Une rencontre bien coquine!

Nous nous étions rencontré une fois à l’occasion. Une rencontre bien chaste comparativement à ce qui allait se déroulé cette fois. Nous attendions tous avec anticipations la rencontre qui s’en venait. Il y avait un peu plus d’un an que je n’avais pas eu la chance de goûter à une jolie chatte et que mon mari par la même occasion n’avait pas lui non plus trempé sa queue dans une autre chatte.

De leur côté, San et JF n’avait jamais rencontré de couple et San malgré ses désirs lesbiens pervers n’avait jamais touché une autre femme. Quelque chose d’encore plus excitant pour moi. San et moi avions discuté à plusieurs reprises de futures rencontres et elle était généralement dans un état d’excitation extrême à chaque fois. Ainsi, nous nous étions d’abord rendez-vous dans un resto histoire de faire descendre la pression un peu…puis nous allions dans une chambre d’un motel quelconque.

Le souper s’était déroulé à merveille et malgré les quelques verres de vin qui s’étaient descendus pendant le repas ( moi je devais rester à jeun, grossesse l’exige) je sentais la nervosité mais également la libido de tout le monde monter. San était rouge comme une pivoine et se dandinait sur sa chaise comme une collégienne et de JF, je pouvais déjà voir la bosse dans son pantalon indiquant qu’il était également très excité par les prochains événements.
Nous avons trouvé un motel avec un grand bain tourbillon (j’ai un côté fétiche pour les bains). Nous avions acheté des bières et les gars se sont mis à l’aise sur les fauteuils une bière à la main. J’ai invité San à prendre place sur les genoux de mon mari, puis j’ai pris place sur ceux de JF.

San embrassait Sly ( mon mari) et je voyais que celui-ci commençais à sentir le désir monter. Il plongeait soudainement son nez dans le décolleté plongeant de San. De mon côté je n’étais pas délaissé, JF un peu plus entreprenant avait déjà sorti un de mes seins et léchait goulûment le mamelon brunit pendant qu’il malaxait l’autre de sa grosse main. Sa queue pointait au travers de son pantalon et pour un peu j’aurais cru qu’elle allait transpercer le matériel…

Comme une gamine, je me suis levée d’un bond et j’ai enlevé tous mes vêtements pendant que je faisais couler l’eau du bain. Mes tétons étaient tous durs d’anticipations et déjà JF était nu, la queue bien en avant. Sly et San nous ont suivi et bientôt nous nous sommes retrouvé les 4 un peu à l’étroit dans le bain. « Dis moi San, et si tu allais t’asseoir sur le dessus du bain un peu? » Sly sourit, sachant déjà ce qui l’attendait, San sortie docilement, rouge pivoine, elle hésitait encore… Doucement, je lui écartai les jambes, elle respirait très fort, pendant que j’étais à quatre pattes devant elle…je glissai ma tête entre ses jambes et commençai à lécher doucement le dessus des grandes lèvres de sa chatte. Elle haleta doucement, Sly et JF se présentèrent doucement vers elle la queue bien tendue.

J’aimais le goût de sa chatte, sentir palpiter sous ma langue son clito vierge d’une langue féminine. Pendant qu’elle happait littéralement les deux queues, je continuai à lécher et à sucer son clitoris qui grossissait sous ma langue et je décidai de faire pénétrer trois doigts dans sa jolie chatte qui ne demandait que ça. À entendre les soupirs provenant des trois autres mes caresses devait faire fureur…et San leur rendait la pareille… Afin de ne pas terminer la petite fête trop tôt, nous avons échangé de place… JF a pris place sur le bord du bain et je me suis présentée debout devant lui pour qu’il puisse lécher à souhait mes gros melons. Sa langue déclencha immédiatement une onde de plaisir qui fit faiblir mes genoux mais je tins bon. San recommença à lécher la queue de son homme pendant que le mien enfilait un condom. Une fois l’opération terminé, il empoigna les hanches de San et la pénétra. Elle était tellement mouillée qu’il la pénétra sans difficulté. J’adore voir mon mari lorsqu’il se fait du plaisir avec une autre, son excitation est contagieuse et bientôt j’eu moi aussi le désir de me faire faire plaisir.

Doucement je repoussai JF pour lui indiquer que je voulais également m’asseoir sur le bord du bain. Il ne se fit pas prier et je pris position, jambe bien écartée chatte ouverte à toute les caresses possibles. Timidement, San s’avança vers moi, et écarta mes grandes lèvres pour y déposer un baiser. Je caressai doucement son visage et l’encourageai à continuer. JF se présenta devant moi, et je le suçai avidement. San prenait peu à peu de l’assurance et la pénétration de mon mari devait un peu l’aider parce que sa langue devenait de plus en plus avide de ma chatte.

Finalement, très excité par l’entrée, nous avons à peine prit le temps de nous essuyer avant de nous retrouver entremêler sur le lit. J’avais la queue de mon mari en bouche et je sentais une langue intrusive à l’entrée de ma chatte…Ouvrant les yeux malgré le plaisir que je sentais, je découvris avec joie que Sly léchait la chatte de San qui s’était assise sur lui à califourchon et balançait son bassin d’avant-arrière. La langue dans ma chatte glissa soudainement vers mon anus et je ne pus réprimer un cri de jouissance. JF sentant la jouissance de sa caresse, alterna des coups de langue vicieux entre mon clito et mon anus ce qui m’arracha une fois de plus un cri bestial malgré la queue que j’avais en bouche. La queue de mon chum était à présent sur le bord de l’éclatement et je décidai de le laisser à San. Sly remit un condom sur sa queue et San s’empala dessus. De mon côté, toujours à quatre pattes, je subissais un traitement royal de la part de JF qui décida lui aussi qu’il était temps de passer aux choses sérieuses. Il enfila une capote et glissa ensuite doucement sa queue dans ma chatte déjà gonflée par l’excitation. Je gémis une fois de plus. San s’agitait de plus en plus, balançant ses seins au-dessus de Sly qui les portait à sa bouche avidement.

Finalement, au bout de quelques minutes, j’entendis les doux gémissements provenant de Sly et de San qui avaient jouie telle de petites souris. De mon côté, je caressais mon clitoris pendant que JF me pénétrais profondément. Soudain, je sentis un pouce glisser doucement dans mon anus et je me cambrai plus vers le bord du lit, JF s’activa un peu plus fort autant avec son pouce qu’avec sa queue et tous les deux, avons jouis dans un éclat de sons gutturaux et bestiaux…

J’étais à bout de souffle et je remontai jusqu’à Sly et San qui s’était étendu sur le lit, je me plaquai contre San alors que JF se colla contre moi. Nous étions en sueur, mais contents. Une fois un peu remit, j’invitai San a retourner dans le bain pour nous rafraîchir. Les gars avait décidé de se redonner un peu de pudeur et de passer leur boxer et buvait à présent une bière bien méritée. San et moi nous savonnèrent mutuellement, en profitant pour nous caresser et découvrir nos corps. San était à présent détendue et nous nous embrassions sous le regard avide de nos conjoints. Nos lèvres se touchaient délicatement, puis avec un peu plus de passion, je fus surprise de découvrir la langue de San dans ma bouche et sa main sur mon sein. Sa bouche descendit doucement dans mon cou et se glissa jusqu’à mon sein.

Elle le lécha doucement, puis le téta un peu, elle frissonnait d’excitation. Je remontai doucement son visage jusqu’au mien et l’embrassai de nouveau puis glissai à mon tour mon ma langue jusqu’à ses mamelons. Je les embrassai, les suçai, les malaxai un peu plus fermement. Je sentais son excitation monter et moi aussi j’étais de plus en plus excitée. Nous sortîmes du bain nous séchèrent puis passèrent au lit.

Je disposai délicatement San à quatre pattes ( j’adore cette position, autant pour moi que pour mes partenaires) et je me glissai derrière elle, elle avait le cul dans les airs, la chatte bien ouverte et palpitante, très doucement, je commençai à lécher ses grandes lèvres, puis j’ouvris sans peine sa chatte pour y sucer les petites et je glissai ma langue à l’intérieur de sa chatte. La chatte de San palpitait sous mes caresses et bientôt, j’y plantai deux doigts, et les écartai l’un de l’autre, je crachai dans la chatte et y fit pénétrer le reste de mes doigts, je le faisais pénétrer d’avant-arrière en prenant soin de garder mon pouce sur son clito. Pendant un moment je lui fit découvrir les plaisirs entre femmes. Puis elle me demanda de me rendre la pareille. Je prie place dans la même position, le cul bien dans les airs et elle commença à lécher ma chatte suçant mon clito, caressant de ses doigts le tour du trou puis y glissant doucement trois doigts… Elle s’appliquait bien, et apprenait vite, je la dirigeais par mes mugissements.

Puis je l’invitai à se coucher à côté de moi, pendant un moment, nous nous sommes embrassé, caressée, léchée puis voyant que nos amoureux avait repris des f***es, je proposai à San quelque chose de spécial. J’invitai JF à se faire sucer par San pendant que Sly et moi nous occupions de sa chatte et de son cul. Sly se glissa entre les jambes de San et entreprit de lécher sa chatte pendant que je suçais Sly un peu…puis le sentant bien tendu, je commençai à lécher l’anus de San, à glisser doucement un doigt puis deux doigts, à les écarter afin de bien la préparer… San adorait le traitement et se cabrait à chaque coup de langue.

Je proposai JF de se coucher sur le dos et à San de s’enfiler sur la queue en érection de son amoureux…puis, enfilant un condom sur la queue de Sly, je l’invitai à glisser dans l’anus bien préparé de San. Une double pénétration, la première pour cette chère petite San une découverte sans pareil. La cadence était difficile à prendre, mais après un moment les gars réussirent à s’entendre et San fut défoncée par tous les trous, pour ne pas rester de côté, je m’avançai vers elle et lui tendit un de mes mamelons…elle les lécha entre deux petits cris de jouissance. Finalement toute la petite brochette finie par jouir. San était épuisée et retomba mollement sur son homme et Sly et moi nous sommes blottis l’un contre l’autre.

Après un court repos, j’ai eu droit à une session de léchouille mémorable. Trois langues s’alternant sur ma chatte, sur mon cul, sur mes seins et lorsque je suis venue, j’ai remercié chacun de mes lécheurs par un splendide patin. Finalement la soirée s’est terminée par un dernier bain, et nous nous sommes rhabillé et nous nous sommes embrassés fébrilement avant de nous quitter.


Que de rêve érotique en perspectives…

100% (4/0)
 
Posted by Lupine13
2 years ago    Views: 657
Comments (4)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
confessions
retired
2 years ago
Excelllllente histoire ;)xxx
2 years ago
wowwwww que dire de plus.....
2 years ago
Très belle soirée! Bien raconté!
2 years ago
Des commentaires seraient appréciés s'il vous plaît!!! :)