A Monsieur J

A Monsieur J.


Je vous imagine avec moi, sur moi et surtout en moi...

Moi allongée sur le dos, le cul relevé, les bras attachés et les cuisses ouvertes pour votre plaisir...immobile...un bâillon dans ma bouche...silencieuse...pour vous...aveuglée par un foulard sur mes yeux...vous, connaissant mon désir, mon envie, mes craintes...tournant autour de moi, comme un prédateur autour de sa proie...ne faisant par là qu'augmenter mon supplice mais aussi mon désir...et le vôtre Monsieur...


Votre envie de me voir me totalement soumise à vous, de me voir là, offerte et humide de désir uniquement parce que vous le souhaitez...là pour subir les douces tortures que vous voudrez bien m'affliger...vos instruments à portée de main...je le sais, je les ai vus...je vous ai vu les préparer avec une certaine gourmandise dans vos yeux....je vous imagine les caressant du bout des doigts, choisissant quelle torture vous allez me faire subir...peut être le martinet que vous passez tranquillement sur mon ventre, que je tends, vous offrant ainsi ma poitrine gonflée et désireuse...peut être la bougie que je vous entends allumer, passant la flamme juste près de mes cuisses...mais non vous la reposez...vous aimez jouer ainsi avec mes sens, avec mes craintes, avec mes envies Monsieur...


Que se passe-t-il en moi ??? Pour chaque instrument que vous prenez la peur me submerge, j'imagine la douleur et je ne peux réprimer un cri, un recul...mais dès que vous le reposez...mmmm ce n'est que regret...pourquoi ne l'utilisez vous pas sur moi ??? Pourquoi ne me faites vous pas sentir cette douce meurtrissure ??? Rhaaaaaaaaaa le supplice de l'attente est plus grand que celui de vos instruments...

Mais vous savez ce que vous voulez faire de moi...vous avez déjà tout planifié...chaque instant est calculé afin de me faire ressentir, de vous faire ressentir le plus d'émotions, de sensations, de plaisirs...vous aimez juste me voir frémir à chaque instant...vous supplier de faire, de ne pas faire....

Je sens vos mains se promener sur mon corps...doucement lentement, comme une caresse qui parcourt tout mon être...sur mon visage d'abord, passant sur mes joues, sur les lèvres ouvertes par le bâillon qui m'oblige à me taire, à réprimer mes souhaits, ne laissant échapper que des râles d'envie, de douleur...votre main qui continue son chemin, sur mes épaules, mes bras, ne touchant pas mes mamelles, alors que par réflexe je vous les tend Monsieur, vous suppliant par là de les toucher, de les caresser, de les pincer...mais non vous n'avez que faire....c'est vous qui décidez, vous qui voulez ou non....vous qui voulez me surprendre....

Vos mains sont maintenant de chaque côté de mes hanches, me prenant à pleine main, descendant sur mes flancs, passant sur mes fesses, soulevant encore plus mon cul, mon bassin...installant même un second coussin afin que mon dos ne souffre pas trop mais aussi que mon cul vous soit plus ouvert, plus accessible...vous effleurez mon anus, ma chatte, en prenant soin de ne passer que sur les côtés de mes lèvres déjà bien humides, vous jouez avec le bijou de sexe que vous avez pris soin de me mettre plus tôt dans la journée et qui ne cesse de m'exciter tant par le fortement du métal sur mon sexe, que par le fait qu'il n'y a que vous qui sachiez ce que je portais sous ma jupe...vos mains se dirigent maintenant vers mes cuisses toujours vêtues de bas autofixants...seuls et uniques remparts maintenant à ma nudité....

Vous vous éloignez...prenez quelque chose sur la table, au milieu de tous vos instruments...j'entends un tintement, du métal...mais je ne reconnais pas ce bruit...cela m'intrigue, me fait peur....vous vous approchez de moi, faites glisser ces petits objets sur ma bouche, entre mes seins...et les posez tous deux sur mon pubis excité, humide, chaud, bouillant même.....
"petit cadeau supplémentaire pour ma petite pute personnelle"
....vous touchez enfin ma chatte....
"mmmm mais c'est que tu mouilles vraiment petite salope"
....tous ces mots si difficiles à entendre m'excitent lorsque c'est vous qui les prononcez...je ne comprends pas pourquoi, mais là à ce moment précis, ils m'excitent...oui je suis votre pute Monsieur, oui je suis une salope, j'aime le sexe, j'aime me soumettre, j'aime lorsque je suis là, impuissante, à votre merci Monsieur...mais tout cela je ne peux vous le dire, vous ne voulez de toute façon rien entendre...juste des murmures, juste voir mon corps se tordre pour vous de plaisir ou de souffrance, selon votre vouloir...

Vous prenez un des objets d'une main...de l'autre écartez mes grandes lèvres ornées de mon bijou...jouez avec...puis écartez mes petites lèvres...me fouillez de vos doigts, de votre main...vous tirez sur une de mes petites lèvres et placez ce que je pense être une pince dessus...puis vous faites de même avec l'autre lèvre...c'est là que vous tirez sur ces pinces...doucement...puis de plus en plus fort...en les écartant l'une de l'autre, jusqu'à ce qu'une plainte s'échappe de ma bouche, jusqu'à ce que je comprenne ce que vous venez de me mettre...ce sont des sortes de portes-jarretelles mais pour sexe...accrochés à mes bas, ils ne cessent d'écarter encore et encore ma chatte qui est à chaque instant un peu plus humide.....

Vous vous reculez pour mieux voir ma chatte totalement ouverte...je me sens humiliée, dans une posture plus qu'obscène mais en même temps tellement excitée de me savoir ainsi totalement ouverte et disposée à vous accueillir quand bon vous semblera...mmmm oui que j'aime ce sentiment Monsieur....

Me voici maintenant totalement ouverte pour vous Monsieur....vous prenez le martinet ...le passez doucement sur mon corps...puis un premier coup s'abat sur mon ventre...je ne peux réprimer un cri de surprise et de douleur...un second plus doux sur mes seins...un quatrième plus fort sur mon sexe ouvert, puis un cinquième, un sixième...je ne peux les compter...la douleur est forte...mais je sens aussi le plaisir toujours présent et qui ne disparaît pas, au contraire...ma chatte est brûlante de désir et de douleur....je sais que je peux jouir ainsi à être soumise à votre désir...mais je ne peux le dire...je ne peux que pousser des râles étouffés par mon bâillon....

Une fois satisfait de votre travail, des marques présentes sur tout l'avant de mon corps, des ce marques rouges, mon corps est zébré comme vous l'aimez....vous vous arrêtez....et passez doucement le martinet sur mes marques, sur ma chatte béante, humide, douloureuse, sensible et surtout excitée comme jamais...

Je sens votre souffle chaud s'approcher de ma chatte et les deux coups de langues que vous y apposez ne font qu'augmenter mon supplice...je vous demande, je vous supplie de me laisser jouir Monsieur mais mon bâillon m'empêche de me faire comprendre...pourtant je sais que vous avez deviné mon désir, mon envie de plaisir...mais non, il n'en est pas encore temps, vous en avez décidé ainsi...et c'est cela que vous souhaitez me faire comprendre, c'est vous qui décidez...

Un bruit de métal se fait entendre à nouveau à mes oreilles...un bruit de chaînes....qu'allez vous me faire Monsieur ???


Une douleur aiguë s'empare alors de mon sein gauche....de mon téton meurtri encore par le martinet...puis une autre à mon téton droit...des pinces...ce sont des pinces que vous venez d'installer...reliées par une chaîne sur laquelle vous tirez pour voir s'allonger mes mamelles...ce qui fait me tendre vers le haut....puis, alors que vous tirez ces pinces, une douleur encore plus forte vient me prendre le bas ventre, le clitoris...mon clitoris tendu de désir, rougi encore par les coups de martinet...vous venez d'y apposer une troisième pince reliée aux deux autres par une chaîne...et c'est d'une seule main que vous pouvez tirer sur la chaîne et voir votre Salope se tordre de douleur et de plaisir mêlé car la pince sur mon clitoris ne fait qu'accentuer mon désir sans me permettre de jouir...


Hoooo !!! Monsieur, laissez moi jouir Monsieur...laissez moi jouir pour apaiser mon désir et oublier la douleur Monsieur...je vous en supplie...mais vous ne pouvez et ne souhaitez me comprendre Monsieur...vous savez que la douleur est supportable, mais surtout vous souhaitez voir mon désir rester encore et encore et décider lorsque je pourrais enfin jouir et vous offrir cette jouissance que je vous devrais Monsieur....

D'une main vous continuez à tirer sur cette chaîne qui tord ma poitrine...qui m'excite le sexe...cette chatte qui n'est plus qu'un sexe béant dégoulinant de désir qui n'appelle qu'à être baisé....mais ce n'est pas ma chatte que vous voulez baiser...et ce depuis le début...

De l'autre main vous caressez mes fesses, mon cul, mon trou...vous me fouillez, doucement, lentement...d'un doigt d'abord, puis de deux....ces mouvements, moi, m'excitent encore plus...pour ne pas que je jouisse vous tirez sur la chaîne...vous continuez à me fouiller le cul...je ne peux réprimer un mouvement de bassin, de plus en plus ample...


Je me sens salope, je me sens pute...votre pute Monsieur, prête à vous accueillir comme vous le souhaitez...je veux jouir Monsieur...mais le pincement sur mes seins et mon clitoris m'en empêche...vous retirez vos doigts...approchez votre queue bandée et dure de mon cul...et poussez à l'intérieur d'un coup...ce qui provoque en moi une forte douleur...mais vous restez...vous restez...et commencez au bout d'un instant un lent mouvement de va et vient dans mon cul serré mais ouvert pour vous...

J'aime vous sentir en moi, j'aime lorsque j'ai ce sentiment fort de vous appartenir totalement...je me sens votre chose Monsieur, je suis totalement à vous lorsque vous me prenez ainsi par le cul...vous au-dessus de moi, ayant une vue imprenable sur ma chatte toujours ouverte et dégoulinante de mon plaisir que vous ne laissez venir et qui ne demande qu'à être remplie aussi, la chaîne reliant mes seins et mon sexe sur laquelle ostensiblement vous tirez et tirez encore...

Vous sentir dans mon cul, m'excite encore plus et je veux jouir....vous retirez mon bandeau des yeux pour pouvoir voir cette supplication dans mes yeux...


Je vous vois me dominant totalement, être en moi, sur moi, guidant mon plaisir et ma douleur...je vous vois prendre du plaisir à me sentir ainsi totalement soumise, suppliante pour votre plaisir, pour que la douleur s'arrête....je vous sens jouir en moi, dans mon cul...je ne veux pas que cela s'arrête...je veux jouir avec vous en moi...mais je ne peux, je n'y ai pas droit...

C'est à ce moment là que vous commencez à me fouiller la chatte de votre main..."Allez jouis petite salope, jouis pour moi, jouis parce que je te le demande et que j'en ai envie...jouis ma pute..."...et c'est là, le cul plein de votre foutre et de votre queue, la chatte béante et pleine aussi, les seins et le clitoris pincés et douloureux que j'ai joui comme jamais Monsieur...mais le bâillon m'empêchait de m'exprimer, et vous aimiez cela, me savoir contrainte même dans ma voix...hoooo oui Monsieur, vous aimez me sentir ainsi toute à vous...et mon orgasme n'en a été que plus fort, car oui Monsieur j'aime être cela pour vous...votre objet de plaisir, votre pute personnelle...je suis à vous Monsieur, totalement à vous...


Soumise dévouée à vos désirs...
100% (7/0)
 
Categories: AnalBDSMHardcore
Posted by Wordotopia
2 years ago    Views: 724
Comments (5)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 years ago
Moi aussi j'ai des pinces à lèvres et à tétons dans ma valise a malices !
Mmmmmmmmh !
2 years ago
je suis bien raide maintenant
2 years ago
Super , j'adore !
exoplanete
retired
2 years ago
genial
2 years ago
magnifique histoire!!!