De queues en chattes 4

Cécile finissait de se préparer dans sa chambre sous le regard soumis de Pierre. Elle avait mis des bas noirs assortit de porte-jarretelles en dentelle, le tout sans string laissant ainsi apparaître son intimité. Elle portait aussi un bustier en dentelle noir qui rehaussait sa magnifique poitrine en laissant ses seins à l'air libre et à la vue de tous. Elle finissait d'enfiler ses talons aiguilles lorsqu'elle surpris le regard plein d'envies de son mari.

« N'y pense même pas larbin ! N'oublie pas ta place. »

Il hocha de la tête et abandonna ses espoirs. Il savait qu'elle ne s'était pas faîte belle pour lui et que ça place resterait toujours celle d'un soumis tout juste bon à payer les factures et les caprices de sa femme. Cécile s'admira quelques instant dans un miroir sachant totalement qu'elle aurait fait bander un eunuque. Elle regarda Pierre qui ne portait rien d'autre qu'une cage de chasteté sur le sexe et constata qu'il avait bien repris sa place de soumis. On finit par sonner à la porte et Cécile sortit de la chambre suivit de son esclave pour aller ouvrir.

C'était ses deux invités de ce soir qui arrivaient, elle leur ouvrit la porte dans sa tenue provocante et voyant immédiatement un sourire se peindre sur leurs visages. Elle les avaient trouvé sur internet et ils savaient qu'ils n'étaient là que pour un soir. Ils, c'étaient deux grands jeunes hommes noirs, David et Jonathan, ils avaient entre 20 et 25 ans, une carrure musclée et une tête de plus que Cécile. Elle les fit entrer et les salua d'un long baiser langoureux chacun. David pas encore très à l'aise le lui rendit timidement, Jonathan lui en profita pour lui caresser les fesses.

« Bonsoir, je me présente Cécile et voici ma larve de cocu Pierre. »

« Enchanté, moi c'est Jonathan. »

« Et moi David. »

« Parfait, je vous propose de me suivre au salon. »

Elle se dirigea vers le salon en dandinant du cul et fut suivit par les deux jeunes hommes et son mari pour finir. Elle s'assit sur un fauteuil et les deux hommes sur le canapé.

« Très bien, je vous rappelle que vous êtes là pour me baiser comme une pute devant les yeux de mon impuissant de mari. Je vous ai choisit uniquement sur la photo de vos sexe en érection et je sais que je ne serais pas déçu de ce côté là. Avant de commencer, voulez-vous quelques choses à boire ? »

« Volontiers une bière. » demanda Jonathan.

« Pareil. »

« D'accord, Pierre va aller vous cherchez tout ça. Pendant ce temps mettez vous à l'aise. »

David regarda Jonathan, hésitant sur ce qu'il fallait faire, ce dernier n'hésita pas et se leva pour se déshabiller. David l’imita et lorsque Pierre revint avec les bières, les deux hommes étaient nus. Tous les deux bandant déjà à moitié.

« Les photos étaient très fidèles, vos queues me font saliver d'envie. »

« Merci, votre corps est aussi sublime. » lui répondit Jonathan.

« Merci, mais vu où tu vas me mettre ton jouet, tu peux me tutoyer. Et n'hésitez pas les deux avec les mots crus, j'aime ça. Et profitez aussi pour rabaisser ma loque de mari, surtout vu la différence de taille entre vous et lui. »

« D'accord ma belle, tu peux aussi m'appeler Jon. Et si tu commençais par venir nous sucer histoire de montrez à ton mari toute la longueur de nos queues. »

En disant cela Jonathan avait prit sa bière et vint se mettre debout au milieu du salon, David suivit le mouvement tandis que Cécile se levait et venait s'agenouiller entre les deux. Elle attrapa les deux énormes chibres de ses mains et commença à les branler. Jonathan lui posa sa grande main sur la tête et la dirigea vers sa queue, elle la prit en bouche sans problème et se mit à le pomper profondément malgré la taille du sexe.

« Hé ben on voit que t'as l'habitude de sucer des grosses queues. C'est pas avec ton mari que t'as appris ça, j'en déduis donc qu'on sera pas les premiers à te baiser devant ton mec. »

Elle recracha la queue de Jon et attaqua celle de David, toute aussi grosse. Ce dernier commença alors enfin à se détendre et à être plus à l'aise. D'une main il appuya sur la tête de Cécile pour la faire sucer plus profondément, ce qu'elle fit en le prenant en gorge profonde et en venant lui lécher les couilles.

« Bordel tu suces comme une vraie pute. Jon regarde moi cette chienne me bouffer la bite en entier. »

« Ouais je vois cousin, une belle salope blanche qui aime la queue black. »

Ce fut alors Jon qui l'attrapa par la tête et la tira vers son sexe qu'il lui enfonça en entier dans la bouche avant d'y imprégner quelques mouvements de bassins. Puis David lui reprit la bouche et ils alternèrent les gorges profondes. Cécile se sentait très chienne de se faire ainsi baiser la gueule par ces deux belles queues, du coin de l’œil elle voyait Pierre qui salivait d'envie mais restait sagement à sa place. Jon prit la bière de David et la sienne et alla les poser sur la table. David en profita d'avoir les deux mains libres pour saisir la tête de Cécile et lui lima la gorge à grands coups de bites. Jon se glissa alors derrière elle et lui fit relever son cul. Il glissa sa main entre les jambes de la belle et découvrit un sexe trempé d'excitation.

« Putain tu mouilles bien pour une salope ! Tant mieux je vais pouvoir te prendre plus facilement. »

Et en disant cela il approcha son gland de la fente de Cécile. Il la pénétra alors d'un puissant coup de rein, son énorme membre entrant sans peine dans la chatte humide de la quarantenaire. Il se mit alors à aller-et-venir en elle, faisant buter son gland au fond du sexe de la femme, tandis que David continuait à lui faire bouffer le sien.

« Alors elle est bonne sa moule ? »

« Un vrai régal, bien ouverte et bien lubrifiée. On voit que cette pute à l'habitude de se faire enfiler comme il faut. »

« Cool fait voir, j'ai aussi envie de tester. »

Tous deux se retirèrent et firent pivoter Cécile d'un demi tour. David plongea alors son membre dans l'intimité de cette chienne, tandis que Jon lui redonnait sa bite à téter. Jon finit par se retirer et redressa Cécile pour l'embrasser à pleine bouche et lui malaxer ses deux gros seins. Tout en continuant à se faire ramoner, elle posa ses deux mains sur la bite de Jon et le branla tout en savourant ses mains qui pétrissait son corps. Elle sentit l'orgasme monter et jouit sous les coups de butoirs de David qui se retira pour la regarder mouiller abondamment.

« Putain elle gicle bien ta femme Pierre. Dommage qu'une couille molle comme toi n'arrive pas à la satisfaire. » lança David, alors que sa femme tombait de nouveau à genoux devant les deux noirs.

Ils lui firent regoutter de leur queue à tour de rôle avant de commencer à se branler sur le belle. Ce fut David qui l'arrosa le premier, couvrant ses seins d'un épais foutre blanc, suivit de peu par Jon qui inonda de son sperme le visage de la maîtresse de maison.

« Hé ben merci ! C'était vraiment génial. » dit celle qui était couverte de sperme chaud.

« Mais de rien, tout le plaisir était pour nous. Tringler une chienne comme toi est toujours un régal. » lui répondit David.

« Ouais, mais me dis pas qu'une salope comme toi est déjà rassasiée de bites ? Vas te nettoyer et on remet ça, j'ai envie de t'éclater ton petit trou. »

« Vraiment ? Si vous pensez pouvoir rebander, je suis toute à vous. Pierre vas me nettoyer tout ça pendant que vous récupérez. »

Elle se leva et alla vers son mari, pendant que les deux jeunes hommes s'asseyaient dans le canapé et reprenaient leur bière. Elle attrapa Pierre par les cheveux et le fit lécher le foutre de ses deux amants.

« Vas-y esclave, nettoie bien tout et oublie pas à qui appartient ce foutre ! »

Pierre en bon soumis obéit et nettoya tout malgré le goût fort du sperme. Une fois propre elle se retourna vers les deux hommes et les vit qui se branlaient tranquillement.

« Allez viens nous pomper pétasse. Et toi le cocu, lubrifie lui le cul pendant ce temps, histoire qu'on puisse l'enculer plus facilement. »

Cécile n'aimait pas que Pierre participe, mais Jon avait été tellement sec et direct qu'elle le laissa faire. Elle se mit donc à genoux devant eux et lécha les couilles et le sexe de Jon tout en branlant David. Elle sentit alors la langue de son mari parcourir sa raie et s'attarder sur son petit trou du cul. Il le trempa de sa salive, le rendant lubrifier et luisant.

Avec la langue experte de Cécile, Jon rebanda rapidement au grand plaisir de la suceuse. Il se leva alors et passa derrière elle.

« Dégage le cocu, regarde comment je vais exploser le fion de ta meuf. »

Jon posa son gland sur l’œillet brillant de Cécile, même si elle avait l'habitude de se faire sodomisée, elle appréhendait légèrement vu la taille de la queue de Jon. Elle allait lui demander d'y aller gentiment, mais elle se retrouva la bouche pleine de la bite de David. C'est alors que Jon appuya avec son sexe et pénétra lentement le cul de Cécile, elle se sentit ouverte en deux lorsque le beau noir vint faire buter ses couilles contre son sexe. Il avait rentrer tout son membre et se mit alors à lui limer le fion brutalement. Il lui faisait mal mais David l'empêchait de crier avec sa queue, en même temps cela l'excitait énormément de se faire ainsi abuser par ces deux jeunes hommes.

« Laisse la gueuler David. Je veux que son connard de mari l'entende crier comme une pucelle. »

David obéit en sortant sa bite et Cécile pu crier. Au début des protestations, puis de vrais gémissements lorsque son cul fut habitué au monstre de Jon. Celui-ci se retira alors et mit une claque sur les fesses de Cécile. Il la releva et la retourna face à lui, il l'embrassa alors à pleine bouche avant de la faire s'asseoir sur David. Il lui empala le cul sur la queue dressée de son ami et lui fit gober la sienne de f***e.

« Putain tu lui a bien ouvert le cul cousin, j'arrive à l'emmancher complètement sans problème ! »

« Fais-la se pencher en arrière ! »

David saisit la belle par les seins et s'appuya contre le dossier du canapé. Jon vint alors écarter en grand les cuisses de Cécile et glissa sa queue dans le sexe de cette dernière. Elle mouillait comme une chienne et se sentir ainsi remplie de deux énormes morceaux de chaires, la fit jouir immédiatement.

« Tu vois Pierre, plus elle en a de la queue et plus elle mouille cette traînée. »

Alors qu'elle était encore parcouru de spasme de son orgasme, Jon commença à donner le rythme en bougeant son bassin. A eux deux ils lui limèrent ses deux trous, tandis que Jon glissait sa langue au fond de sa bouche et que David lui malaxait fortement les seins de ses deux grosses mains. Pierre vit sa femme avoir un nouvel orgasme d'une rare puissance, il l'entendit crier son plaisir comme jamais alors que les deux hommes continuait de la tringler comme une simple morceau de viande. Il finit par les voir se crisper et remplir les trous de sa femme de leur sperme.

David et Jon se retirèrent et laissèrent Cécile allonger sur le canapé, la belle quarantenaire reprenant ses esprits.

« Hé ben voilà qui est fait, merci pour le vidage de couilles salope. On va laisser ta merde de mari te nettoyer. » lui dit David en finissant sa bière et se rhabillant.

« Ouais, et si l'envie d'un bon coup de queue te reprend, hésite pas à nous appeler on se fera un plaisir de revenir te défoncer comme une pute. » rajouta Jon alors que Pierre se mettait à l'ouvrage.

Ils se rhabillèrent tous les deux et embrassèrent une dernière fois Cécile avant de prendre congé du couple. Cécile les regarda partir satisfaite, puis elle se tourna vers son cocu.

« Tu vois que de belles queues arrivent à me faire jouir. Viens me nettoyer chien. »

Pierre obéit et se mit à genou devant sa femme. Il commença par lui nettoyer le sexe et termina par le cul, léchant consciencieusement le sperme encore chaud des deux jeunes hommes.

De leur côté les deux jeunes hommes rentrèrent chacun chez soit et reprirent leur vie comme si de rien n'était. Jon reprit son boulot de videur dans une boite de nuit et David celui de mécano dans un garage.

Environ deux semaines plus tard Jon finissait de travailler un samedi soir, ou plutôt un dimanche matin, devant la boîte de nuit. La soirée avait été calme et sans trop d’accrocs si ce n'était deux trois jeunes ivres qu'il avait fallu sortir de f***e. Lorsque la boîte ferma, Jon prit sa voiture pour rentrer chez lui, la boîte se trouvant en rase campagne il avait pas mal de bornes à faire avant d'arriver en ville chez lui.

Après seulement deux bornes il vit deux jeunes fêtardes faisant du stop tout en marchant le long de la route. Il s'arrêta sur le bas côté et baissa sa vitre.

« Vous allez où ? » lança-t-il aux deux jeunes filles.

« On rentre chez nous en ville. » lui répondit la blonde.

« Je peux vous pousser un bout, c'est mon chemin. »

« Génial c'est gentil. » dit la blonde en montant à l'avant, tandis que la brune montait à l'arrière.

Jon redémarra et un silence s'installa à bord du véhicule que la blonde finit par briser.

« Vous êtes pas un des videurs de la boîte ? »

« Oui, je présume que vous y avez passer la soirée. »

« Tout juste. Vraiment génial cette boîte, même si elle est un peu paumée au milieu de nulle part. »

« Au moins les voisins nous font pas chier à cause du bruit. »

« Pas faux. Par contre niveau transport c'est mortel. »

« Vous étiez pas venu en voiture ? »

« Oui mais on s'est engueuler avec le chauffeur durant la soirée et il nous a planté comme un connard. Du coup on était bonnes pour rentrer à pied. »

Bonnes ça oui elles l'étaient, pensa Jon pour lui même. La blonde était fine et grande, avec des formes correctes, bien mises en valeur par sa robe bleue nuit pas trop décolletée mais très courte lui arrivant en haut des cuisses. Quant à son amie la brune, elle avec un petit côté métissée arabe, de jolies formes, plutôt petite et une robe noire plus décolletée mais plus longue, bien qu'elle croisait ses jambes à l'arrière pour éviter que Jon ne voit sa culotte dans le rétroviseur.

« Vous auriez pu appeler un taxi ? »

« On avait plus un rond. Du coup on priait pour se faire prendre en stop. Heureusement que vous êtes passé, parce que les autres voitures nous ont toutes mis des vents. »

« Bizarre, que personnes n'ait voulu prendre deux jolies filles comme vous. »

Oui prendre, il les prendrait volontiers ces deux là.

« Merci c'est gentil. Au fait moi c'est Laura et elle c'est Sarah. »

« Enchanté moi c'est Jonathan, mais tout le monde m'appelle Jon. Au faîtes vous habitez où ? »

« Suffira de nous poser en ville, après on se débrouillera. »

« Non ça me dérange pas, en plus vous avez assez marché pour ce soir. »

« C'est sympa, mais on veux pas te faire perdre ton temps, tu dois être crevé après une nuit de boulot. »

« Non ça va, le lit peut attendre. En plus vous m'êtes sympathiques, donc ça me dérange pas. Et ça fait un peu de compagnie en voiture. »

« Ok c'est cool, je te dirais alors où tourner en ville. »

« D'accord ça marche. Elle parle pas beaucoup ton amie. »

« Elle a pas trop la tête à ça, le chauffeur avec qui on s'est engueulé c'était son mec, donc ça jette un froid. »

« Un de perdu dix de retrouver. Je sais que c'est pas très classe, mais bon à votre âge on retrouve vite quelqu'un. »

« Oui c'est ce que je lui ai dit, et même si on a bien fait la fête elle a pas réussit à en trouver un autre ce soir. »

« Dommage. »

« Oui, d'ailleurs moi non plus je n'ai rien trouvé. »

« Vous aurez plus de chance toutes les deux la prochaine fois. »

« Peut-être. Au fait on peut te remercier comment pour avoir fais le taxi. »

« Oh c'est bon, pas besoin de me remercier. »

« Non non j'insiste, bon on a presque pas un rond. Je t'aurais bien proposer de venir boire un verre chez moi ou chez Sarah, mais on habite chacune chez nos parents du coup... »

« On peut aller boire un verre chez moi si vous voulez... »

« Ouais, mais du coup c'est pas vraiment une façon de te remercier. »

« Ou alors on remet les remerciements à une prochaine fois. »

« Non je sais comment te remercier. » dit-elle en posant sa main sur l'entre-jambe de Jon.

Jon se dit qu'il y était enfin arriver, à f***e de tourner autour du pot elle lui proposait ce qui l'intéressait.

« Je dis pas non, mais faut pas te sentir obligée. »

« T'inquiète ça n'a jamais été une corvée pour moi, en plus j'ai envie de vérifier si le mythe est vrai. »

« Quel mythe ? »

Elle ne répondit pas et détacha sa ceinture pour se pencher plus librement vers le conducteur. Elle lui défit sa braguette et il l'aida à baisser son pantalon. Elle sortit alors son sexe de son caleçon et le branla légèrement.

« Ce mythe là. Même au repos elle a l'air énorme. »

« Merci. »

Laura la prit alors en bouche et commença à faire tourner sa langue autour du gland de Jon, tandis que sa main flattait les bourses et la base de sa queue. Jon la laissa faire tout en essayant de garder un œil concentré sur la route. Très vite il fut dur comme un roc et elle se redressa pour mieux l'admirer.

« Vraiment magnifique. Sarah tu devrais mater ça, ça te ferais oublier ton mec à coup sur. »

« Fous moi la paix Laura, je suis pas intéressée. Et fais gaffe avec tes conneries de pas le déconcentrer, je te rappelle qu'il conduit. »

« Oh fais pas ta prude et ta timide. Tu le pompais bien au volant ton ex et ce même si sa queue était ridicule face à celle de Jon. »

« Pas besoin de tout gueuler sur les toits non plus. »

« Au fais pas ta gênée. Je te rappel que j'étais à l'arrière quand tu lui taillais une pipe à l'avant, et j'ai souvenir que t'avalais tout jusqu'à la dernière goutte. »

« C'est pas une raison, c'était mon mec, pas le premier inconnu venu. »

« Bon tu me fais chier, reste à bouder dans ton coin. »

Et sur ces paroles la blonde se remis à l’œuvre sur le sexe de Jon. Elle le masturba vigoureusement tout en lui suçant le gland. Plusieurs fois elle fit parcourir sa langue le long de l'imposante hampe du chauffeur et lui léchait aussi les couilles. Jon finit par se garer sur le bas côté pour mieux savourer la chose. Il lui posa une main sur la tête lorsqu'il se sentit venir, elle le laissa faire et s'apprêta à recevoir tout en bouche. Il déchargea alors et elle avala goulûment les longues giclées de sperme dans sa bouche. Elle en garda toutefois un peu dans sa bouche et se retourna vers Sarah.

Elle se leva et se glissa sur la banquette arrière. Là elle se colla à Sarah qui essaya de reculer en vain, gênée par la ceinture et la portière. Elle plaqua sa bouche contre cette de la brune et lui glissa la langue dedans. Jon la regarda faire, d'autant plus que la manœuvre avait remonter sa courte robe et laissait voir le haut de ses bas et son string noir. Sarah goûta de f***e au sperme de Jon et l'avala.

« Mais qu'est-ce que tu fais Laura ? »

« Je te fais goûter ce que tu as raté. Je sais que t'adores ça le foutre chaud. »

« T'es chiante ! »

« Je t'ai pas vu recracher. »

« Et alors ?! »

« Alors, tu vas m'accompagner chez Jon, ça te changera les idées et ça te permettra de le remercier aussi. Jon on va chez toi. »

« Mais... »

« Pas de mais Sarah. On va s'envoyer en l'air avec ce beau black, et crois moi quand t'auras goûté sa queue tu me diras merci. »

Sarah ne répondit rien et Jon reprit la route en direction de chez lui après avoir remonter son pantalon. Sarah se demandait pourquoi elle n'avait pas plus protesté, sans doute à cause de se baiser plein de sperme que Laura lui avait prodiguer. Elle adorait ce goût et cela l'avait excitée, sans compter qu'à présent son amie lui faisait du pied tout en exhibant ses jambes et son string. Ce ne serait pas la première fois qu'elles coucheraient ensemble avec un mec, la dernière fois datait un peu mais elle en gardait un bon souvenir tout comme Laura.

Jon finit par se garer devant son immeuble et tous les trois montèrent chez lui. Dans l’ascenseur Laura en profita pour embrasser Jon puis Sarah, puis de regarder Jon embrasser cette dernière, ce qui sembla lui plaire. Ils entrèrent dans l'appartement de Jon et se dirigèrent directement vers sa chambre. Là la blonde attrapa son amie et se jeta avec sur le lit tout en l'embrassant, puis elle se retourna vers Jon et lui dit :

« Fais nous un petit strip-tease, qu'on découvre un peu ton beau corps. »

« Avec plaisir. »

Jon se prit au jeu et commença à se déhancher tout en enlevant son blouson, puis son t-shirt. Les deux jeunettes le regardèrent faire, Laura en profitant même pour caresser un peu son amie sous le regard envieux de Jon. Il enleva ensuite ses chaussures et ses chaussettes en essayant d'être sensuel, tandis que Laura glissait sa main sous la robe de Sarah, la remontant au passage, pour lui caresser le sexe à travers son string. Le videur ôta alors son pantalon, alors que la brune rendait ses caresses à son amie, passant sa main sur ses fesses largement dévoilée. Jon fit alors lentement glisser son caleçon par terre, dévoilant sa queue au repos.

« Bordel t'avais raison, elle est énorme. »

« Et attend de la voir dressée. »

« Très envie de voir ça. »

« Alors vous avez qu'à venir la dresser. » lança Jon en saisissant son sexe d'une main et le tendant en direction des deux belles.

Elles vinrent toutes les deux s'asseoir au bord du lit et Jon s'approcha. Sarah fut la première à prendre en main le beau monstre et n'hésita pas à commencer à le sucer. Laura la rejoignit en embrassant le pubis de Jon avant de descendre vers la base de son sexe et de lui lécher les couilles. Très vite Jon banda bien dur.

« En effet dressée elle est encore plus grosse. »

« Je suis sur que t'en avais jamais sucer des comme ça. »

« Non et à mon avis toi non plus. »

« C'est vrai et pourtant j'en ai sucer des pas mal. »

« Et si à la place de parler vous continuiez à me pomper les filles ? »

« Avec plaisir. » répondit la blonde alors que Sarah s'était déjà remise à l'ouvrage.

Elles vinrent les deux lui lécher le gland tout en s'embrassant mutuellement. Jon prenait vraiment son pied en sentant ainsi deux langues parcourir son sexe. Laura se leva et vint embrasser Jon tandis que Sarah continuait à déguster sa queue. La blonde se recula un peu et fit glisser sa robe par terre dévoilant ses deux seins fermes et son petit string noir ainsi que ses bas. Elle revint se coller contre Jon et l'embrassa tandis que ce dernier lui caressa les fesses et les seins avec ses mains. Sarah pompait toujours avec envie cette magnifique queue lorsqu'elle sentit la main de son amie lui saisir les cheveux et l'encourager à pomper plus profondément, ce qu'elle fit, sentant le gros gland du jeune homme venir buter au fond de sa gorge.

« Elle suce bien ? »

« Oui superbement bien, tout comme toi d'ailleurs. »

« Faut dire que ta queue fais saliver. »

« Et mouiller j'espère, car j'ai bien l'intention de vous la mettre aussi. »

Jon termina sa phrase en plongeant sa main dans le string de Laura, découvrant une fine toison et des lèvres bien humides. Il y glissa directement un doigt, fouillant l'intimité de Laura pour son plus grand plaisir. Il glissa alors sa bouche le long de sa nuque puis vint embrasser les deux seins de la belle, fermes et pointant de désir.

Sarah se redressa à son tour, laissant une queue luisante de salive, pour ôter sa robe et dévoiler son corps de métisse ainsi que ses deux beaux gros seins. Jon l'embrassa aussi et goûta à ses deux monts de chaire tellement attirant, tout en plongeant sa main libre dans sa culotte et découvrant une chatte lisse et trempée. Ils les doigta ainsi toute les deux, faisant passer sa bouche d'une poitrine à l'autre tandis qu'elles le branlaient en s'embrassant mutuellement. Laura fut la première à lancer.

« Et si on passait aux choses sérieuses ? »

« J'en mouille d'envie. » lui répondit Sarah en s'allongeant sur le lit tout en ôtant son string, suivit de peu par la blondinette qui en fit de même.

La vue de ses deux chattes ainsi offerte, Jon s'empressa de prendre une capote dans sa table de chevet et de l'enfiler. Il vint alors s'allonger entre les jambes écartées de Sarah et la pénétra sans ménagement. La brune poussa un cri de surprise, se faisant ainsi remplir le sexe d'un coup sec. Mais elle enserra vite la taille de son amant de ses deux jambes et se mit à gémir bruyamment sous les mouvements de bassin de Jon. Pour le beau black, la chatte de Sarah était un vrai régal, il prenait son pied à aller-et-venir en elle. Il se redressa légèrement et sentit Laura se coller contre eux d'envie. Elle les embrassa à tour de rôle et sentit la main de Jon entre ses cuisses, il la tira vers le haut et elle se retrouva les cuisses écartées vers leurs têtes. Elle se mit à quatre pattes pour plus de confort et sentit immédiatement la langue de son amie lui titiller le clitoris, tandis que celle de leur amant s'engouffrait dans sa fente.

« Mmmhh... Alors elle est bonne sa queue ? » demanda Laura en se trémoussant sous les langues de ses partenaires.

« Oh oui très bonne ! Oui ! » répondit Sarah en se faisant labourer de plus belle par Jon.

« Hâte de l'essayer aussi. »

« Attends ton tour. Je finis avec ta copine et je te prends direct. »

En disant cela le beau mâle accéléra le rythme de ces coups de butoir et la brunette ne tarda pas à venir. Dans un puissant cri, elle se crispa et jouit, mouillant abondamment. Comme il l'avait promit Jon ne s'attarda pas dans Sarah, il se retira aussi tôt qu'elle eut son orgasme et se mit à genoux derrière la blondinette qu'il enfourcha d'un coup de rein direct en l'agrippant par les hanches de ses grosses mains. Laura se mit immédiatement à crier de plaisir alors qu'elle sentait la queue de Jon aller-et-venir en elle avec ardeur. Il la redressa contre lui et lui saisit les seins tout en l'embrasant dans la nuque. Sarah quant à elle se remettait de son puissant orgasme en voyant juste au-dessus de sa tête le sexe de Jon entrain de limer celui de son amie. Elle tendit alors la langue et lécha, aux aléas des coups de bites de Jon, aussi bien les couilles et le sexe de ce dernier, que celui de Laura.

« Bordel vous êtes aussi bonne l'une que l'autre ! » lâcha Jon dans un râle.

Laura essaya de répondre mais fut prise à son tour d'un orgasme intense et sentit des giclées de cyprine s'écouler de sa fente alors que Jon se retirait. Sarah se fit asperger le visage de la mouille de sa copine. Jon vint goûter à son tour le sexe trempé de Laura, avant d'embrasser Sarah à pleine bouche. La jolie métisse glissa ses mains le long du torse de Jon et vint branler sa queue à deux mains.

« T'en veux encore ? » lui murmura Jon droit dans les yeux.

« Oh oui! » lui répondit Sarah.

Jon s'allongea alors sur le dos à côtés de ses deux amantes. La brunette n'attendit pas longtemps avant de venir sur le beau noir et de s'empaler sur son magnifique pieu. Elle commença alors à se déhancher, se faisant venir sur le sexe de Jon tandis qu'il lui malaxait les seins avec passion. Laura ne tarda pas à les rejoindre, en effet la blonde vint se mettre face à sa copine, le sexe juste en dessus de la bouche de Jon. Il abandonna alors les seins de Sarah et vint écarter la vulve qui se présentait à lui pour y engouffrer sa langue et déguster ce fruit défendu dans ses moindres recoins. Laura savoura à nouveau cette langue en elle, autant que Sarah savourait la queue qui l'emplissait. Elle embrassa son amie avant de descendre petit-à-petit vers sa poitrine et de parcourir ses tétons de sa langues. Puis elle continua son périple jusqu'à se retrouver allongée sur Jon et joua alors de sa langue sur le sexe de ses deux partenaires.

Jon commença à remonter sa langue vers les fesses de la jeune blonde, tandis que ses doigts se mirent à fouiller la petite fente de la belle. Sa langue vint titiller le petit trou de Laura et, ne voyant aucune objection de sa part, il vint y glisser un premier doigt. Laura le sentit se glisser entre ses fesses, c'était un chemin que d'autre avant lui avaient déjà emprunter et elle aimait bien cela, même si elle n'avait pas souvenir d'y avoir pris un sexe d'une taille pareille. Sarah agrippait à présent la tête de son amie, la collant encore plus contre son pubis tout en ondulant du corps sur la queue de Jon qui explorait les fesses de Laura d'un deuxième doigt. La métisse se crispa soudainement et jouit dans un puissant cri. Sous l'effet de l'orgasme elle se redressa, laissant sortir le sexe de son amant tout en mouillant. Elle tenait toujours Laura par la tête et cette dernière se fit un plaisir de lécher le sexe de son amie.

La brune roula sur le côté, tandis que Jon glissait un troisième doigt dans le cul de Laura. Estimant sa partenaire prête, il l'allongea sur le dos et vint se positionner entre ses jambes. Il lui souleva les fesses et vint appuyer son gland à l'entrée du petit trou de Laura. Elle se détendit et le sentit s'enfoncer lentement dans ses entrailles. Elle se sentit ouverte en deux tellement ce sexe était gros et en même temps elle en éprouva un plaisir immense. Jon continua à s'enfoncer centimètre par centimètre, savourant ce trou étroit et en même temps accueillant. Il finit par venir buter contre ses fesses et s'arrêta un instant admirant son sexe entièrement engloutit dans le cul de la jeunette. Laura ne s'était jamais sentie aussi remplie par une queue et elle eut envie de crier comme une folle son plaisir lorsqu'il commença des allées-et-venues en elle. Jon augmentait gentiment l'amplitude de ces coups de reins, encouragé par les petits cris de plaisirs de Laura, cette dernière ne pouvant s'empêcher de se caresser la fente tout en se faisant enculer. Il accéléra ses mouvements et sentait son orgasme monter, mais sa partenaire le devança et jouit dans un énorme cri alors que son corps était parcouru par l'orgasme. Jon lui mit alors deux grands et puissants coups de queues et jouit à son tour au fond de Laura. Une fois l'orgasme passé, il se retira et s'allongea à côté des deux filles.

Sarah finit par venir lui retirer sa capote pleine de son sexe au repos, elle se colla contre Laura et vida le contenu du préservatif entre les seins de son amie. Elle lécha alors le sperme de Jon et vint de temps en temps échanger un baiser plein de foutre avec la blonde, sous le regard amusé de Jon. Elle passèrent ensuite la nuit chez lui, dormant d'un sommeil épuisé par la queue de Jon.
100% (2/0)
 
Posted by adri4sex
1 year ago    Views: 1,167
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
11 months ago
Ah bizarre :-/
11 months ago
Oui je sais désolé, mais j'ai essayé de le poster deux fois avec les bonnes catégories et à chaque fois ça a merdé en me foutant "Shemales" et "Voyeur".
11 months ago
Aucun rapport avec les trans mec... mets pas de fausses categorie tu va en perdre certains