Sylviane – Week-end SM (1)

Sylviane – Week-end SM (1)


Bisous à tous mes amis et amies

Je me propose de vous narrer mon Week End de Pentecôte. Si la météo fut morose, pour autant mon Week End fut brûlant, cuisant même. Avec mon mari Christian nous participons relativement régulièrement à des soirées ou des week end de ce type. Nous avons un cercle d'amis suffisant pour de loin en loin participer à des soirées ou nous sommes un peu plus nombreux que les soirées habituelles.

Organisé de longue date ce long Week End était attendu depuis le début de l'année. Il était convenu que nous serions 3 soumises à avoir un traitement particulier. Nous subirions une punition particulière jamais endurée et dans le registre très hard. Totalement volontaires nous avions chacune soumis 3 propositions, 1 serait retenue. En plus du fait que les 3 soumises choisies seraient les jouets de l'assistance. Soit un peu plus de 20 personnes.

Nous devions nous retrouver dans le sud de la France, dans un lieu que je ne nommerais pas. Et les prénoms que vous lirez ne sont pas ceux réellement des participants hormis quelques uns que vous reconnaîtrez de nos amis proche et dont vous avez déjà entendu parler. Les enfants étant casés chez papy et mamy nous voilà libres comme l'air, deux amoureux qui partent s'éclater. J'étais pour ma part très impatiente de savoir ce qu'on me réservait. Sachant que mes propositions étaient vraiment aux limites de ce que je me sens capable de supporter.

Peut être que vous ne me comprenez pas, mais je repousse sans cesse les limites de ce que je suis capable d'endurer. La souffrance physique pou moi se transforme en excitation et en plaisir là ou la plupart des femmes estimeraient être abusées. JE voudrais rassurer tout le monde. Aussi dures que soient les choses infligées, aussi extrême qu'elles peuvent vous paraître. Ces sévices sont acceptés et désirés par moi même et tous les acteurs de ces soirées.

Mon mari et moi pratiquons le SM depuis plus de 10 ans et jamais je n'ai vu personne être forcé de subir quoi que ce soit. Je dois dire même que si rien de « mal » ne nous arrive c'est surtout grâce aux dominants, maîtres et maîtresses qui savent garder le contrôle des choses. Je suis totalement consciente que en tant que soumise j'aurais tendance à outre passer mes limites. Dans ce cas au risque de me blesser. Ce n'est que grâce à la vigilance de Chris et des mes dominants et dominantes dans nos jeux que je n'ai jamais eu à subir d'avanies. Même si à de nombreuses reprises c'est à bout de résistance et de f***e que je sombre dans l'inconscience. Il faut savoir également que j'aime énormément cette petite mort qu'est l'évanouissement par un trop plein de sensations.

Participaient à cette soirée, mes amis proches Michèle et Philippe mais aussi nos initiateurs SM Marie et Charles que nous adorons retrouver dans ce cadre ou simplement pour une soirée de fins gourmets.

Enfin rendus chez nos hôtes après pas mal d'heures de voiture. Nous étions heureux de retrouver nos connaissances et de voir quelques nouvelles têtes. Après une après midi de repos le samedi les hostilités commencèrent autour de 19h00 avant le repas. L'immense demeure heureusement comporte de grandes salles, car impossible de jouer dans le parc avec une pluie battante.. Pour cette réunion les Maîtres et Maîtresses sont sur leur trente et un Sado Maso.

Les soumises sont plus que légèrement vêtues. Pour ma part je porte de jolis escarpins à très hauts talons. Mes jambes sont gainées de soie dorée, des bas des vrais, couture et porte-jarretelle assortis. Mes seins sont juste soutenus par un soutien gorge aux bonnets absents. Mon cou est enserré dans un large collier en acier d'où pendent deux chaînes munies de pinces que très rapidement Christian plaça sur mes tétons. Rien que ces pinces je pense qu'une femme « normale » ne les tiendrais pas dix minutes. Je les porterais toutes la soirée. Mon clitoris tout gonflé est lui décapuchonné et enserré par un élastique qui le fait saillir entre mes lèvres. C'est également assez douloureux dans la durée. Le pire c'est que tout frottement est intense et si l'on m'impose une interdiction de jouir cela sera un calvaire.

Comme si nous étions en tenues de soirées on se salue, on se retrouve on s'embrasse. Les soumises comme moi se font déférentes envers les maîtresses et maîtres. Nous sommes humbles embrassant le bout des doigts, voir les souliers s'ils le désirent. Mon amie Michèle à choisis d'être dominante ce week end. Celles et ceux qui adoptent l'un ou l'autre des comportements le garde pour tout le week end. Je serais soumise tout ce week end. Ce n'est pas si souvent que je le suis totalement c'est avec impatience et bonheur que je rentre dans la peau d'une esclave. La soirée débutera par l'annonce du sort des 3 soumises choisies dont je fais partie. Mais avant on nous présente à l'assistance. Chacune notre tour.


On commence par une nouvelle venue en fait. Jeune très jeune elle n'a guère plus de 21 ans. Tout en elle laisse supposer que c'est une soumise exclusive. Châtain, les cheveux très courts (j'apprendrais plus tard que c'est la conséquence d'un rasage total en séance), elle est très fine et longiligne, maigre presque. Pour qui à l’œil on voit sur sa peau les vestiges de séances qui ont du être très poussées, quelques bleus même subsistent. Un petite poitrine aux seins un peu tombants et avec peu de substance certains diraient des gants de toilette, sans doute conséquence de f***e travail des seins. Les tétons bruns aux aréoles fort large ont une pointe forte et granuleuse. Des anneaux de gros format percent la pointe et la font pendre légèrement sous leur poids. Elle ne porte rien d'autre que son collier de cuir clouté, des bracelets avec des chaînes reliées, comme ceux des chevilles à de grosses chaînes qui pendent aux 4 anneaux qu'elle porte a ses grandes lèvres qui sont ainsi totalement distendues. Elle à du mal à marcher les lèvres ont étendues jusqu'au tiers de ses cuisses. Elle fait le tour du cercle des personnes présentes. Certaines posent la main, sur une fesse sur un sein, tire une chaîne. Elle est menée comme un a****l par le licol, les yeux baissés ne regardant que les pieds des dominants sauf si on lui ordonne de lever la tête. Puis elle est entraînée vers l'estrade sa maîtresse lui fait mettre les mains derrière la nuque se faisant elle étire ses lèvres qui dévoilent les petites lèvres elle aussi annelées, ainsi qu'un clitoris au capuchon portant un anneau et une médaille. Le visage de la fille est joli bien qu'un peu anguleux. Il suffit de la voir pour comprendre que malgré son jeune âge elle doit supporter beaucoup de choses. Et si je me place du côté de la domina qui à cet instant sommeille en moi.. elle donne très envie de la pousser à bout.

La position qui lui est imposée là doit être douloureuse. Les chaînes, leur longueur et leur poids est savamment calculé. J'imagine ce qui est dans sa tête, excitée, le sexe déjà douloureux. Les rares fois où elle a levé les tête ses yeux clairs paraissaient briller d'un feu ardent.

Petite digression, vous devez vous dire, salope comme elle est pourquoi Sylviane ne porte t-elle pas d'anneaux. Mes chéris, j'adorerais en avoir partout et nombreux. Mais j'ai été percée déjà tétons et lèvres hélas ma chair ne supporte pas ces objets étrangers, je finis par avoir des problèmes d'infection . Mes oreilles sont percées je n'ai jamais eu de soucis. Le problème est lié à ma peau a priori les soucis de ce genre sur des piercing sont assez fréquents sur les peaux noires alors que les peaux blanches supportent. C'est la mort dans l'âme que j'ai du renoncer à ses bijoux.. du moins à ces piercing qui durent ce qui n'exclut pas totalement les jeux d'aiguilles.

Pour clore sa présentation la maîtresse nous annonce que sa soumise se nomme Nell et qu'elle est totalement soumise depuis 4 ans. Voyant la jeunesse de la fille, c'est avant ses 18 ans qu'elle a du commencer.
Afin de bien montrer qu'elle est soumise elle reçoit 5 coup de cravache à tuer un bœuf. A chaque fois elle ploie les jambes et remontre en position toute tremblante. C'est un week end qui démarre fort.
Michèle qui est à côté de moi me souffle dans l'oreille

Ma chérie, je sens que tu va en prendre un maximum.. tu a vu cette gamine..
Attends ma Belle dit Chris ils vont annoncer sa punition.

En effet notre hôtesse s'approche et annonce

Pour punition exceptionnelle, Nell sera offerte à tous et subira dilatation vaginale et anale toute la soirée non stop. Avis aux amateurs elle sera à votre disposition après le repas.
Humm fit Michèle tu aurais aimé çà aussi ma Sylviane.. Tu peux parler je t'autorise
Oui Maîtresse j'aurais aimé çà aussi.
J'aimerais bien savoir ce que tu va avoir ..

Moi aussi j'aimerais et je dois avouer que je commence à redouter, même si je suis parfaitement volontaire et que j'ai choisis en conscience les 3 propositions je ne peux m'empêcher de redouter particulièrement l'une d'elle que j'appelle de mes vœux et qui me fait une peur bleue.

Nell et sa maîtresse viennent se joindre à l'assistance.

Ce n'est pas mon tour, je passerais la dernière. Maintenant c'est une femme proche de la cinquantaine qui est exhibée aux participants. Vêtue de latex noir et luisant une cagoule sur la tête Mais nous laissant voir son visage, maquillée outrancièrement. La taille serrée dans un corset de latex d'où débordent une paire de seins impressionnants. J'ai l'air d'une gamine à côté d'elle. Bien en chair la dame semble marcher avec difficulté jusqu'au moment où je vois que fichés dans ses orifices elle a deux godes gonflables dont les poires pendent entre ses jambes. Pendant le tour qu'elle fait devant l'assistance, plusieurs Maîtres palpent les seins de la femme sans douceur. D'ailleurs elle porte les stigmates des traitements qu'elle reçoit. Ecchymoses, traces diverses sont visible sur la peau très blanche. C'est une esclave sûrement rodée à tous les jeux.

Je suis aussi de cette trempe maintenant après un peu plus de 10 ans de pratique quasi régulière. Seul bémol je ne suis sûrement pas comme ses femmes, toujours dans un état de soumission. Ne pensez pas qu'elle s'en plaignent elle aime être asservies, c'est leur façon d'être elle même. Ma soumission, mon masochisme ne s'expriment que lors des jeux sexuels et encore ce n'est pas systématique. Je suis tout a fait capable de jouir de la douceur d'une relation disons normale. Mais certaines amies soumises ne peuvent atteindre l'orgasme que dans la soumission, la punition et souvent la douleur.
Moi les mêmes choses décuplent mon plaisir je l'admet, mais au même titre qu'une soirée en club ou je suis baisée par des dizaines d'hommes..

Le tour de présentation est terminé, la femme est maintenant sur la petite scène. Les mains sur la nuque, campée sur ses jambes écartées. Son maître empoigne les tuyaux et poire de latex qui pendent entre les jambes de la femme et d'un coup sec arrache les deux godes gonflables. La femme ploie les genoux et pousse un cri. Les godes étaient gonflés à fond comme des ballons. Je ne suis pas sur mais je pense qu'elle a eu un orgasme, ses orifices totalement dilatés, elle laisse échapper des ruisseaux de liquide qui lui macule les cuisses et tombe sur le sol. Un frémissement parcours l'assistance quand un violent coup de trique sur ses gros seins la fait hurler de nouveau et trembler sur ses jambes la tête rejetée en arrière la bouche ouverte elle lutte pour reprendre son souffle. C'est un spectacle très excitant.

Notre hôtesse va maintenant annoncer quelle sera la punition de cette esclave. Un murmure parcours les personnes présentes.

Rose devra subir percement et suspension par les seins. Chacun pourra participer également.

La femme ne peut réprimer un frisson et même se met à trembler, regardant son Maître comme pour implorer la clémence. Elle reprend sa position tête baissée. Il semble qu'elle ai peur de ce qui l'attends.

Le cœur battant, je me prépare à passer devant tout le monde. Les yeux de l'assistance sont braqués sur moi. Chris me traîne par la laisse qu'il à accroché aux chaînes reliant mon collier à mes pointes de seins. Placée ainsi la laisse tire les chaînes et provoque une traction sur les pinces qui se serrent encore plus quand on tire dessus.

Au premier instant les larmes me montent aux yeux tant la douleur est forte. Je ne peux retenir un mouvement que tous remarquent, qui me vaut un coup de cravache sur les cuisses. Murmures et hochements de tête se font jour, sourires également. Il est franc et intéressés chez les Maîtres et Maîtresses, compatissant chez les soumises et soumis. Passant comme à la parade devant la foule de ceux qui potentiellement viendront jouer de moi, j'entends des petits commentaires, flatteurs le plus souvent. Marie me fait une caresse au passage et un grand sourire lui valant une réprimande de Charles.
Je suis appréciée par les participants. J’en connais la majeure partie seules quelques nouvelles têtes sont présentes. Nous finissons notre tour d’honneur. Je monte sur le petite estrade où Chris donne un coup sur la laisse me faisant gémir et me tordre ce qu’apprécie l’assistance.

Je suis nerveuse et apeurée je l’avoue, je me demande ce qui sera ma punition pour ce week end. Déjà que je sais que je servirais à tous pendant le week end, la perspective d’une punition dure et spéciale me met dans tous mes états. J’ai peur mais ce sentiment est atténué par l’excitation . Les punitions que j’ai listé sont des choses extrêmes que je désire mais qui aussi sont redoutées de moi.

Notre hôtesse me fais un grand sourire car elle va annoncer à quelle sauce on me mangera. Ce sourire en dit long.

- Sylviane, sera devant vous après le repas subira une infibulation totale ensuite elle sera laissée à disposition de vous tous pour tous les jeux que vous désirerez en particulier tout ce qui est anal.

A l’énoncé de ma punition je frémis... C’est à la fois la plus désirée et la plus redoutée.. Je me met à trembler de tous mes membres et les larmes me viennent aux yeux. L’assistance le remarque et le frémissement se fait clameur. La perspective de me voir meurtrie dans ma chair excite tout le monde.

Ensuite nous passons à table. Repas ou seuls les dominants ont leur place, les soumis et soumises seront en laisse aux côté des Maîtres et Maîtresses.


La soirée est seulement sur le point de commencer

A Suivre...........

Sylviane
100% (14/0)
 
Categories: BDSMFetishTaboo
Posted by Sylviane
1 year ago    Views: 954
Comments (7)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
caliente comme d'hab...au diapason avec ce bo soleil....
vite la suite pour etre au zénith et bruler ma queue de plaisir en te lisant ^^
1 year ago
Coucou Sylvianne! Toujours aussi bandant tes écrits! Malheureusement je suis toujours au travail quand je les li et impossible de me satisfaire hélas...

Vivement la suite et de nouvelles aventures!

Bisous :p
1 year ago
Bisous mes petit chéris

La suite va venir c'est promis. C'est en cours de rédaction. Entre le travail les ennuis et les courriers de mes fans je ne vais plus avoir le temps de faire des folies pour vous les narrer
Si soyez rassurés.. même si le moral n'est pas actuellement au top.. je brule des calories tous les soirs avec mon homme... ou une amie a la pause déjeuner

Merci de vos commentaires
je vous adore tous
1 year ago
J'ai vraiment envie de connaitre la suite, ça promet de fortes érections... de belles giclées de sperme en perspective!
1 year ago
Bonsoir et merci.
Quelle tension! J'ai hâte de lire la suite cette partie nous met en attente de choses sans doute infernales. Oh que j'aimerais être tenu en laisse par vos mains ou celle de votre mari également. Peut être un jour aimeriez vous un autre chien a disposition. Je suis tout à vous quand vous le désirez
asnap
retired
1 year ago
Qu'une chose à dire : la suite! la suite! la suite! Nous aussi on veut profiter de ton cul
1 year ago
Bisous à tous

Voici la première partie du récit de mon week end de Pentecôte..

Ayant quelques soucis de famille actuellement. J'espére vous proposer la suite dans pas trop longtemps.

Bisous à vous tous mes amours