La cliente gourmande (3/3)

Tout en la pilonnant j'observe sa réaction... Elle sort sa tête de sous la nappe et en apercevant sa femme de ménage elle a tout d'abord un mouvement de surprise, ses bras et ses mains viennent "cacher" sa poitrine et le haut de son corps plaqué sur la table...
"Mais..."
"Attention, tu vas respecter ta promesse salope sinon ma bite sort de ton cul et je suis sur que tu ne veux pas ça"
Tout en lui disant ces mots je l'att**** fermement par les hanches et lui laboure le cul...
"Ha ... Ha... Ou... Oui monsieur"
Ayant vu sa patronne la découvrir la bonne s'est cachée, derrière la fenêtre, je suppose terrorisée à l'idée d'avoir été surprise par sa patronne et craignant un renvoi...
"Inès... Inès... Venez ici, tout de suite"
J'ai ralenti le mouvement afin que la patronne puisse plus facilement s'exprimer. Mais j'ai envie de reprendre au plus vite, la situation est excitante au possible, je vais peut être réaliser un autre fantasme et je n'ai vraiment pas envie de rater cette occasion.
On entend la porte de la cuisine s'ouvrir et voilà la fameuse Inès qui entre, les joues empourprées de honte, mais sa patronne ne lui laisse pas le temps de balbutier un semblant d'excuse...
"Venez ici de suite Inès, vous nous observiez alors continuez mais d'ici"
"Écoute ta patronne, tu ne voudrais pas perdre ton emploi n'est ce pas Ines?"
"Non monsieur"
Son petit accent latin et sa mine déconfite la rend encore plus désirable...
"Asseyez vous là, de suite"
"Oui madame"
La voilà qui prend une chaise et s'assied a qques pas de nous, mais elle semble ne pas savoir que faire. Je reprend mon va et viens et voilà ma "soumise" qui recommence a gémir...
M'adressant à la bonne
"Alors Inès, tu aimes voir ta patronne se faire baiser par un ouvrier comme la chienne qu'elle est?"
"N... Non monsieur"
"Allez ne mens pas nous t'avons vu tous les deux"
Petit moment d'hésitation, les gémissements de ma salope sont maintenant plus intenses et entrecoupés de hoquets de plaisir à chaque fois que mes couilles heurtent sa chatte trempée...
"Oui monsieur..."
"Alors profites en Inès, et montre nous à quel point tu es belle, ôte moi ces vêtements"
Elle fait brièvement non de la tête, mais le regard de la patronne lui fait comprendre qu'elle n'a pas intérêt à rechigner. Elle commence donc a retirer ses vêtements...
"Tu vois Inès, cette salope aime qu'on lui bourre le cul et qu'on la fesse violemment, alors une fois nue tu vas m'aider"
La voilà presque nue, elle a juste gardé sa petite culotte, elle n'avait pas mis de soutien gorge la coquine mais il faut avouer que sa poitrine est plutôt modeste et ferme... D'ailleurs elle est plutôt mince et sa peau hâlée est un délice...
"Retire ça aussi s'il te plaît Inès, et fourre le dans la bouche de cette chienne qui n'arrête pas de gémir..."
C'est vrai que ses gémissements sont de plus en plus intenses; probablement le plaisir mais aussi l'excitation d'être vue ainsi, telle une chienne se faisant monter, par son employée de maison...
Inès hésite donc mais fini par ôter le dernier rempart de tissu et vient le placer devant la bouche de sa patronne, sans aller plus loin. Je lui ordonne de continuer sur sa lancée tandis que je me rince l'œil , son sexe est entièrement épilé, son pubis n'est pas très rebondi mais de larges lèvres pointent en dehors de son sexe ...
Voilà ma salope la bouche pleine, ses gémissements et ses râles etouffés par le morceau de tissu.
"Inès, aujourd'hui est ton jour de chance, tu vas pouvoir punir ta patronne pour ces tâches ingrates qu'elle te fait faire pour une bouchée de pain, aujourd'hui c'est toi qui donne les ordres et qui punit"
Ma phrase la fait sourire timidement, mais elle est encore trop timide.
"Viens ici près de moi et fesse ta maîtresse"
La voilà qui s'approche, je me suis retiré du cul de ma soumise pour laisser place à la bonne, mais je m'applique à astiquer le sexe de ma partenaire en utilisant sa propre mouille... Elle gémit toujours à travers le chiffon...
"Allez Inès" lui dis je mon ton de faisant un peu plus autoritaire
Et voilà la main de la bonne qui s'abat sur la fesse gauche de ma salope, mais on ne peut pas vraiment appeler ça une fessée, a peine un coup de semonce...
"Ne sois pas timide Inès, je veux entendre ta patronne avoir mal"
Nouvelle tentative, plus forte, arrachant un "ougnf" à notre hôtesse ...
Je caresse les fesses de la jeune employée qui après mes observations plus détaillée est plus jeune que je ne le pensais... Une idée me traverse l'esprit...
"Quel âge as tu ma belle?"
"23 ans monsieur"
"Ok, alors voilà ce que nous allons faire, tu vas mettre autant de claque sur chaque fesse de ta patronne que tu as d'années, mais je veux qu'elle le sente, et tu lui branle la chatte par la même occasion"
"... Oui monsieur"
Je me rapproche de la bouche de ma soumise, lui ôte le chiffon de la bouche et attire son visage vers le bord de la table .
"Tu vas avaler cette bite et la sucer, plus la douleur sera forte, plus ta bouche devra avaler ma queue, compris salope?"
"Oui ... Monsieur"
"Et attention, pas de coups de dents sinon ce sont mes mains qui vont te punir"
"Oui m..."
Mais je ne lui ai pas laissé le temps de répondre et m'enfonce dans sa bouche si chaude et accueillante.
Le son retentissant des claques de la bonne emplit la pièce, a chaque fois je ressens la douleur de ma salope sur ma queue, ses lèvres se crispent autour de mon sexe et un "ougnf" sort à chaque fois expulsant de l'air sur mes couilles...
Ses fesses sont maintenant cramoisie et Inès qui s'est pris au jeu commence a se lâcher, et je peux voir une main entre ses cuisses écartées, se faisant ruisseler la moule...
"Madame est une vilaine, madame mérite sa punition, espèce de garce"
Je sens que je risque de jouir une nouvelle fois et demande a Inès de changer de place avec moi, lui demandant de s'installer sur la table et d'obliger la salope à lui fouiller la chatte de la langue pour se faire pardonner
A mon avis Inès doit être bi parce qu'elle n'hésite pas à grimper sur la table, à s'installer jambes bien écartées et att****r la tête de sa patronne en lui intimant l'ordre de la lécher...
Alors pour éviter d'écourter cette séance de baise antologique je me mets a genoux et recommence a lécher et sucer chatte et cul de la salope... J'entend d'ailleurs que celle ci s'exécute avec ardeur tout en gémissant à nouveau de plus belle... Et les gémissements ainsi que les probables insultes de notre Inès , car elle semble s'exprimer dans sa langue natale et je n'y comprends rien, lui font écho.
Tout en dégustant le sexe de ma chienne je lui pétris fortement les fesses toujours endolories du traitement reçu qques secondes plus tôt, et c'en est trop pour elle, la voilà prise de spasmes, la bouche probablement écrasée contre le sexe de la bonne qui se met à grogner de plus en plus, elle doit suffoquer, souffrir, prendre un pied inédit car elle hurle son plaisir entre les cuisses de la belle qui elle aussi se pâme, prise de convulsions...
Super, me voilà bien, les deux femmes ont pris un pied d'enfer et moi ma queue me fait mal tant je suis excité... Qu'à cela ne tienne je vais y remédier de suite...
"Maintenant mes jolies c'est à votre tour de me satisfaire"
Je m'installe sur la table, jambes relevées au maximum et écartées afin que mon sexe et mon anus soient accessibles...
"Toi qui aimes te faire bouffer le cul tu vas maintenant en bouffer un, de mec, et t'es intérêt a le faire avec passion ma salope"
Directement elle se met à genoux au bord de la table et se met à faire glisser sa langue et sa bouche le long de ma raie, en insistant sur mon sphincter...
"Inès viens ici sur la table, je veux bouffer ta petite chatte épilée pendant que tu vas me branler"
Aussitôt dit aussitôt fait et voilà la belle a califourchon sur moi, m'astiquant le manche de sa main fine et froide... Et mon dieu ce que sa petite chatte est douce et délicieuse, une mouille plus amère que celle de sa patronne, mais moins grasse, et des lèvres si accueillantes que l'on a envie de rester y butiner une éternité.
Le jeu dure un moment jusqu'à ce que je sente les lèvre de la bonne se refermer sur mon gland brûlant tout en lâchant un long et chaud gémissement de chatte en chaleur.
Putain quel pied de se faire ainsi lécher, sucer, fouiller le cul, masser les couilles...
D'ailleurs en parlant d'elles, elles vont exploser tant elles sont pleines... Ma queue tremble de plus en plus, mon gland gonfle encore un peu plus et je sens que je vais me vider...
"Haaaa putain mes salopes, je vais... gicler... Vous allez... me ...vider les... couilles..."
M'adressant a Inès
"Oblige cet... te garce à... tout ...prendre sur la gueule ...et branle moi... Putain branle moi"
Ça y est l'instant ultime arrive, la main de la bonne monte et descend sur la queue a une vitesse folle, elle a attrapé notre chienne par les cheveux et lui oblige a lécher mon gland, bouche ouverte, une main me masse les couilles, un doigt me pistonne le cul... Je n'en peux plus c'est trop

"Haaaaaaaarrrr ....putain ... Ouiiiii... Bande... de ...puuuuutes!!!"
Et moi voilà lâchant une magistrale explosion de sperme sur la gueule de ma salope, éructant mon plaisir tel un a****l, j'ai l'impression que je ne vais jamais m'arrêter de gicler... Je sombre, c'est trop bon.
"Rhaaaaaaaaa!!!"

Ma tête retombe lourdement sur la table, j'entre aperçois la salope qui se relève, et qui s'applique a récupérer le foutre sur son visage, aidée par la bonne qui lui lèche le visage...

Elles gloussent et gémissent de concert avant de me lâcher un
"Merci monsieur" en cœur...

100% (7/0)
 
Categories: AnalBDSMMature
Posted by Psy4triX
1 year ago    Views: 881
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
J'espère que la trilogie vous aura plu autant que j'ai aimé l'écrire... J'attends tout commentaire (critique ou autre) ou encouragement
Merci