Première expérience naturiste

Je vais vous faire un court récit de notre premiere experience naturiste vécue au cours de l'été dernier.

Nous étions en vacances en Grèce, sur une ile dont je ne citerais pas le nom, partis de notre gite pour une balade en couple sur la cote sauvage. A vingt et un ans, vétue d'une rode de plage au dessus de son maillot de bain deux pièces, elles est tres belle sous le soleil de l'après midi. Du haut de son mètre soixante douze pour une soixantaine de kilos, ses cheveux mi long et chatains foncés contrastent avec le vert de ses yeux et sa peau blanche tannée par trois jours de soleil. Son ensemble deux pièces moulant met en valeur ses seins en poire et sa croupe voluptueuse et ferme. Son tour de poitrine et son bonnet "C" son exitants cet après midi sous sa robe légère et je n'ai de cesse de l'admirer pendant cette balade.

Apres trois quarts d'heure de balade le long du rivage, les petits ensembles hoteliers et les plages aménagées laissent place à la garigue au relief accidenté créant des criques de dimenssions variables abritées du vent et du flux de touristes. Le sentier est sinueux, déroutant et la chaleur de l'apres midi est atténuée par une brise légère faisant onduler sa robe. Les cirques se succèdent et laissent place a un espace plus large contouré par une pinède et visiblement occupé. Au fur et a mesure de notre progression, je me rends compte que les vacanciers bronzant sur cette fine bande de sable entre la mer et la garigue sont tous nus sans pour autant avoir vu d'indicateur d'aucune sorte évoquant une plage naturiste. Le sentier que nous suivions menait et se terminait sur cette plage.

La vue de ces corps nus était troublante pour elle car nous étions les seules personnes habillées scrutant une superbe plage d'un air hésitant. L'idée était troublante mais a la fois assez exitante pour moi. Ma proposition fut irréfléchie et soudaine. sa réponse fut hésitante mais affirmative. A l'orée de la pinède, nous enlevions nos vetements un par un avnt de nous avancer pour nous installer au soleil apres une longue marche. Hésitante, légèrement mal à l'aise, elle attirait les regards des hommes sur elle. Ces derniers étaient en règle générale plus agés que nous, entre quarante et soixante ans et largement majoritaires sur la plage, les couples étants très peu nombreux. Nous avons étendu notre serviette de plage et j'ai pu voir les regards des hommes se porter sur son corp et notament sur son postérieur. Cette ambiance était exitante pour moi et je me suis employé à lancer des sujets de conversation plus ou moins anodins pour la détendre.

A quelques mètres de nous, deux hommes de la grande quarantaine se régalaient en mattant ma petite amie alongée nue sur le dos. La situation était déroutante mais aussi terriblement exitante. Dans la meme ligne de spontanéité, combinée avec l'envie d'une cigarette, une autre idée me vint à l'esprit. Je fis semblant d'égarer mon briquet sachant pertinament qu'elle n'en avait pas. Prétextant de ne pas vouloir me lever avec insistance, elle se leva et, toute timide alla demander du feu aux deux hommes murs assis près de nous. L'un d'eux était trapu, de forte carrure sans etre tres grand et le second plus mince et grsonnant alluma sa cigarette tout en ne rattant rien du corps de ma copine. Je l'observais discrètement revenir vers moi, toujours timide et génée.

L'exitation montait en moi en voyant ces hommes matter ma petite amie sans aucune gène. apres moins d'une demi heure, l'envie de fumer une autre cigarette se faisait de plus en plus pressante et j'envoyais ma chérie demander du feu. Cette fois son attitude avait changée, elle se leva et se dirigea vers les deux hommes près de nous d'un pas décidé, bien droite, presque cambré et en roulant du cul. Ils mattaient sans relache, ses seins en poire balotaient et j'ai cru deviner un debut d'éréction chez l'homme qui alluma sa cigarette. J'étais de plus en plus exité et cette fois mon désir devenait visible entre mes jambes. je décidais donc d'aller me baigner pour cacher mon éréction. La fraicheur de l'eau fit son effect et en regardant vers la plage je fus surpris de voir les deux hommes assis près de ma chérie et discutant avec elle. Mon éréction jusque là calmée par l'eau de mer repris de plus belle et à ma surprise l'un deux entrepris de lui passer de la crème sur le dos. Elle se laissait faire alors que le second homme la reluquait sous tous le angles.

Plusieurs minutes passent ainsi et apres une petit quart d'heure je les vois se lever tous les trois et se diriger vers la garigue. Ma amie roulait du cul de plus belle et je voyais sans aucune ambiguité l'éréction du mec qui lui avais passé de la crème qui d'ailleurs était bien mieux monté que moi. Elle allait vers la pinède, nue, avec deux hommes deux fois plus agés qu'elle. Après quelques instants, mon éréction était toujours aussi forte mais je sortis tout de meme de l'eau et les suivais. Je les avais perdus de vue dans la garigue, j'ai traversé la plage sous le regard des autres naturistes et j'ai crus voir sans en etre sur, un petit sourire complice d'un homme de la soixantaine. En entrant dans la garigue, mon regard a croisé celui de ma chérie, plein de plaisir, qui tenait deux sexes à la main et se faisait peloter les seins par l'un des hommes et fouiller le vagin de manière vigoureuse par se second. A trois mètres de moi, ma petite amie de vingt et un ans était touchée et pelotée dans tous les sens par deux hommes en age d'etre ses parents. Elle les branlait tous les deux en meme temps et gémissait doucement, l'un des mecs la doigtait bien fort et je l'ai vu introduire en elle un doigt puis deux et enfin un troisieme. Le second mec lui pétrissait les seins et lui pincait les tétons, il a finit par les mettre des claques sur les seins, de plus en plus fort. Elle gémissait de plus en plus fort et je bandais dur en regardantma chérie couiner devant moi. Les mecs étaient des touristes irlandais par l'accent et disaient des trucs salaces en anglais.

Ils l'ont mise à genoux et l'ont faite sucer à tour de role en lui tenant la tete. L'un d'eux lui pincait toujours les tétons et lui mettait des claques et ds coups de sexe sur le visage en l'insultant. derriere moi deux autres mecs d'age mur mattaient en se branlant et d'instinct je me suis mis à me masturber aussi. Ils ont éjaculé sur son visage et j'ai joui tout de suite après, elle était couverte par deux décharges d'hommes murs qui coulaient sur ses seins et son ventre...
94% (9/1)
 
Categories: Group Sex
Posted by Politan1
2 years ago    Views: 297
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
L'histoire a du mérite bien que la tournure des évènements ne soient pas à mon gout.
2 years ago
T'es sympa de prêter ta copine ! Avec le corps qu'elle a, en plus ! o_O
bi49
retired
2 years ago
je veux bien aussi m'occuper de ta nana