Sylviane –Gang Bang en club

Sylviane – Clubs, Échangisme et Aventures 3
Gang Bang en club


Dans nos aventures en club avant de rencontrer nos amis Michèle et Philippe j’avais bien assisté à des gang bang mais n’avais jamais sauté le pas. Il faut dire qu’avant cette rencontre avec nos amis je n’avais pas goûté à la bisexualité, j’avais franchi le pas ainsi que mon mari avec eux. Mais en ce qui concerne la bisexualité masculine elle est sauf cas particulier pas très bien représentée dans les clubs.
Avec Michèle j’avais commencé à évoquer, mon désir de plus en plus ardent de me livrer sur l’estrade d’un de ces clubs, je me voyais parfaitement prise d’assaut par des hommes et des femmes les laisser jouer avec moi, me faire jouir jusqu’à plus soif. Michèle avait déjà sacrifié à cette folie et en avait tiré beaucoup de plaisir. Elle pensait toutefois que j’étais un peu jeune et novice pour supporter la foule qui allait se presser. Mais les clubs que nous fréquentions étaient plutôt haut de gamme et la fréquentation n’était pas a première vue énorme. J’avais un peu tort. Nous profitions donc d’une soirée gang bang , les clubs en organisent souvent dans la semaine, allez savoir pourquoi souvent le Jeudi. Selon les clubs on se lance à volonté dans l’espace gang bang ou bien c’est plus organisé on fait un peu acte de candidature et pour éviter la confusion tout est organisé, codifié on sait ce qui est accepté par les filles, ce qui est interdit etc. J’avais donc réglés ces détails et à cette occasion j’appris que je serais seule en « libre service » cela fit un peu tiquer Michèle qui au départ avait envisagé de se livrer elle aussi, mais elle avait préféré être auprès de moi pour parer à tout petit incident. Au fond je savais qu’elle brûlait aussi de me voir poussée un peu à bout. Encore une fois une chose me dérangeait c’est l’obligation du préservatif, instinctivement j’aurais aimé que ce soit sans. Mais la raison l’emporte naturellement surtout dans ce cas.
J’avais précisé que j’étais open pour les femmes mais dans ce club il y avait pas mal de filles bi voir lesbiennes parfois.

Ce jeudi soir bien sur j’aurais bien mis ce que j’avais de plus affriolant et sexy, mais Michèle me dit que le mieux de toute façon c’est de ne garder que mes bas et mes escarpins. Il fait chaud, j’ai donc une robe légère au dos nu, jusqu’à la naissance des fesse et un décolleté provocant. Mes gros seins ont du mal à ne pas s’échapper car je n’ai pas de soutien gorge. J’ai un string blanc, mes pas sont blancs comme mes escarpins. Je suis surtout habillée de j’Adore de Dior.. vous aurez une idée de la fragrance que je dispense autour de moi messieurs et mesdames.
C’est très excitée que je pénètre dans le club, nous faisons la bise au couple propriétaire de l’endroit, et quelques amis et amies. Une amie qui a souvent joué avec nous vient me demander si c’est bien moi qui serait au gang bang tout à l’heure, je lui confirme. Elle me pose un gros baiser sur la bouche en me disant qu’elle viendra profiter de moi.
Christian est très excité mais aussi un peu inquiet, je le sens. C’est sur que laisser sa femme se livrer à on ne sait pas combien d’hommes et de femmes n’est pas facile. Mais Christian ne se doutait pas qu’il serait encore plus inquiet plus tard.
Moi je ne tiens plus, j’attends avec impatience que l’ambiance chauffe, c’est le début de la soirée. Habituée maintenant à évoluer dans le club, je me mêle parfois à quelques connaissances, donnant un coup de langue à un minou ouvert, suçant une belle queue, laissant un ami de passage me glisser la main entre les cuisses pour me saluer. Nous ne sommes plus des novices et notre présence est appréciée. Avez Michèle nous allons à l’espace qui est dédié au gang bang. La pièce est très grande, imaginez un peu un espace discothèque, fortement éclairé ( je l’avais demandé mais on peut avoir une lumière tamisée) au centre de la pièce une sorte d’estrade sofa recouverte de cuir rouge, le sol est noir. Les banquettes tout autour de la pièce permet d’être spectateur ou acteur car rapidement l’action se déroule aussi sur les banquettes. Les murs sont des miroirs inclinés qui renvoie l’image de chaque coin de la pièce. Le centre de la pièce est séparé du reste par quelques balustrades dorées qui circonscrive l’espace réservé à celles qui se livrent. Les spectateurs restent au delà de cet espace, tout ceux qui le pénètre sont censés pénétrer également la femme qui s’offre. Il y a une surveillance assurée par des employés du club. Il y a même un réseau de caméras si on désire garder des souvenirs mais il faut que tous les participants acceptent. Il ne sert que pour des soirées privées, autrement il n’est jamais utilisé.

Il commence à y avoir du monde, Michèle m’entraîne vers l’espace Gang Bang, pour l’instant quasi désert. La musique est lancée, du zouk ce qui me réjouis. Sans véritable appréhension je commence à danser avec Michèle, je suis heureuse de pouvoir me trémousser lascivement et là je f***e vraiment. J’aime cette musique c’est ma jeunesse, c’est chez moi et il me suffit de voir danser ma copine pour me dire que à part si on est de chez moi ce n’est pas çà. Désolée.. on à çà dans la peau toute gamines. Là je fais mon show. Du monde commence à venir autour de nous. Rapidement mes seins sont sortis de ma robe, les hommes n’ont d’yeux que pour moi, ah tous ces gentils blancs ne rêvent que de croquer la black.. enfin une demi black. Je suis excitée par ces regards. Michèle me fait quelques caresses.. Je vois déjà des hommes qui se palpent la queue , quelques uns ont déjà l’engin à l’air. Je retire ma robe et la jette à un charmant garçon qui me fait un grand sourire et plonge le nez dans ma robe pour la sentir. Il est torse nu, un pantalon léger avec une jolie bosse. Je lui fais signe du doigt d’approcher tout en dansant, mes seins tressautent, mes hanches ondulent mes fesses vibrent. Le beau mec s’approche, je danse devant lui, je m’approche mes seins se frottent contre sa poitrine, mes tétons s’électrisent. Il danse un peu avec moi. Ma main se pose sur la bosse de son pantalon. Je masse sa queue tendue sous le tissu. C’est le signal qu’attendaient les autres.. les hostilités sont ouvertes. Plusieurs hommes sont autour de moi, je danse toujours de plus en plus provocante et lascive lançant mon pubis, offrant ma motte à leur mains. Des mains j’en ai partout les caresses me font frémir, je ne sais plus combien de mains sont sur moi, par une parcelle de ma peau échappe à la caresse. Dans les miroirs je me vois environné d’hommes qui se pressent pour me toucher. Une main aventureuse se pose sur ma chatte, j’ai encore ma culotte mais je suis tellement excitée que mon clito est visible. J’avais un peu peur dans cette cohue que des incidents naissent. Non rien de tout çà personne ne pousse ou essaye de passer. On me caresse à m’entendre dingue tandis que je danse toujours. J’ai chaud, ma peau deviens moite. Mes mains ne sont pas inactives et je passe de queue en queue. Quelques unes sont hors des pantalons, d’autre dessous. Un homme tout velu, assez rond tends la main vers moi je m’approche de lui ces doigts sont d’une douceur. Tout en dansant je viens me frotter contre lui. Ma main glisse sur son torse, jouant dans sa toison avec mes doigts, je descend vers son sexe que je trouve tout tendu dans son pantalon. Il est plutôt bel homme, il approche son visage, je pose mes lèvres sur les siennes et je lui roule une pelle qui fait monter la tension. Quelle sensation de sentir les mains qui me frôlent, me caresse les fesses, les seins.. De plus en plus d’hommes sont maintenant nus. La queue à l’air certains avec de belles érection déjà d’autres se masturbant. En fait il n’y a pas plus de six ou huit hommes autour de moi. Et Michèle qui est là et qui ne reste pas inactive. Lentement je recule vers le centre de la pièce vers le sofa rond. Une jolie brune aux yeux gris apparaît entre ces messieurs. Elle me regarde, tend la main et la pose sur mon sein. Le caresse doucement, puis l’autre main se pose douce et fraîche sur ma peau qui est déjà moite. La fille s’approche de moi, me regarde intensément. Et elle me susurre

- Tu est très belle.. tu sais.
Je hoche la tête, je me vois dans les miroirs et ce que j’y vois est très excitant, moi nue, ma peau foncée qui est déjà luisante au milieu de tous ces mâles qui sont presque tous à poil maintenant.
La fille pose ses lèvres délicatement sur les mienne et me couvrant de baises descend lentement laissant une longue trace de salive sur ma peau. Elle s’agenouille, frotte son visage contre ma culotte agaçant mon clito qui est tout gonflé. Elle tire sur l’élastique et fait glisser ce dernier rempart. Les mains des hommes caressent mes seins et mes fesses. La fille elle glisse sa langue dans ma fente, remonte jusqu’à mon clito qu’elle prend un tout petit instant entre ses lèvres avant de le taquiner du bout de la langue. Instinctivement je ploie les genoux et je lance mon pubis en avant dans une pose impudique que je savoure dans les glaces. Je suis actrice de porno, je n’avais vu çà que dans des vidéos. Et c’est moi qui se livre.. c’est moi la salope .. la pute qui se donne à tous ces mecs.. Mon excitation monte encore d’un cran. Je sens que de toute façon je suis très mouillée.. La fille me mange la chatte un moment. Puis elle se relève reviens vers mon visage les lèvres trempées barbouillées de mouille. Je ne résiste pas à l’envie de la lécher cette bouche.. Une dernière caresse sur mes seins et elle disparaît derrière des hommes de plus en plus pressants. Je sens les sexe durcis contre mes fesses, contre mes cuisses. Je trouve un joli garçon, j’ai sa queue en main. Je me laisse glisser contre lui le caressant avec mes seins. Docilement les autres gars me laissent de la place, tout en continuant à me caresser. Entre deux gars j’ent****rçois Michèle qui suce une queue. Je m’apprête à faire de même. Mon visage se frotte contre la queue de mon bel inconnu. Je l’ai maintenant à portée de bouche, je la prend avec délice sur ma langue, il durcit plus encore. Ma main droite rencontre une cuisse et on me met un autre chibre dans les doigts, je le masse le branle. De l’autre côté une main me guide vers une autre queue dressée.. Agenouillées une queue dans la bouche une dans chaque main, couverte de douces caresses sur mon dos, mes seins mes fesses. Des doigts glissent entre mes fesses agaçant mon anus, se perdant dans la moiteur de ma chatte. Je conseille à toutes les femmes qui aiment le sexe de se lancer au moins une fois dans l’aventure. Je vous jure c’est géant.. indescriptible .. super .. génial.. je n’ai pas de superlatif à la hauteur. Je ne vous dis pas l’état d’excitation dans lequel j’étais surtout cette première fois. C’est toujours aussi génial mais l’attrait de la nouveauté.. le bris de ce tabou vous met le cœur en joie, la tête à l’envers. Je me prend au jeu, je passe d’une queue à l’autre.. Je suce toutes celles qui se présentent. Je branle, je pompe, des petites, des grosses .. une énorme que je n’arrive pas à prendre dans ma bouche mais je la lèche avec amour. La brune est revenue, me mettant sa chatte sous le nez, je lui mange le clito qui est si sensible qu’à chaque coup de langue ses jambes se dérobent. Un gars arrive il est extrêmement excité ça se voit, sa queue est dure comme du bois son gland tout rouge.. Je le prend dans ma main, je l’ai à peine touché qu’une longue coulée s’échappe de son gland. Je happe son sexe et en deux allez retour il jouis dans ma bouche. Un autre monsieur plus âgé que les autres me fait tourner la tête.. Je tiens son sexe dans mes doigts. Il me dit doucement

- Je vais jouir ma jolie tu est trop chaude !
Je lui souris et prenant sa queue dans ma bouche je le fais partir sur ma langue la bouche ouverte. Je suis éclaboussée. Le foutre me dégouline sur les seins.
Maintenant c’est moi qui a besoin d’autre chose. Je recule et m’allonge sur le sofa. J’écarte mes cuisses et tenant les lèvres de ma chatte grandes ouverte je crie presque..

- Prenez moi.... baisez moi .. venez tous mes chéris venez me défoncer ..

Michèle est revenue prés de moi. Protectrice je la vois faire signe au garçons de mettre une capote. Un premier est déjà équipé. Avec douceur il se place entre mes jambes. Son sexe se frotte à ma chatte qui ruisselle déjà. Puis il me pénètre doucement, je gémis de plaisir. La sensation de cette queue qui me pénètre, les hommes autour qui me caressent.. Je suis folle de désir. Chaque minute qui passe accroît mon désir et je suis de plus en plus qu’une femelle en rut. J’ai des hommes qui frottent leur sexe sur ma bouche, d’autres sur mes seins je suis palpée, caressée.. de temps en temps on me pince les tétons. Un autre me fait hurler en caressant mon clito gonflé. Le garçon qui est en moi je le sens est sur le point de jouir..

- Viens chéri viens jouis sur moi.. quémandais-je.

Sur le point de venir il sors précipitamment de mon ventre et m’éclabousse la peau du ventre, de longues giclées sur moi, entre mes seins. Il à à peine finis qu’un autre le remplace. Celui là me bourre plus fort, sa queue est épaisse il me dilate le con.. Donne de grands coups.. Il grogne à chaque coup de boutoir. Je jouis sous les coups de queue, je sens que je mouille terriblement. Je suis tétanisée par l’orgasme, il est fort il vient de loin je suis secouée de spasmes. Je type sors sa queue enlève sa capote , il m’enjambe et viens jouir entre mes seins. Son foutre éclabousse mon menton, me coule dans le cou.. chaud et sirupeux.. Je revois ma copine brune à côté de moi qui lèche mon menton, se repaît du foutre de l’inconnu. Je discerne les choses dans les miroirs les hommes viennent se faire sucer, puis il attendent leur tour pour me baisser. Mon bel homme rond et velu s’approche. Sa queue un peu cachée sous son confortable édredon. Il est d’une douceur sans égale, il me prend doucement, il prend soin de ne pas s’appuyer sur moi. Il donne de petits coups de reins et de sa main glissée entre nous il taquine mon clitoris avec douceur.. Je sens à nouveau monter le plaisir. Il sors de moi, laisse son sexe venir buter sur mon anus. Il me regarde.. comme pour me demander s’il peut.. Je ne dis rien juste un hochement de tête avant de prendre une queue dans ma bouche. Et il m’encule oh que c’est bon !! J’avais tellement envie de çà ! Sa queue me f***e la rondelle, je m’ouvre pour lui. Je suis juste un sexe palpitant, un anus ouvert, une chatte a combler. Je ne suis plus une femme je suis un outil à plaisir une poupée gonflable de chair et de sang. Je m’abandonne totalement. Mes orgasmes ne s’arrêtent plus totalement. Pendant un instant j’ai l’impression d’être sortie de mon corps, spectatrice de la frénésie érotique qui c’est emparé de l’assistance. Je me vois écartelée, corps noir et luisant de sueur et de sperme sur ce sofa environnée de mâles blancs en rut, la queue enfoncée dans ma bouche agitée dans mes mains ou explorant mon sexe. D’autres corps me cernent attendant leur tour de venir prendre leur plaisir en moi et m’en donner. Car je suis dans un état qui confine à celui d’un orgasme permanent. Entre deux pics de jouissance je ne reviens pas à un état « normal ». Je veux des sexes, encore et encore. Mes cheveux sont plein de sperme, je suis collante, poisseuse. Il flotte autour de moi des odeurs de transpiration, de sexe, des parfums, des after-shave . Cela est pour moi la fragrance du plaisir à l’état pur. Mon doux rond est là à côté et il à la queue en l’air. Je me dégage un instant et je l’enjambe tenant sa queue je m’empale dessus. Il fourre sa tête dans mes seins. Ma jolie inconnue brune arrive alors.. elle à un gode ceinture de belle taille, elle passe devant tous ces messieurs. Elle me pose un baiser sur ma joue pleine de foutre. Sa langue s’attarde justement à me débarrasser du sperme étalé. Elle pose le god contre mon cul et d’un coup de rein.. me prend l’anus. Prise devant et derrière.. Oh que j’aime !! Un charmant jeune homme, pas plus de 20 ans me plante une superbe bite devant le nez.. Je la prend dans ma main et me met à le sucer. Un monsieur vient de se soulager sur mes seins aspergeant du même coup mon charmant ami tout rond que cela ne semble pas gêner
Je pousse depuis le début f***e gémissement et cris qui culminent au moment ou je sens monter et déferler l’orgasme.. Je ne sais pas combien d’hommes m’ont rendu hommage.. combien j’ai sucé et fait jouir. Je vois Michèle à 4 pattes se faisant prendre par un monsieur tandis qu’elle en suce deux autres. Christian est sur la banquette au prise avec une toute petite nana qui à l’air survoltée.
Je jouis violemment agrippée à mon charmant ami tout doux. Il jouis lui aussi. Mon orgasme à été déclenché par les coups de gods de la brune. Je dois bouger ankylosée à f***e je me relève. Avant de m’installer à nouveau sur le dos. Il ne se passe pas deux minutes avant qu’un homme arrive la queue gainée de latex et il me prend soulevant mes fesses dans ses mains il me baise comme un fou. Ça dure très peu il jouis avec un grand grognement. Il est remplacé par un autre, des queues se frottent sur ma peau. Mon ventre.. certains se branlent sur moi et éclaboussent mes seins D’autres se font sucer jusqu’à jouir dans ma bouche. Je ne compte plus les hommes qui me baisent. J’ai perdu le compte. Je jouis encore et encore.. Ma chatte est gonflée, mon clitoris énorme et dur est d’une sensibilité extrême. Ça baise autour de moi, maintenant c’est une orgie. Des femmes des hommes des cris de plaisirs. Cela dure je ne sais pas combien de temps encore mais je suis dans mon élément. Je suis exténuée, mais je continue encore et encore à appeler les hommes à me rejoindre. Je jouis encore et encore le sperme coule. Je baigne dans une sorte de brouillard.. les visages sont flous j’entends les cris, je sens les caresses rien d’autre.. c’est bizarre.. comme si je partais, je m’ éteignais.
Michèle est près de moi.
Elle me parle je ne comprends pas .. je suis comme dans du coton. Elle continue c’est étrange comme si elle parlais une autre langue. Enfin je comprends..

- Sylviane, il faut arrêter.. viens tu est crevée.Dit mon amie.

Je me rends compte que les hommes ne se jettent plus sur moi, ils me regardent me sourient me caressent doucement.
Je fais non de la tête.. Je veux encore ces sensations
- Arrête sois raisonnable tu viens d’avoir une syncope.. allez viens

On me met un drap de bain sur les épaules. Philippe et Christian me soutiennent. Il m’entraînent vers les douches.. Ce n’est que là que je reprends mes esprits. Sous l’eau qui me fouette me revigore.

Je m’en souviendrais jusqu’à la fin de ma vie de ce premier gang bang !

Sylviane.
100% (16/0)
 
Posted by Sylviane
1 year ago    Views: 616
Comments (13)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
6 months ago
Un jour, je suivrai ton conseil ;)
"Je conseille à toutes les femmes qui aiment le sexe de se lancer au moins une fois dans l’aventure. Je vous jure c’est géant.. indescriptible .. super .. génial.. je n’ai pas de superlatif à la hauteur. Je ne vous dis pas l’état d’excitation dans lequel j’étais surtout cette première fois. C’est toujours aussi génial mais l’attrait de la nouveauté.. le bris de ce tabou vous met le cœur en joie, la tête à l’envers. "
1 year ago
Tes descriptions sont hallucinantes ! C'est vraiment trop injuste (Caliméro, sors de ce corps !) que les hommes soient aussi limitées, et les femmes puissent connaître autant de plaisir !
1 year ago
c'est un vrai délice cette lecture
La belle métisse que je découvre dans ces lignes se révèle être une fée des mille plaisirs
je délecte toute la Sylviane avec un volcan de libido en éruption volcanique
1 year ago
charmant récit, avec une belle évolution au fil du texte au cours de laquelle tu passes du statut de femme libertine à celui de réceptacle à foutre.
chkoupi2003
retired
1 year ago
Waou tres chaud et tres excitant
1 year ago
quelle belle salope tu doit être, j'aimerais te prendre avec ma femme qui possède elle aussi un joli gode ceinture... Nous en avons d'ailleurs plusieurs ce qui permettrait toutes les combinaisons possibles... mais en attendant je me branle frénétiquement!!!
1 year ago
Je l'ai relu encore une fois ! mmmm
i read it another time , so goood ! with only 1 hand on the keyboard ....
1 year ago
j'adore ta façon de te donner entièrement..
tu aimes le sexe..
et l'on te le rend bien ^^

le mieux serait de repartir dans les années 70
la pas de soucis..
tout est permis ^^

tu me donnes toujours plus d'appétit
au travers de tes récits..
j'aurai trop apprécié de vous rejoindre au milieu de l'estrade : )
1 year ago
Bisous et merci de vos commentaires.
Je vois que cela vous plait.
Mais ne vous trompez pas cela m'a plu aussi. Même de l'écrire. JE n'ai pas été sage en l'écrivant repenser à ces choses ne me laisse pas indifférente et comme je suis une vilaine fille aux doigts agiles... Ben oui les garçons il n'y a pas que vous.
J'adore les çà le gang bang ce qui me fait de la peine c'est que de nos jours on est bien forcés de se protéger.. Et je n'aime pas vraiment je préfère le naturel.
Mais je vous raconterais d'autres petits épisodes de ma vie intime.
Gros Bisous à tous encore merci
1 year ago
trop bon ! ton corps devait glisser avec le melange de sueur et de sperme comme une route de montagne verglacee au petit matin
1 year ago
Wahooh !
Quelle baise !
1 year ago
Coucou
Humm j ai adoré
T imagine couverte de crème blanche et remplie par ce gode et et la belle bite du doux poilu
Bisous
1 year ago
Bisous de la neige.

Des petits commentaires pour une pauvre filles dans le froid et les flocons

BISOUS mes chéri(e)s