Anne ou la naissance d'une soumise (2)

CETTE HISTOIRE N'EST PAS DE MOI. JE VOULAIS VOUS LA PARTAGER :



Nous primes donc la direction de son domicile qui était situé à seulement quelques kilomètres du centre. Il s’agissait d’une belle demeure bourgeoise du début du siècle, entourée d’un jardin parfaitement entretenu. Maitresse D gara sa voiture devant la maison et m’invita a en descendre, ce que je fis.

Elle fit alors le tour de la voiture et monta les quelques marches qui nous séparaient de l’entrée. Après avoir ouvert la porte, elle m’invita à la suivre.

- Si tu souhaites toujours devenir ma soumise, cette maison sera ton nouveau lieu de vie. Nous évoquerons les règles dans la soirée. Pour le moment, va prendre une douche pendant que je prépare le repas. Je te souhaite propre de la tête au pied !

Elle me guida alors jusqu'à une grande salle de bain, sortit deux serviettes et m’ordonna d’être prête dans 15 minutes.

- J’oubliais ! Si tu veux devenir ma soumise, tu devras accepter ta nudité. Nous allons y aller par étape. Pour ce soir tu ne porteras pour seul « vêtement » que la guêpière et le string que je vais choisir pour toi. Est-ce bien compris ?

- Oui Maitresse D.

Elle disparut alors avant de revenir quelques instants plus tard, alors que j’étais sous la douche avec un string noir en maille très fine qui était de ce fait transparent et une guêpière noire également.

Une fois lavée et habillé comme Maitresse D le désirait, je me regardais dans le miroir en ne reconnaissant pas la salope soumise que je voyais. Cependant j’adorais être cette nouvelle Anne, cela produisait en moi une certaine excitation et mes lèvres, je le sentais, commençaient à devenir humides.

Je descendis vers la cuisine pour retrouver Maitresse D. Elle préparait le repas, un plat de pâtes en sauces. En me voyant arriver, elle s’exclama :

- Voilà qui est mieux, cependant il manque de petits accessoires. Ne bouge pas je reviens.

Elle partit alors dans une autre pièce et revint avec un collier de soumise, de sublimes chaussures à talon et une laisse.

Je compris de suite que tout cela était pour moi, et que je devrais suivre ainsi Maitresse D partout ou elle souhaiterait m’amener.

Après m’avoir équipé et avoir fini de préparer le repas, elle saisit une assiette creuse et la remplit avant de la poser sur le sol.

- Ma belle, tu souhaites devenir soumise, et bien chez moi les soumises mange dans une gamelle à même le sol. Tu as intérêt à prendre des f***es, tu en as besoin pour ce soir.

- D’accord Maitresse D.

En seulement quelques heures, j’étais passé de l’étudiante cherchant des relations SM par procuration sur le net à une vraie soumise docile mangeant dans une gamelle à même le sol. Et tout cela devant celle, qui je le souhaitais, deviendrait rapidement ma maitresse.

Une fois ma gamelle finie, Maitresse D me releva à l’aide de ma laisse et me conduisit au salon afin d’évoquer ma condition de future soumise, ce qu’elle souhaitait de moi et comment elle voyait mon avenir.

- Comme nous sommes samedi, tu vas passer la nuit ici et je te ramènerai chez toi demain en fin d’après midi. Je ne prendrais pas contact avec toi avant mercredi soir, et quand je prendrai contact avec toi cela sera uniquement pour te poser une question : « désir tu devenir mienne en tant que soumise docile ? ». À ce moment la, tu me répondras et seulement à ce moment la. Si ta réponse est négative, tout s’arrêtera là. Si elle est positive, tu auras jusqu’au samedi pour préparer tes affaires et venir habiter ici. Il n’est pas question que tu arrêtes tes études, je veillerais donc à ce que tes résultats soient excellents. Mais en habitant ici, je t’aurais à disposition pour quand je le souhaite et je pourrais ainsi t’éduquer.

Je l’écoutais ainsi parler, et je savais déjà que je voulais devenir sa soumise. De plus, elle tenait compte de mes études et de ma situation et cela me rassurait.

- Pour le moment, nous avons jusqu'à demain après midi pour voir de quoi tu es capable et à quel point tu es docile.

S’en est suivi une première nuit de dressage pour moi, qui restera à jamais gravée dans ma mémoire comme le début de ma nouvelle vie de chienne soumise. Maitresse D me fit découvrir lors de cette nuit comment procurer du plaisir à une femme, mais aussi la sensation de privation. Elle me fit également essayer de nombreuses tenues pour voir ce qui me correspondait le mieux. J’ai donc essayé bon nombre de culottes fendues, combinaisons de latex, chaussures à talons de plus de 12cm et corsets en tout genre. Je n’en revenais pas de la collection dont disposait Maitresse D.

Elle a également testé sur moi une grande variété de sex-toys, de bâillons. Elle m’a montré sa collection de fouets, martinets et cravache, m’indiquant que cela me serait destiné si je devenais sa soumise.

Une fois le lendemain 16h arrivé, Maitresse D m’indiqua qu’il était temps pour moi de rentré chez moi et de réfléchir à tout cela. Après m’avoir raccompagné, elle m’envoya un dernier SMS indiquant :

- Soumise Anne, ne cherche pas à prendre contact avec moi avant mercredi. La tu me donneras ta décision finale et nous aviserons à ce moment la. Maitresse D.
...
100% (0/0)
 
Categories: BDSMFetishFirst Time
Posted by Maitrefab
1 year ago    Views: 500
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments