Le fantasme de Sarah


Sarah est seule chez elle, elle se languit de son petit ami qui est en déplacement pour sa formation de commercial, mais aussi de qqun qu'elle a rencontré depuis qques temps sur le net et avec qui elle a déjà eu une ou deux expériences.
Elle aimerait réaliser un fantasme, les avoir tous les deux pour elle, rien qu'une fois, mais elle sait que cela n'est qu'un simple fantasme...
Alors elle ferme les yeux et commence à penser à ce qui aurait pu se passer si ils étaient présents tous les deux en ce moment...
Elle commence à se caresser tout en s’imaginant la scène...

Elle les voit entrer dans la pièce, comme si ils étaient amis depuis toujours... Ils discutent encore voiture, et ils viennent l'embrasser tous deux, l'un longuement sur les lèvres et l'autre plus rapide et discret presque sur le coin de la bouche, juste pour que le premier ne se doute de rien... Vincent (petit ami) et Raphael (l’ami) ont l’air enchantés, ils ont certainement vu une belle voiture de sport dans la rue, eux qui travaillent tous deux comme commerciaux pour des marques de voiture haut de gamme, on dirait deux gamins parlant de leurs jouets favoris.
Ils s'assoient tous deux auprès d'elle et commencent à parler comme si de rien n'était, mais aucun des deux n’a pu ignorer que Sarah ce soir ne porte pas de soutien gorge sous son pull, ses tétons pointant sans aucune retenue en dessous de ce rempart de tissus...
Ils l'ont remarqué mais ne font pas mine d'en tenir compte... Tout au plus un coup d'oeil furtif de temps en temps...

Sarah a remarqué ce manège mais n'est pas d'accord avec leur comportement, comment se fait il qu'ils puissent rester assis, apparemment impassibles, à côté d'elle qui réclame de tout son être les caresses et les baisers de ces deux hommes?
Elle se lève et décide de prendre les commandes de cette situation particulièrement excitante pour elle...
Elle leur propose donc à boire et va nonchalamment à la cuisine leur servir leurs verres, mais arrivée dans la pièce son comportement coquin prend le dessus,
elle sent que son corps réclame avec insistance une sensation bien connue, le plaisir , intense et au plus vite...

Alors elle réfléchit un instant tout en servant les verres et se décide en sentant le contact froid de sa culotte toute humide d’excitation contre son entrecuisses maintenant brûlant...
Elle ôte sa petite culotte en frissonnant, surtout lorsque le morceau de tissu quitte son entre jambes et qu’elle sent le contact de l’air directement sur son intimité ... Et l'instant d'après elle glisse sa main entre ses cuisses et se masse très agréablement cette zone qui réclame un tout autre contact.
Mais comment peut elle se donner du plaisir sans leur en faire profiter ? Un sourire coquin se dessine sur son visage et elle se dit qu'après tout l'un et l'autre avaient déjà goûté son nectar, alors elle trempe dans leurs verres ses doigts ruisselant de mouille...
Elle caresse le rebord des verres en sachant pertinemment que tous les deux sentiront inévitablement le parfum épicé de la femme prête au plaisir.

Elle arrive finalement devant eux, l'un est dans un fauteuil et fait face à l'autre... Elle les regarde d'un air coquin et dit:
-"Je suis prête mes amours..." puis se ravise en feignant la plaisanterie, terminant par "Enfin les boissons..."
Elle regarde les deux hommes étonnés et leur adresse un de ces sourire qui laisse planer comme un doute.
Elle sert d'abord son invité en se penchant suffisamment pour qu’il ai tout le loisir de visiter son intimité du regard. Et vu la mini jupe sous laquelle il n’y a désormais plus de culotte le spectacle doit être délicieusement pervers.
Tout en servant son invité, elle plonge son regard dans celui de son homme et se lèche les lèvres avec lenteur et sensualité tout en lui signalant par un mouvement des épaules que son décolleté est grand ouvert, si il ne comprend pas le message , c'est que vraiment il est aveugle... Pendant ce temps elle bascule son bassin de gauche à droite
afin que le premier ai tout le loisir de mater son intimité trempée...

Elle senti même un souffle lui glisser entre les cuisses, du au soupir de surprise que vient de lacher Raphael. Et la réflexion pour bien lui faire comprendre qu’il est ravi de la vue qu’il a sous les yeux.
-"Sarah, tu es une hôte de rêve, que peut demander de plus ton homme ?"
Le premier a compris, il ne reste plus qu'à convaincre son tendre amour de ce qu'elle veut désormais.
Alors elle passe de l'autre côté de la table et tourne à présent le dos à Vincent, et se penche d'une manière qui vraiment ne laisse planer aucun doute sur ce qu'elle désire...
Il sursaute d'abord de surprise et lache un "bordel" sous le coup de l'émotion, pendant ce temps, elle se lèche les babines telle une tigresse prête à fondre sur ses victimes... Le premier approuve déjà d'une manière très explicite vu qu'une bosse appétissante est apparue au niveau de son entre jambes... Raphael est déjà prêt, mais est ce que Vincent va accepter une telle proposition ? Elle le connaît joueur et très ouvert sur les découvertes, mais de la à partager sa moitié avec un autre homme…
Elle obtient réponse alors qu'elle sent des lèvres se plaquer agréablement entre ses cuisses et une langue s’insinuer entre ses lèvres disjointes... Suivit d’un "j’ai toujours adoré tes surprises mon ange" qui vient l'assurer de sa victoire...
Vincent vient poser ses mains sur ses cuisses tout en dévorant avec passion l’intimité de Sarah, elle gémit une première fois en fixant l'entre jambes de Raphael, il ne réagit pas immédiatement mais au deuxième gémissement il semble avoir compris totalement ce qui est en passe de se produire. Alors il s’approche d’elle et vient l'embrasser avec douceur puis avec passion, sa langue se melant à celle de Sarah qui il faut l'avouer n'attendait que cela depuis un moment.
Les mains de son amant commencent à lui caresser la poitrine tout en essayant de lui retirer son pull avec une certaine impatience...

Pendant ce temps, le sexe de Sarah est à la fête, un feu intense s’y est déclaré et la langue douée de Vincent n'arrange rien du tout. Elle se redresse, la poitrine maintenant libérée de son entrave de tissu, elle se déplace de manière à ce que ses deux proies puissent la voir et se caresse les seins et le bas ventre en disant
-"Maintenant que vous êtes prêt, venez à moi..."
Tous deux se lèvent et viennent se placer à ses côtés, Raphael s'agenouille et Sarah vient placer une jambe sur son épaule afin de bien lui présenter son trésor et immédiatement il se met en devoir de s'occuper de ce présent comme lui seul sait le faire, Vincent est doué en langue mais question pratique Raphaël l’est bien davantage...
Pendant ce temps Vincent, l'embrasse, la caresse,puis lui lèche le lobe de l'oreille, le mordille tout en lui caressant ou plutôt lui pétrissant la poitrine. Sarah n'est désormais plus qu'un volcan grondant, ses gémissements traduisent à présent son envie de sexe, elle le réclame de tout son être, et plutôt en double dose.

Elle ne reste cependant pas inactive car après avoir caressé la bosse du pantalon de son homme d’une main et empoigné les cheveux de Raphael de l'autre pour le contrôler elle les pousse tous deux dans le canapé, ils restent assis en la regardant se caresser comme la vicieuse qui se dévoile en leur honneur... Ses doigts parcourent son corps, lui étirant la pointe des seins, les pinçant, tantôt de manière délicate tantôt de manière plus brusque. Elle se caresse la poitrine tout en léchant ses doigts comme s’il s’agissait d’un sexe, puis les suce avant de les ressortir encore trempés pour venir se caresser la fente, en écarter les lèvres, jouer avec son clito et se pénétrer de ses doigts...

Elle les chauffe, tout en gémissant de la manière la plus explicite possible et remarque que « ses » mâles adorent le spectacle d'un érotisme rare, les bosses de leurs pantalons prêt à craquer le démontrant sans doute possible...
Alors elle va chercher sa nouvelle acquisition et leur présente, il s'agit d'un gode flexible et ressemblant à un vrai sexe de taille plus que respectable, elle commence par le lécher, le sucer en laissant entendre ces bruits de sussions que les deux hommes apprécient et finit par presque le faire disparaître dans sa bouche avide que tous deux rêvent d'honorer à présent.
Puis elle le passe sur ses seins, le glisse entre eux, refermant ses globes autour, titille les pointes de ses mamelons du bout de ce morceau de latex encore humide de salive, et vient enfin le placer entre ses cuisses, elle le met en route et écarte ses lèvres de sa main gauche et passe le corps de cet engin le long de sa fente, cette sensation lui arrache un grognement de femme dont le désir ne peut plus être éteint, son clito fait alors la découverte de ce fier ami frétillant et la sensation ressentie est telle que Sarah se sent presque partir, il faut dire que la situation est hautement stimulante, le gode fini enfin par pénétrer son intimité, doucement, tout doucement, entrant et ressortant avec lenteur, voyant que ses deux amants ne vont plus pouvoir tenir, elle l'enfonce alors entièrement et augmente l'intensité des vibrations.

Ensuite, et toujours avec l’engin en elle, s'agenouille et s'attaque aux braguettes de ces deux hommes, ils sont tout à sa merci, prêt à répondre à la moindre de ses demandes et cela la rend comme folle, elle se sent vicieuse et adore cela, contrôler ainsi deux hommes est divin...
Enfin elle libère les deux sexes tendus par l’envie, elle dépose sur chacun d'eux un baiser, les empoigne tous les deux, les compare un instant maintenant qu’ils sont l’un et l’autre devant elle, celle de Vincent est plus étroite mais un peu plus longue et l'autre est plus courte mais aussi beaucoup plus gonflée.
Elle se dit que de toute manière elles se valent aussi bien l'une que l'autre et que finalement les sentir toutes deux en elle lui procurera énormément de plaisir.
Elle commence à déplacer ses mains de haut en bas en s'appliquant afin d'aller à la même vitesse pour chacune, en plus avec son petit mouvement de poignet, elle est sure que l’effet est garanti. Ils vont mourir de plaisir si elle continue de la sorte, d'ailleurs il ne faut pas longtemps pour que leurs râles emplissent la pièce.

Ses amants ont leurs têtes appuyées lourdement sur le sommet du fauteuil et se laissent aller complètement au plaisir de ces caresses d’experte... Il faut dire que Sarah a le don de procurer bien du plaisir avec ses mains délicieusement fraîches et douces, plus ses amants gémissent et plus Sarah s'applique à leur donner ce qu'ils désirent mais tout en gardant la maîtrise du plaisir, il ne faut pas en donner trop, sinon ces deux nigauds ne lui serviront plus à rien.

Mais ce jeu excitant et ce gros vibro entre ses cuisses qu’elle a de plus en plus de peine à retenir ont eux aussi leur effet sur elle, sentant sa mouille ruisseler entre ses cuisses elle récolte un peu de son propre nectar avec ses doigts pour venir en appliquer sur les glands gonflés et rouges de plaisir... Elle embrasse alors chaque gland avec beaucoup de tendresse puis commence à les lécher, l'un après l'autre en partant des bourses et en remontant le long de chacun...
Raphael et Vincent ont l'air d'apprécier et Sarah sent ses envies de sexe monter davantage.
Puis elle lèche les glands, sa langue tournoyant autour d'eux, jouant avec eux, les titillant, elle les honore du mieux qu'elle peut et on peut dire qu'elle réussit très bien. La preuve, ses proies qui grognent à présent comme des bêtes enragées...


Elle les sent enfin prêts à lui rendre ce qu'elle leur a donné; elle se lève, ôte son sex toy et vient s’empaler littéralement sur la verge dressée de Vincent, en une poussée continue jusqu’à ce qu’elle la sente bien au fond. Le second se redresse l'embrasse goulûment en lui pétrissant la poitrine, joue avec sa langue comme si il explorait la bouche de sa maîtresse pour la première fois, leurs langues se joignent et il restent de longues secondes à s'embrasser pendant que Sarah fait aller son bassin d'avant en arrière pour mieux sentir la queue de Vincent la sonder.

Après l'avoir longuement embrassée, Raphael ramasse le gode et fait comprendre à Sarah qu'elle doit lécher la liqueur qui le recouvre, ce qu'elle fait avec appétit tant le plaisir qui monte en elle la rend prête à tout. Lorsqu’elle a fini sa dégustation, il l'embrasse à nouveau et il mélangent alors tous deux la mouille et la salive avec leurs langues, puis Raphael se redresse et vient lui présenter sa verge, Sarah ne se fait pas prier et l’avale avec précipitation.
D'ailleurs ses mains viennent se plaquer sur les fesses de son amant pour lui faire comprendre qu'il doit l'enfoncer plus, il agrippe alors la tête de Sarah entre ses mains et l'attire vers lui, le nez de Sarah s’écrase contre le bas ventre de Raphael qui râle de plaisir, il repousse puis attire la tête de sa maîtresse frénétiquement et Sarah engloutit docilement ce gros sexe tout en gémissant pour rendre ce petit jeu encore plus jouissif, elle aime d’ailleurs ce traitement, l’étouffement que procure ce genre de préliminaire est loin de la déranger, il l’excite même davantage.

Pendant ce temps, Vincent ne reste pas inactif, il att**** les pointes de ses seins entre ses doigts et les pince tantôt délicieusement, tantôt les torture tel un dément pendant que son bassin s’active pour pénétrer cette chienne le plus profondément possible.

Quelques instants plus tard elle se relève, pose un pied sur la petite table du salon et les deux hommes inversent leurs positions, le premier commence par caresser les lèvres de la bouche de Sarah du bout de son gland pendant que Raphael fait de même le long de sa fentine, son clito désormais complètement dressé et trempé de sa liqueur est en véritable ébullition, chaque passage sur ce dernier procure à Sarah une succession de mini orgasmes puis les deux hommes se regardent et d’un regard complice choisissent cet instant précis pour l'embrocher littéralement de concert, Sarah ressent alors une première vague annonciatrice d'une jouissance qui va être sismique...

Raphael la fesse alors pendant qu'il lui laboure le sexe, il a l’impression d’être dans une forge en fusion tant le vagin de Sarah est lubrifié ouvert et brûlant, il va et vient en elle tel une machine: avec méthode et puissance, des coups secs et réguliers qui finissent par faire chanceler Sarah, elle se met à trembler tout en continuant de sucer la verge qui est enfouie presque de f***e dans le fond de sa gorge, son corps est secoué de convulsions, elle a besoin de reprendre son souffle et veut retirer la verge de sa bouche pour respirer mais des mains la gardent empalée, ses spasmes se font plus violents encore, elle a l'impression qu'elle va étouffer et ces deux verges qui la possèdent chacune d'un côté gonflent encore, elle manque d'air mais cette situation loin de l'affoler l'excite encore plus et soudain c’est l’instant d’extase, la jouissance est colossale, le plaisir consume ses entrailles tout en brisant toute forme de réalité, son esprit inondé par des vagues successives d’un plaisir de plus en plus fort, la noyant au passage, comme si la suffocation avait décuplé infiniment son plaisir, elle est secouée de convulsions si fortes qu’elle ressemble à un pantin de chair, ne contrôlant plus rien, elle reste embrochée tout au long de ses convulsions, son esprit est déconnecté, comme submergée par un raz de marée de plaisir, un véritable tsunami orgasmique et elle finit par s'écrouler lorsque les deux hommes se retirèrent...
Elle n'est alors plus capable d'aucune résistance, elle plane encore entre deux mondes, d'ailleurs tout pourrait s'écrouler autour d'elle qu'elle ne s'en rendrait même pas compte...

Voyant cela ses deux amants se disent que maintenant ils mènent le jeu et pour de bon, elle va voir ce qui l’attend car comme dit le proverbe:
"Qui sème le vent récolte la tempête..."

Il conduisent Sarah dans la chambre et l'allongent sur le grand lit, le premier des deux hommes s'y allonge lui aussi sur le dos, ils amènent Sarah, qui se laisse complètement faire, à venir s'empaler sur la verge du premier et instinctivement elle commence à monter et descendre sur celle ci, mais non, les hommes ont une autre idée en tête... Le premier attire le visage deSarah, qui toujours empalée, vers le sien et commence à l'embrasser, lui lécher le cou, les lèvres... Et le second écarte ses fesses au maximum afin de pouvoir venir placer sa langue sur son oeillet, cette dernière entre d'ailleurs immédiatement en action en tournoyant autour de son petit trou, y déposant de plus en plus de salive et lorsque le sphincter, détendu
par la position et les titillements commence à bailler, la langue s'y introduit presque totalement et Sarah à tout d’abord un mouvement de recul, puis finalement brisée par le plaisir et l’envie d’en ressentir encore plus, se laisse aller

Le manège dure quelques instants puis la langue se trouve remplacée par un doigt, et enfin par un sexe qui commence par glisser le long du sillon dessiné par les fesses, de haut
en bas puis de bas en haut en insistant à chaque fois sur l'oeillet qui baille maintenant de plus en plus...

Raphael introduit son gland une première fois lentement jusqu’à moitié puis se retire et recommence son petit jeu, jouer entre ses deux fesses rebondies, puis réintroduit son sexe et cette fois plus profondément puis il sort à nouveau et recommence, à chaque passage il s'introduit plus loin, pendant ce temps, le sexe de Vincent est toujours est loin de se reposer, il pistonne méthodiquement la chatte dégoulinante de sa femme.
Le jeu est plaisant mais Sarah qui a maintenant retrouvé qque peu ses esprits et son envie le fait comprendre, s’adressant à Raphaël
-"Allez, encule moi à fond, je veux te sentir aussi en moi maintenant!!!"
Il n'en faut pas plus pour que Raphael s’exécute, il s’enfonce jusqu'à ce que ses couilles viennent s’écraser sur la peau si douce de cette femme déchainée. Il commence par un mouvement de va et vient lent et rythmé pour ensuite accélérer et à chaque fois Sarah est projetée vers l'avant, les couilles de Raphael venaient heurter sa croupe en produisant ce bruit humide caractéristique... Avec une bite dans chaque trou Sarah se sent vraiment chienne et se prend à imaginer qu'un troisième homme vienne pour lui remplir la bouche...

Elle halète et gémit encore et encore, elle adore cela et le fait comprendre, pourquoi donc n'a t’elle pas essayé plus tôt, c'est une expérience sexuelle comme jamais elle n'en avait eu...
Les deux hommes grognent et halètent aussi à présent, la pièce résonne de sons qui se percutent et se mélangent pour donner un concerto en sexe majeur...
Les hommes échangent leurs positions, et après un moment la verge de Vincent délaisse l'anus pour venir elle aussi violer le vagin de Sarah, ce coup ci c'est totalement nouveau pour elle et elle a un mouvement de protestation mais les hommes ne lui laissent pas l'occasion de réagir, ils la f***ent à garder cette position et Sarah est contrainte d'accepter ces deux verges en elle, elle a du mal à se détendre mais le fait d'être soumise, presque violée, et le sexe rempli de ces queues lui procure un plaisir de plus en plus intense, et finalement la tension et la douleur du début laisse place à de plus en plus de plaisir, Vincent d'ailleurs ne délaisse pas son anus longtemps puisqu'il y introduit le pouce qu'il remue de plus en plus vigoureusement...
Sarah connaît alors son deuxième orgasme, il est d'autant plus violent qu'il est soudain, elle ne l'avait pas senti arriver, certainement du au fait d'avoir deux verges qui lui labourent les entrailles qui aura déclenché ce fulgurant orgasme...
Ce coup ci elle hurle sans retenue, les ondes de plaisir atteignent une amplitude qu'elle n'aurait jamais pu imaginer et elle sombre finalement dans un état comateux post orgasmique tant la jouissance a été dévastatrice...
Mais les deux hommes n'ont pas eu ce qu'ils veulent, eux aussi veulent finir, eux aussi ont droit à ce plaisir tant attendu... Ils allongent Sarah en travers du lit, la tête dans le vide, l'un introduit son sexe trempé de mouille dans la bouche de Sarah qui n'est qu’à moitié consciente, d'ailleurs à présent sucer cette queue tient plus du réflexe que d'un acte commandé...
Le second vient positionner sa queue entre les seins de Sarah qu'il presse afin d'avoir un véritable fourreau à sa disposition, et tous deux commencent à remuer leurs sexes, l'un dans la bouche et la gorge et le deuxième entre ses seins...

Sarah était pantelante mais ressent encore ces sexes proches de l’explosion et instinctivement, elle se met à gémir, comme pour les inviter à jouir sur et en elle.
Cela ne dure alors que qques instants, jusqu'à ce que le premier jouisse dans le fond de sa gorge, de longs jets ininterrompus de sperme chaud qu’elle avale en gémissant, le second attend que le premier se retire puis agrippe Sarah par les cheveux pour lui asperger
la poitrine et son visage d'une magistrale giclée de sperme...

Les deux hommes n'avaient jamais jouis ainsi, d'ailleurs jamais en de telle quantité non plus, Sarah est couverte de sperme, il ruisselle le long de ses lèvres, de son visage et sur sa poitrine, elle avale tout ce qu'il reste en bouche comme la vraie salope qu'elle a adoré être et en amante avertie ramasse celui qu'elle a sur le visage avec les doigts qu'elle lèche et suce ensuite puis étale le reste sur ses seins et son ventre...


Sarah sort peu à peu de son rêve, il était fantastique, jamais il n'avait été aussi réaliste.
Tiens...
Mais comment un rêve peut il avoir été si réaliste au fait?
Sarah ne peut alors s'empêcher d'avoir un petit sourire de satisfaction lorsqu'elle constate qu'elle est nue dans son lit, et surtout qu’elle est couverte de sperme...




100% (5/0)
 
Categories: AnalGroup SexHardcore
Posted by Psy4triX
1 year ago    Views: 785
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
Merci à toi pour ton commentaire
1 year ago
Sarah me rappelle une amie avec qui j'ai couché pdt qlq temps. j'ai reconnu son caractère et ses envies !
J'ai adoré !
Merci
1 year ago
Celui ci date de 2006, à nouveau écrit pour une amie. J'espère que vous aurez autant de plaisir à le lire que moi à lui écrire.