Sylviane - Soumise à mes amis, mon mari et

Soirée entre amis – Soumission pour mon petit David chéri

C’est pour toi David que je me suis offerte à mes amis.

La vie est étrange parfois, je me suis décidée à écrire mes aventures, les partager sur ce site. Une façon pour moi de me remémorer des choses vécues et d’avoir le sentiment, les commentaires des lecteurs. Bien évidemment je suis assaillie d’invitations d’hommes, principalement, qui sont en quête d’une bonne fortune. Je suis assez claire sur ce point, peu de chance qu’un jour je sois dans votre lit messieurs. Parler, partager des dialogues mêmes coquins cela m’est déjà arrivé de jouir devant mon écran. Rien de bien étrange vous connaissez cela aussi.

Il se trouve qu’un de mes interlocuteurs me touche profondément. Je ne dévoilerais rien de lui. A moins qu’il ne le décide autrement en commentant ce texte. Ce week-end nous étions avec un couple d’amis que vous « connaissez » déjà car ils sont cités dans mes premiers textes. Ce sont des complices de longue date et nous aimons nous retrouver le week-end. Parfois ce sont des week-ends sages, parfois plus fous durant lesquels nous passons notre temps à prendre du plaisir. Hier soir samedi nous avions entamé les soirée j’avais pris mon pied une paire de fois. Je me suis éclipsée tandis que les hommes s’occupaient de Michèle car j’avais désolé une envie pressante à la suite d’une séance de fisting. Revenant des toilettes j’avise mon ordinateur sur le bureau. Je n’ai pas pu rés****r à l’envie d’aller voir si j’avais des commentaires.

Et une fois en ligne je tombe sur mon petit chéri David On papote un peu, il est a la fois délicat mais coquin et il ne me laisse pas penser qu’il est sérieux. Je sais qu’il suffit que je dise oui pour qu’il me fasse sauter dans son lit. Je le dis sans détours, si je n’avais pas certaines contraintes je craquerais sûrement.
Mais là j’entends mes amis et mon mari qui sont en train de s’amuser. Après un échange coquin avec David je lui dis que je vais rejoindre mes amis.
Coquine moi aussi je lui demande s’il aimerait que je fasses une chose ou une autre avec mes amis. Il me dit « conduit toi comme une chienne avec eux »
J’accepte le gage. Je lui dit voilà je vais les rejoindre je vais être leur soumise et je raconterais ce moment à tous mais il te sera dédié.

Voila donc pour toi mon petit David chéri et pour vous tous ma soumission à mes amis.

Revenant dans le salon je vois la fin d’un assaut entre nos hommes Philippe et Christian et ma petite chérie Michèle. Elle se faisait prendre en stéréo par les garçons et il viennent de jouir tous les deux.
Michèle dégoulinante de sperme à l’air satisfaite.

- Sylviane viens me lécher regarde ils m’en ont mis partout.

Je m’agenouille entre les cuisses de Michèle et je lape le sperme qui coule de sa chatte et de son anus.J’aime çà le lèche, le fouille avec ma langue et j’avale avec délice ce jus chaud. Aucune honte j’adore le sperme, je le bois l’avale avec plaisir. Maintenant vous allez dire que nous ne prenons pas de précautions. Pas de préservatifs ? De nos jours ? Oui cela paraît surprenant. Mais avec ce couple d’amis nous avons tous décidés de nous en passer. Oh prudents eux et nous faisons des tests régulièrement. Et quand nous avons d’autres aventures là c’est obligatoirement avec.

Mais avec eux et quelques autres amis nous vivons une sexualité plus naturelle. Moi j’aime la sensation d’être remplie de sperme. Voilà pour la sécurité.

Après avoir nettoyé Michèle je leur parle de la promesse, du gage que je viens d’accepter.

- Il est charmant, je lui ai promis de me soumettre d’être votre chienne. Je suis sur que vous allez aimer.

Michèle entame le jeu sans attendre.
Elle me gifle violemment et dit

- Ah salope, tu veux être notre chienne, notre esclave ? Alors tu va déguster ma chérie
Et elle me crache sur le visage
- Léche !!! Ouvre la bouche tire la langue
Je m’exécute sans renâcler. Mon cœur bat plus vite, je frissonne. Vous avez compris j’aime çà être une jouet être la soumise l’esclave.
Michèle crache dans ma bouche sur ma langue. Puis Chris mon mari en fait autant et pour finir Philippe.
Je suis agenouillée au milieu du salon mains sur la nuque. Le visage plein de salive. Ils me regardent tous. Les hommes se branlent doucement. Michèle est partie chercher quelques jouets. Elle revient les mains encombrées. Elle s’agenouille devant moi.

- Alors ma chérie, prête à une petite séance pour ton petit minet ? Questionne mon amie
- Oui je lui ai promis d’être votre chienne. Dis-je
- Il est intéressant ce jeune homme. Et tu veux bien jusqu’où ?
- Tout ce que tu veux Michèle.

Elle me regarde avec un air courroucé et me gifle. Ma tête suis le mouvement elle m’a frappé fort mais loin de me déplaire ça m’excite. Je la toise du regard.

- Appelle moi maîtresse !! Baisse tes yeux dit-elle

Je joues, je sais que si je ne baisse pas les yeux je vais en prendre une autre. Je soutiens le regard bleu pâle et passe ma langue sur mes lèvres. J’ai a ce moment je le sais une expression de petite salope.
Michèle agrippe mes tétons et les tire vers le haut.

- Ahhhhh ça fait mal !! criais-je

Loin d’arrêter elle tourne les points comme pour les arracher. C’est l’impression que j’ai. La douleur me vrille les pointes. Dans mon ventre c’est le ramdam. Je sens mon sexe se contracter sous l’effet du plaisir trouble que je ressent. Mon clito se tend.

- Regardez cette pute !! Je lui étire les tétons elle aime çà !!! Ah tu aimes çà tu va voir !!

Oh oui j’aime çà et dans ma tête j’aimerais que mon petit David chéri soit là à m’observer. Il ne sait pas à quoi j’allais m’exposer en acceptant de me soumettre à Michèle. Quand elle est dans ce trip de domination Michèle est sans pitié, imaginative. Michèle prend plaisir dans la douleur des autres vraiment. Je sais qu’à un moment ou un autre Michèle va avoir un orgasme juste parce qu’elle me fait mal.

- Allez les hommes attachez là cette salope !

Ils me passent un collier en cuir autour du cou, puis des menottes en cuir qui s’attachent au collier. Mes mains sont liées à l’arrière de mon cou. Je suis offerte. Michèle m’observe avec envie. Elle sait que j’aime jouer à ce jeu. Les garçons me plantent leur queue à tour de rôle dans la bouche. Il poussent jusqu’au fond de ma gorge. Je suis secouées par des spasmes, sur le point de vomir parfois. Mais la chaleur qui s’empare de mon corps c’est de l’excitation pure.

- Regardez donc comme elle bande !! Regardez son clito tout sorti.

Michèle se frotte la chatte d’une main le buste penché en avant, le ventre creusé et le pubis projeté vers l’avant. Elle est en rut elle aussi. Elle s’agenouille devant moi a nouveau tandis que Philippe son mari me défonce la bouche. Je bave la salive coule en long filaments épais. Michèle lèche cette salive. Dans ses mains elle à des pinces reliées par une chaîne. Elle ouvre une pince saisi mon téton droit, pose la pince la laisse se refermer sur mon téton tendu. Dieu !! quelle douleur je ne m’y ferais jamais !! Ma pince écrase ma chair. La douleur irradie depuis la pointe de mon sein jusque dans mon ventre. Mon cœur s’arrête. J’essaie d’aspirer l’air mais Phil me plante sa queue au fond de ma gorge. Mes oreilles bourdonnent. C’est violent, je suis en train de perdre pied. Je voudrais pouvoir me branler me faire jouir. Mes mains liées ne me permettent pas cela. Michèle sait pour avoir été souvent à ma place ce que je ressent. Elle passe sa main entre mes cuisses, enfonce ses doigts dans ma chatte qui se met à palpiter.Sa paume frotte mon clito tendu. Je pousse mon ventre en avant. J’espère qu’elle va me pénétrer loin fort.. Au lieu de cela elle retire sa main et att**** mon autre téton et y place la seconde pince qui me tire un hurlement car Philippe en train de laisser la place a Christian mon mari, à laissé ma bouche inoccupée.
Je pense à David qui ne se doute pas dans quoi il m’a projetée. Si seulement il était là je lui offrirais ma soumission.
Maintenant mes tétons emprisonnés dans les pinces me font souffrir. Michèle me passe la main sur la joue, remonte vers mon front et empoigne mes cheveux. Elle me tire la tête en arrière. En même temps ses doigts tirent sur la chaîne. Elle étire mes bouts de seins à l’extrême .Je cries de douleur. Les garçons me regardent en se masturbant mutuellement. Ils sont excités. Leurs queues sont rouges les glands gonflés. Elle luisent de ma salive.
Les vagues de douleur irradient depuis mes tétons écrasés dans tout mon être. Pourtant je ne donnerais pas ma place. J’adore ce plaisir étrange qui transforme la pire des douleurs en excitations, en orgasmes, en rafales d’orgasmes parfois. Je suis comme çà je ne puis expliquer pourquoi je suis maso c’est tout.
Michèle passe a nouveau sa main entre mes cuisses.

- Mais tu mouilles ma chérie, tu dégouline. Regarde

Sortant ses doigts de ma chatte elle monte ses doigts à la hauteur de mon visage. Ils sont maculés de jus laiteux qu’elle étale sur ma bouche. Je lèche mes lèvres j’aime le goût de ma chatte.

- Oh et ton clito ma belle de plus en plus gros regardez çà.

Les hommes me regardent. Sans lâcher leur queue. Ils se malaxent les couilles. Virilement brutalement ils se palpent. Michèle me montre une pince semblable à celle de mes seins. En un éclair je sais ce qu’elle va en faire. Je fais non de la tête. Je tente de me relever.

- Tenez là les garçons. Ordonne Michèle.

Ils m’agrippent les coudes et me maintiennent en place. Michèle se penche, je sens ses doigts décalotter mon clito le faisant saillir encore plus du capuchon. Et le sens avec horreur et envie les mâchoires se refermer sur la chair tendre. Pression forte, puis morsure bestiale pour finir par un écrasement total de mon bouton. Je hurle, me débat je voudrais arrêter tout

- Non, non pas çà enlève c’est trop dur !! criais-je

Inflexible Michèle me caresse les joues.

- Résiste chérie, résiste ça va passer tu sens comme ça fait du bien maintenant.

Je suis secouée par des spasmes, je navigue entre la douleur la plus totale et les prémices de l’orgasme. Ma tête tourne, je voudrais que çà arrête, mais je désire que çà continue. Des larmes coulent à flot des mes yeux. Les yeux de Michèle sont rivés sur les miens, elle boit ma douleur. Je sens sa chatte se frotter contre ma cuisse.Son bouton aussi est dur. Elle laisse une trace humide sur ma peau foncée. Le bout de ses seins se frottent aux pinces de mes tétons.
La douleur reflue, se mue en plaisir je suis en sueur, ma peu est humide de salive, de sueur.

La pince est en place chaque mouvement chaque oscillation me tire une cri. Michèle donne à chacun de nos hommes une longue lanière tressée. Elle aussi en à une. Ils se placent autour de moi. Michèle commence elle abat la lanière sur mes seins le choc , le tressaillement des pinces et de la chaîne me font crier . Chris me donne un coup sur le dos entre les épaules. Il sait qu’étrangement ça me met dans tous mes états. Philippe lui me frappe les fesses. Et ils recommencent. Les coups résonnent dans la pièce, mes cris également. Ma peau me brûle, chaque coup fait monter la température. Michèle me lacère les seins des marques naissent. Mais ma peau de métisse ne rougit qu’à peine. Ma tête tourne, mes oreilles bourdonnent. Je sens ma chatte palpiter s’ouvrir se fermer au rythme des coups et des ondulations de mes hanches. La pince qui broie mon clito fait naître des ondes de plaisir. Michèle et moi on ne se quitte pas des yeux. Elle aussi est dans un état second. Elle a de petits spasmes de petits frissons. Ses yeux papillonnent. Elle me frappe mais son autre main s’agite entre ses cuisses. Soudain elle se met à gémir, elle semble se tasser ses genoux ployés elle s’enfile 4 doigts dans la chatte Elle se branle comme une possédée. Ses muscles sont tétanisés son ventre creusé son pubis lancé en avant. Les garçons me corrigent plus fort. Je crie je hurle sous les coups. C’est le signal pour Michèle. Elle lâche la lanière et s’empare de la chaîne de mes pinces. Je suis raidie dans l’attente.. Oh elle m’a fait çà plus d’une fois.. mon orgasme est proche nous allons jouir toutes les deux de concert. Elle me regarde intensément je ferme les yeux en signe d’acceptation. Alors qu’elle jouis secouée de tremblements elle arrache les pinces de mes tétons. Je hurle , la tête rejetée en arrière. Les pinces ont ripé. La douleur est intenable. Mais elle se transformer en une vague de jouissance et j’arrive à l’orgasme. Je jouis mon sexe palpite crachote des flots de mouille, de nectar crémeux.
Michèle jouis et inonde mon visage de jets puissants elle est une belle fontaine et me noie de son plaisir, en vidant sa vessie. C’est le même affolement de mon côté. Je suis en train de m’effondrer en avant. Chris et Phil me soutiennent. Chris me tire en arrière me met sur le dos. Sa main cherche vivement entre mes cuisses. Je hurle, je suis à bout mes mains sont engourdies mes lèvres mes joues sont comme envahies par des fourmis.. Enfin Chris att**** la pince sur mon clito l’ouvre et la retire prestement. Nouvel orgasme fulgurant, puissant il me terrasse totalement la douleur intense de mon clitoris me laisse hébétée. J’ai également perdu tout contrôle et je me suis éclaboussée les cuisses. Je suis agenouillée dans une flaque.
Les garçons sont a cran eux aussi. Ils se masturbe en nous regardant. Je suis presque sure qu’ils vont nous éclabousser toutes les deux. Mais Michèle reprend ses esprits.

- Détachez là cette salope !! Elle doit avoir envie d’en prendre plein le cul. Dit-elle

Prestement me voilà déliée. Mais je suis toujours, malgré les orgasmes, demandeuse. Michèle pointe du doigt le canapé noir.

- A genoux la dessus chienne !! On va te baiser comme tu le mérite. Les hommes préparez là avec les gods

Rapidement Christian et Philippe commencent à m’enfiler un vibro dans l’anus et un gros gode annelé dans la chatte. Je me laisse faire, avec délice ma peau est encore brûlante et sensible après les coups de fouet. Je me sens ouverte, béante. Ils sont brutaux, ils sont en rut. De temps en temps l’un ou l’autre vient se faire sucer. Le coule comme une fontaine, des tâches laiteuses maculent le canapé. Michèle à enfilé son god ceinture préféré. Énorme, gros comme une boite de coca, 35 cm de long avec un gland renflé.

- Alors ma chérie... tu le veux où ? Ta chatte trempée ou ton cul qui baille ?demande Michèle.

- Encule moi dis-je en me tournant vers elle.

J’adore la sodomie, oh comme vous toute j’avais mal au début c’est un vieux souvenir. Il y a longtemps que je sais me détendre et apprécier les sensations. Là elles sont géantes. Car Chris m’a enfilé un vibro dans la chatte cette fois et Michèle me défonce le cul avec le god. Je suis tellement excitée que je sens que par moment un jet coule de ma chatte. Sollicitée par le godemiché et le vibromasseur ma vessie ne peut que se relâcher. Je recueille du bout des doigts ce mix de mouille, de crème et d’urine et je lèche mes doigts entre deux assaut des queues des garçons.
Ça ne peut pas durer infiniment. Je suis frissonnante, je me cambre je pousse mes orifices sont béants et palpitent. Mes mains sont agrippées aux couilles des hommes. Ils sont excités nos hommes pendant que je les branle dans mes mains ils se roulent une pelle et se travaillent les tétons. Leur petit trou doit palpiter surtout celui de Christian mon mari qui adore que je l’encule.
Imperceptiblement le glisse vers un nouvel orgasme, bouffée de chaleur, ma vue semble se brouiller, ma tête résonne le sang bat à mes oreilles..
Puis les garçons plantent tous les deux leur queues dans ma bouche en grognant... Ils éjaculent sur ma langue leur glands l’un contre l’autre, je déglutis leur sperme il me passe par le nez je me retiens de tout relâcher au moment on l’orgasme me fait mourir de cette petite mort si agréable. Je sens mon sexe totalement ouvert laisser couler sa crème, mon urine goutte, ma bouche est pleine de sperme. Quel pied !!!
Alors je me retourne sur le canapé, Michèle me regarde, ouvre la bouche et je craque tout le sperme qui est dans la mienne sur sa langue.. En agrippant ses tétons tendus.. que le tords jusqu’au cri..

- C’est ton tour ma chérie lui dis-je en lui posant sur les lèvres un baiser goulu



Alors nous avons......
Mais c’est une autre histoire...

Sylviane
Vécu le samedi 16 – Écrit Dimanche 17 et Lundi 18

100% (17/0)
 
Categories: BDSMGroup Sex
Posted by Sylviane
1 year ago    Views: 1,563
Comments (16)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 months ago
formidable
4 months ago
Bravooo pour cette superbe narration.... être une chienne est vraiment une question de partage, c'est en partageant son corps qu'on existe vraiment, ainsi qu'en partageant mentalement ses désirs...
Tu es une superbe cochonne !!!!
1 year ago
Wow tu a eu une belle soirée ma chéri .ca me fait penser a nos petite histoire :) si cest moi david ta tout mon accord.tout mes fantasme étais réunis cette soirée la . Dommage je n'étais pas présent .dommage je n'est pas de ptite vache a vous presenter. Wow wow wow je t'adore your the best :) xxx
beauvallec
retired
1 year ago
un récit magnifique qui "prend aux trippes" et remue les sens ... effectivement difficile à réaliser car comment aller aussi loin que possible dans les jeux de soumission sans pour autant aller trop loin ;))
1 year ago
Merci pour vos commentaires.
Surtout aux intervenants qui mettent plus de trois mots.. je suis exigeante peut être mais si le "j'aime beaucoup ton histoire" me fait plaisir cela me laisse sur ma faim..

Mais gros bisous a tous bien sur
1 year ago
Délicieux récit... Merci
1 year ago
une bonne histoire qui m'a bien excité!
conker12
retired
1 year ago
merci pour cette lecture, j'adore
1 year ago
Bises à tous
Merci pour vos commentaires.
Je suis comme je suis, j'aime des choses que d'autres trouvent folies. Moi j'assume.
Mais j'ai tellement vus des messieurs qui pensaient pouvoir m'utiliser comme çà et qui au dernier moment n'arrivaient pas.. Je ne leur en veux pas bien sur mais trop souvent les hommes sur estiment leur capacité à jouer les méchants.
Par contre les femmes hésitent beaucoup beaucoup moins. Même elles sont bien plus dures que les hommes.
Je vous raconterais encore d'autres histoires, enfin ce ne sont pas des histoires mais des choses vécues. Peut être une forme d'exorcisme.. allez savoir en tout cas il faut que vous sachiez que je prend autant de plaisir à écrire que vous à lire et que je n'écris pas vite car souvent remontent des sensations qui me mettent un peu dans un drôle d'état et je ne me contrôle pas tout le temps (je ne veux pas en fait) Alors j'arrête d'écrire et je m'offre un bon petit ( voir gros) orgasme. Voilà pourquoi je suis moins prolifique que Frédéric Dard

Gros Bisous à vous tous
Un bisous particulier à mon petit David
1 year ago
c'est normal que je durcit terriblement quand je lis ces lignes, trop bien. j'adore jolie coquine, continue et au plaisir.
Bises
1 year ago
grrrr! ^^
toujours aussi troublant
a tous les niveaux...^^

sauvage et orgasmique...
j'adore votre gourmandise...
et ton coté soumise...
te rend encore plus attirante : )
1 year ago
Merci beaucoup pour ce que tu as fait pour moi, j'en suis encore tout excité, mine de rien j'ai hâte que l'on reprenne ce genre de jeux...
Gros bisous jolie coquine..
1 year ago
pas du tout adepte du SM, on ne peut être que ravi de cette aventure qui t'a emmené au 7ème ciel, bravo
1 year ago
Sylviane tu es toujours aussi douée et élégante dans tes réçits
1 year ago
Merci à vous tous de vos commentaires.
Pas d'hésitations posez même des questions si ça vous fait envie
Sylviane vous fait de gros baisers