Anne ou la naissance d'une soumise (3)

CETTE HISTOIRE N'EST PAS DE MOI. JE VOULAIS VOUS LA FAIRE PARTGER :


Arrivée chez moi, j’ai lu et relu de nombreuses fois ce dernier sms de maitresse D. Je savais déjà quelle serait la réponse que je lui donnerait mercredi mais je me devais d’attendre comme elle me l’avait demandé. Après avoir pris une douche et préparé mes cours de la semaine, je me mis au lit et m’endormis très rapidement.

Le début de semaine me parut interminable mais je me rappelais les paroles de maitresse D disant que mes résultats scolaires devraient être à la hauteur. Je m’efforçais donc de suivre au mieux tout en attendant avec impatience le mercredi. Dès lors que je pensais à maitresse D, je sentais mon sexe s’humidifier.

Le mercredi matin, je n’eu pas besoin de mon réveil pour me réveiller. J’étais en effet debout depuis 6h30 attendant déjà le sms de maitresse D, même si je savait qu’il pouvait arriver à n’importe quel moment de la journée.

Après m’être préparée et habillée, je me rendis en cours. La journée n’avançait pas et les cours me paraissaient insupportables. C’est alors, qu’a 11h30, le sms tant attendu arriva :

- Anne, si tu souhaites toujours devenir mienne, je serais devant chez toi à 18h00. Tu me rejoindras avec tes vêtements les plus sexy dans une valise, tes affaires de cours et c’est tout. Maitresse D.

En lisant ce sms je savais ce qu’il me restait à faire. Rentrer chez moi dès la fin de mon cours qui se finissait à 14h et préparer tout cela.

Une fois de retour chez moi, je me rendis devant ma penderie pour sélectionner, comme maitresse D me l’avait demandé, mes vêtements les plus sexy. Après avoir mis dans ma valise 3 jupes plus courtes les unes que les autres, des débardeurs qui laissaient voir mon nombril, une robe très moulante et surtout ultra courte, je mis à l’intérieur des sous vêtements très sexy selon moi.

Il était seulement 16h00 et n’était déjà prête. Je regardais alors par le fenêtre comme espérant que maitresse D soit déjà la. Evidemment il était bien trop tôt. Je décidait donc d’aller prendre une douche et de me changer.

Après m’être lavée et soigneusement épilée l’intégralité du corps, je choisit de mettre une jupette d’écolière avec un top noir. Le tout bien entendu sans sous vêtements comme l’exigeait maitresse D.

J’attendis ainsi près d’une heure avant que sa voiture n’apparaisse enfin sous ma fenêtre. Je pris alors ma valise et mon sac de cours et la rejoignit.

Elle ouvrit alors le coffre sans dire un mot afin que j’y dépose mes affaires et me dévisagea.

- regarde toi Anne, à peine accepte tu ta soumission que déjà tu t’habille comme une chienne avide de sexe.

Ne sachant que répondre, je baissais le regard. Elle m’invita alors à monter dans sa voiture afin de rejoindre son domicile.

Le trajet fût cours et elle ne m’adressa pas un mot. Une fois chez elle, elle me fit descendre mes affaire de la voiture et me conduisit dans une pièce aménagée spécialement pour moi. Il s’agissait d’une pièce d’environ 6 mètres carrés. Dans cette pièce il n’y avait pas de lit mais un simple matelas fin posé à même le sol. Il y avait également une grande partie de la collection de sex toys et accessoires que maitresse D m’avait montré lors de ma première nuit.

- Dépose ta valise ici et suit moi avec tes affaires de cours.

Je la suivit donc jusqu'à une pièce très lumineuse équipé d’un bureau et dont les murs étaient recouverts de livres.

- ici tu travailleras tes cours. Tu sais que si tu as de mauvais résultats je te ferait travailler encore plus et tu n’aura rien de ce que tu es venue chercher.

- Oui maitresse D. Mais demain je n’ai pas cours madame.

- très bien, je vais donc pouvoir commencer à m’occuper de toi ! Vas prendre une douche et reviens en portant ce que j’aurais choisir pour toi. Tu trouveras ta tenue à la porte de la salle de bain.


Je partis donc prendre une douche comme elle me l’avait demandé. Une fois lavée de la tête au pieds je découvrit la tenue qu’elle avait choisit pour moi. Il s’agissait d’une robe très courte qui laissait voir la naissance de mes fesses et de chaussures à talons dont ces derniers faisaient au minimum 12cm.

J’enfilais donc cette tenue et rejoingit maitresse D au salon, non sans mal à cause des talons. Quand elle me vis ainsi en difficulté elle me dit :

- habitue toi car cela va devenir ton quotidien. Je souhaite que tu soit sexy et en talons tout le temps. Tu va donc t’entrainer avec ces talons de 14 cm à la maison et quand tu sortira tu mettra ceux la de seulement 8 cm.

- D’accord maitresse D.

- Pour commencer, nous allons manger, bien sur tu va manger dans ta gamelle c’est une évidence.

Après m’avoir fait manger à même le sol dans cette gamelle, tout en ayant retroussé la robe ce qui laissait apparaître à sa vue et tel une vraie chienne mon sexe et mon anus, elle me demande de la suivre dans ma pièce.

Une fois en haut, elle me fit déshabillé, tout en gardant mes talons. Elle s’équipa alors d’une sublime tenue de cuir. Elle me fit alors lécher les bottes de cette tenue et me fit remonter le long de ses cuisses pour aller jusqu'à la naissance de son sexe.

- ton seul but est de satisfaire mon désir, que ce soit avec ta bouche, tes doigts ou autres, selon mes demandes. La tu n’utilise que ta langue et tu as 5min pour me faire jouir ou en subir les conséquences.

Je dirigeais alors ma langue sur son sexe et goutais à cette douceur féminine qu’était maitresse D. Après de nombreux coups de langues, je la sentis se raidir et jouir. J’avais donc réussi ma première mission.

Cette première soirée fut une suite d’orgasme pour maitresse D et une privation totale de jouissance pour moi. Elle s’amusait en effet à me pénétrer avec toutes sortes de gode et gode ceinture jusqu'à la limite de l’orgasme avant de s’arrêter.

C’est vers 23h complétement épuisée et vidée que maitresse D me laissa dormir sur mon matelas et me précisant qu’elle m’enfermait car demain elle n’était pas la. Elle partait de très bonne heure et ne rentrait que tard le soir. Elle me glisserait à manger dans une gamelle et de l’eau demain matin avant de partir.

Elle me mit également mon collier de chienne, un collier de cuir noir avec un anneau, que je devrais porter tout le temps à la maison et quand elle me le demanderait à l’extérieur.

Je ne mis pas longtemps à m’endormir. Je me réveillai le lendemain matin avec comme elle me l’avait indiqué la veille à boire et à manger dans un coin. Cependant, une chaine avait été attachée à mon collier et ne me permettait pas de bouger énormément, juste de quoi atteindre ma nourriture. De plus, mes mains étaient attachées à cette chaine au niveau de mon collier. Il y avait un mot de maitresse D :

- Je t’ai attachée car c’est ce que font les maitres de leur chienne quand ils partent. Tes mains ne sont pas libres. Je ne veux en effet pas que tu te masturbes en mon absence. Bonne journée ma chienne.

La journée me parut alors interminable. Et c’est tard dans la soirée que maitresse D rentra. Elle me dis qu’elle était fatigué. Me donna simplement à manger et à boire et me dit :

- je t’ai préparé ta tenue pour demain, je te réveille à 6h30, nous partons à 7h30. Bonne nuit chienne



Le lendemain matin, maitresse D me réveilla et me conduisit à la salle de bain. Une fois préparé je découvrit ma tenue et cela fut un choc. Il s’agissait de ma robe ultra moulante rose pétant et très courte, avec tes bas effilés et des chaussures à talons assorties à la robe.

Je lui dis alors que je ne pouvais pas mettre cela mais je n’eu pas le choix.

- Les gens doivent te voir comme la chienne que tu es. Tu vas attirer tous les garçons avec cette tenue. Ceux qui souhaitent te baiser, tu les amèneras aux toilettes et tu te laisseras prendre.

Complétement sous l’emprise de maitresse D, je ne pue qu’accepter et je la suivit ainsi accoutrer.

Nous partîmes donc vers la fac ou elle me déposa devant l’entrée…
50% (1/1)
 
Categories: BDSMFetishFirst Time
Posted by Maitrefab
11 months ago    Views: 581
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
9 months ago
merci pour cette histoire, j'ai passé un bon moment ..... y a t-il une suite?