Anne ou la naissance d'une soumise (1)

CETTE HISTOIRE N'EST PAS DE MOI. JE VOULAIS VOUS LA FAIRE PARTAGER :

Bien que très attrayante, cette histoire n’est pour moi que le résultat de douces rêveries au cours desquelles je laisse aller mon imagination de soumise..

Je me présente, je m’appelle Anne et j’ai 23 ans, petite brune de 1m61 pour 50kg. J’ai, d’après bon nombre de garçons, un beau 95C et malgré de nombreuses heures de sports et quelques régimes acharnés, j’ai quelques petites formes.

L’histoire que je vais vous raconter ici n’est donc qu’un rêve, mais que je souhaiterais devenir réel …


Depuis mes 17 ans, j’ai pris l’habitude de surfer sur des sites de rencontres orientés SM car je suis très attiré par cet univers et particulièrement par la position et la condition de soumise. Cette position d’obéissance est pour moi une réelle fascination et reflète plutôt bien ma personnalité. Je n’ai en effet pas pour habitude de prendre les choses en main…

Ce jour de mars dernier, je surfait donc sur l’un de ces sites en espérant pouvoir dialoguer avec une maitresse ou un maitre et me faire passer pour une soumise à la recherche de celui ou celle qui me ferait devenir une belle soumise bien éduquée. J’avais pour habitude de faire cela, et dès que cela devenait trop sérieux, je coupais les ponts afin de ne jamais franchir le pas.

Cependant, cette fois si je reçus une réponse d’une certaine Maitresse D, qui souhaitait en savoir davantage sur moi, mes attentes et mes motivations.

Je répondis donc à son message par les quelques lignes suivantes.

- Maitresse D, tout d’abord merci pour votre message et pour le temps que vous m’accorder.
Je me présente, je suis Anne, j’ai 22 ans et je suis brune. Je fais 1m61 pour 50kg. Actuellement étudiante a Rennes, je recherche une maitresse ou un maitre pour me faire grandir dans ce vaste univers qu’est le monde du SM, me faire découvrir les subtilités de ce monde et me permettre de recevoir une éducation adaptée pour une soumise comme moi.
Mes motivations tiennent dans mon désir de connaître ce monde pour mieux servir mon maitre ou ma maitresse , son plaisir passant avant le mien.

Soumise Anne.

Après avoir relu ces quelques lignes, je cliquais sur envoyé.

Le lendemain, alors que je vaquais à mes occupations habituelles et que j’avais oublié ce message, je reçus une réponse de Maitresse D m’indiquant que ma réponse la satisfaisait pour le moment et lui donnait l’envie de mieux me connaître. Elle m’indiqua qu’en plus elle habitait à seulement 25min de Rennes, ou je faisais mes études de droit. À la fin de son mail, elle me demandait des photos de moi, et me proposait un éventuel rendez-vous dans le centre-ville pour prendre un verre et établir un premier contact dans un endroit neutre.

Surprise par cette réponse et surtout pas le fait que cela puisse devenir réel, je ne répondis pas de suite. Mais cela occupait toutes mes pensées aucours de l’apres midi et aux aentours de 20h, je me décidais à tout de même lui répondre avec les photos de moi (deux photo habillé sexy et une photo de mon sexe), et en acceptant ce premier contact.

Après l’envoi du mail, je ne pouvais que penser à cela et attendait avec une immense impatience sa réponse. Peut-être ne me trouverais elle pas a son gout et ne donnerais pas suite…

Quelques minutes avant 21H, je reçus sa réponse :

- Anne, j’aime beaucoup tes photos, tu semble être très jolie. De plus, j’aime beaucoup le fait que tu soit déjà épilée, c’est un plus en ta faveur. Tu m’as réellement donné envie de te rencontrer. C’est pourquoi je te propose de prendre un verre demain à 17h au café en face de la mairie. Si tu souhaite réellement devenir mienne, viens en jupe et sans sous vêtement. Je te laisse le choix du haut et des chaussures.
Si à 17h30 tu n’es pas la, je considèrerais que tu ne souhaite pas aller plus loin.

Maitresse D

Sur le coup, après lecture de sa réponse, je me dis que je n’irais pas. J’atteignis mon ordinateur et regarda un film avant d’aller dormir.

Le lendemain étant un samedi, je me levai vers 10h. J’avais pensé toute la nuit à cette proposition et avait totalement changé d’avis. Mon envie d’en savoir plus sur elle, mon désir de devenir soumise avait totalement repris le dessus.

La journée me parut interminable. Sur le coup de 13h, je décidais de me préparer en passant un long moment dans la salle de bain. Après m’être intégralement épilée afin d’être totalement lisse, lavée avec soin et parfumée, je me dirigeai vers ma chambre pour m’habiller.

Je choisis une jupe à volants assez courte noire et un top assorti ainsi qu’une petite veste en jean. Pour les chaussures j’optai pour des escarpins à talon de 5cm. Concernant les sous-vêtements, je ne pus me résoudre à ne pas mettre de string. J’optais donc pour un string fendu noir. En moi même je me disais que cela permettait de me découvrir en conservant tout de même un string.

À 16h30, je partis de chez moi, même s’il ne me fallait que 15min pour arriver sur place, je ne voulais en aucun cas être en retard. Je pris donc le tram et réalisa que je ne savais absolument pas à quoi elle ressemblait.

Une fois devant le bar, j’avais 10min d’avance. J’attendit à peine 1min en me demandant comment j’allais la retrouver qu’une très belle femme d’une quarantaine d’années vêtue d’une robe noire moulante et de talons avoisinant les 10cm s’approcha de moi et me dis :

- Bonjour, tu es Anne ?
- Oui, vous êtes Madame D ?
- En effet, suis moi allons nous installer.

Une fois à l’intérieur, et après avoir commandé un café pour elle et un soda pour moi elle prit directement les choses en main.

- Je suis contente que tu sois venue, as-tu respecté mes consignes ?

Je me mis alors à rougir et elle comprit de suite que je n’avais pas respecté toutes les consignes qu’elle m’avait imposées…

- Non madame, je porte un string.
- Je me doutais que tu ne respecterais pas cette consigne. Que les choses soient claires, tu vas aller aux toilettes pour enlever ton string. À ton retour, tu me le donneras discrètement que je puisse contrôler. Si tu ne souhaites pas le faire, tu peux tout simplement t’en aller.

Sans même décrocher un mot, je pris mon courage à deux main et me leva pour me diriger vers les toilettes qui étaient désertes. J’ôtai rapidement mon string et le mis en boule dans la paume de ma main.

Une fois de retour à la table, je le glissai discrètement afin qu’elle puisse contrôler.

Elle me dit alors

- Je suis fier de toi ma belle. Mais à l’avenir si tu souhaites réellement devenir ma soumise, tu devras obéir sans discuter du premier coup.


Je lui dis que oui et nous discutâmes durant environ 1h de mes attentes et des siennes, mais également de mes limites. Au bout d’une heure donc, elle me proposa de passer la soirée avec elle dans sa maison afin de mieux nous découvrir …
83% (5/1)
 
Categories: BDSMFetishFirst Time
Posted by Maitrefab
11 months ago    Views: 1,248
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
11 months ago
vite la suite!!!!