Une fille juste pour moi toute seule!!!!

Depuis toujours, je sais que je suis bisexuelle, il n'y a pas eu un moment où je me suis questionnée sur le fait que d'un côté comme de l'autre, autant les femmes que les hommes m'attiraient sexuellement. J'avais par contre décidé de montrer publiquement mon côté hétérosexuel tout simplement parce que je déteste les crises de larmes, les querelles et les frustrations qu'aurait amenés ma sortie du garde-robe. Puis on s'entend que c'est aussi bien plus facile aussi pour avoir une petite famille...

J'avais eu des expériences lesbiennes pendant ma tendre jeunesse... pendant mon adolescence et ma vie de jeunes adultes mais s'était souvent des expériences sans lendemain, et sans grande conviction non plus...un peu comme lorsqu'on essaie le sushi pour la première fois... La texture nous roule dans la bouche, le goût bien qu'agréable rappel un je-ne-sais quoi qui fait plisser le nez...mais qui ne dégoûte pas quand même.

Puis je dois avouer que mes conquêtes étaient souvent des filles qui, voulant être " hot" tentait leur côté bisexuel... dans certain cas, une bisexualité forcée par le désir d'avoir l'air cochonne aux yeux de leur amoureux, ce qui m'avait toujours laissé sur ma faim.

J'avais eu trois conjoints sérieux, les deux premiers avaient plus ou moins bien accepté ma bisexualité et l'avait presque vu comme une menace à leur sacro-sainte verge! Mais par le biais de JALF j'avais fini par rencontrer un homme ouvert ( un vrai...et non pas un pseudo comme il en court beaucoup malheureusement sur ce site!!!) et s'était pour lui une partie intégrale de ma personnalité et non pas une tare... Puis, il en avait vu immédiatement l'avantage.

Nous avions convenu de rencontrer des femmes seules bisexuelles afin de nous permettre l'un et l'autre d'explorer nos sexualités... Lui aimait de temps en temps changer de menu...et moi je pouvais goûter à la chaleur douce et humide d'une femme...

Après le désenchantement de ne pas avoir pu trouver de femmes seules, nous nous étions donc laissé aller vers les couples... sensation nouvelle pour mon homme qui devait accepter voir un autre homme me monter... et pour moi aussi qui devait accepter qu'un autre homme me monte!!!

Nos expériences furent pour la plus part correcte...mais sans plus... dans certains cas, notre compagne mettait tellement de condition qu'autant lui que moi n'avions envie de continuer, dans d'autres, la dame du couple voulait surtout plaire à son mari et j'avais l'impression de la violer... ( ce peut être trèsssssss excitant quand c'est planifier...mais de lécher une fille qui fait la planche et qui est sèche comme le Sahara... n'a rien pour m'exciter) son homme par contre n'avait pas perdu une seule miette de la scène... Bref, j'étais restée sur ma faim... j'avais beaucoup donné et rarement reçu plus qu'un léchade sur un téton ou un doigtage tellement brusque que je trouvais mon examen gynéchologique plus excitant.

Deux grossesses plus tard, nous avons décidé de reprendre les rencontres... cette fois, nous cherchions des couples...des femmes seules mais bisexuelle... et nous nous assurions que la dame soit vraiment intéressée par une baise totale...et non pas quelques attouchements d'adolescents.

Puis mon mari décida de changer les règles de notre couple à ma grande surprise... J'avais droit de rencontrer des femmes... ( de toute façon les hommes ne m'intéresse que lorsqu'ils ont une copine à prêter!!!) et ce sans mon homme... À cette annonce, mon coeur batttait la chamade, ma chatte était en feu et j'avoue que j'avais le bout des tétons bien dur... Une femme pour moi toute seule!!!!! OUFFF!!!!

J'avais quelques critères...mais pour le physique je suis assez ouverte, c'est surtout la personnalité qui va m'accrocher ou non... Bref, à f***e de discuter, d'écrire, d'avoir parfois des refus ou parfois aucune réponse ( ce que je trouve très impolis d'ailleurs!) j'avais eu une réponse positive. Jolyane habitait près de chez moi, à environ 20 minutes de la maison, elle était comme moi mère au foyer et cherchait également à se divertir au féminin. Son chum avait la même ouverture que le mien et tant que d'un côté comme de l'autre nous racontions tout de la rencontre à notre douce moitié... rien ne nous était refusé.

Nous nous étions rencontré dans un Tim Horton, elle était belle, des cheveux cendrés coupé court qui lui donnait un air mutin, des yeux bruns aux longs cils, une bouche pulpeuse et boudeuse. Elle était large d'épaule et de hanche sans pour autant être grosse et à cela nous nous ressemblions beaucoup. J'avais été conquise par son sourire, sa manière douce et intelligente de parler de ses désirs secrets qu'elle cachait depuis toujours.

Nous nous sommes reconnues, embrassée chastement sur les joues ( je travaille dans un milieu où l'homosexualité n'est pas encore bien acceptée) et le contact de nos seins se frottant avait déclencher chez-moi ( mais également chez Jolyane vu son sourire coquin) une onde d'excitation.

Nous avons discuté un peu... très brièvement en fait le temps que je termine mon café puis avions prise chacune nos voitures pour se rendre dans un petit motel. 50$ en moins, une bouteille d'eau, un sac de chips dans les mains et les sourires entendu du commis boutonneux, Jolyane et moi avions prit possession de ce qui allait être notre petit paradis pour quelques heures.

Rapidement, nos lèvres s'étaient plaquées l'une contre l'autre, nos mains qui avaient tant refoulée pelotant ici et là un sein, l'entre jambe, le cou... nos vêtements devenus trop lourds tombèrent sur le sol et comme des gamines nous nous dirigeâmes vers la douche en riant aux éclats.

Le jet était cru, l'eau à peine chaude et nous donnait la chaire de poule mais ce n'était que plus excitant que de voir ses mamelons tous durs et tous roses qui m'appelait presque... Je les lapés longuement, les mordillant au passage, empoignant de ma main sa lourde poitrine. Jolyane laissa sortir un long gémissement qui me fit redoubler d'ardeur. D'une main experte, sans lâcher la mamelle de ma bouche... je savonnai son dos, son ventre, lui écartai doucement les jambes.

Je dû me détacher un instant de ma tétine pour adminer sa chatte bombée et sans poils. Sans hésiter, ayant trop longtemps refoulé ce désir... j'y plongeai ma langue profondément...Jolyane perdu presque pied dans la douche sous l'onde de plaisir...elle ne savait plus comment se tenir... tentant d'écarter du mieux qu'elle le pouvait sa chatte pour que je m'y plonge un peu plus.

Je résistai sur le coup à lui donner trop de plaisir...je voulais en garder encore un peu pour plus tard... je la fit donc retourner, main au mur de la douche ses tétons encore tout dur d'excitation touchant le carrelage froid. Jambe écartées, elle me donnait une vue splendide sur ses fesses... je les écartai doucement pour y découvrir son anus tout rose ( qui avait peu servit aux dires de cette dernière vu qu’elle était craintive de la douleur engendré par ce plaisir interdit). Délicatement… je glissai un doigt savonné autour de sa rondelle rosée…elle soufflait comme une chienne en chaleur et ça m’excitait encore plus… Tout doucement… suivant le mouvement qu’elle insinuait sur mon indexe…je la pénétrai. Au début, elle faisait un léger mouvement de va et vient…puis lorsque je réussis à faire pénétrer mon majeur pour accompagner mon indexe et qu’elle se sentit soudainement ouverte… elle devint encore plus chaude et lascive, se plantant littéralement sur mes doigts… J’étais aux anges. Je lui doigtai l’anus pendant un moment puis une fois qu’elle fut bien détendue et nettoyé, je la retournai face à moi et plongeai une fois de plus mon visage dans sa chatte ruisselante d’eau et de mouille. Ne tenant plus sur ses jambes, elle me tira par les cheveux pour me plaquer d’un baiser contre le mur… s’était à mon tour de subir ses attouchements qui m’avait bien manqués. Au début, elle se faisait hésitante, regardant de près chaque ligne de ma chatte, étirant ici et là les lèvres pour y découvrir mon clitoris. Elle y déposa sa langue ce qui me tira un râle de plaisir, puis encouragée par ma réaction, elle y plongea plus avidement sa langue, léchant le pourtour, suçant le petit gland qui grossissait entre ses lèvres pulpeuses. De ses doigts, elle touchait à tâtons l’intérieur de ma chatte, insérant un doigt, puis deux…puis trois jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus rien entrer… un maigre quatre doigts en forme de cône puisque ma chatte est très serrée… elle me regardait émerveillée.
Prenant mon exemple, lorsque ses caresses buccales m’eurent amenées au bord de l’extase, elle me retourna contre le mur, et lava mon anus. Elle imitait chacun de mes gestes, mais une fois bien lavé, elle me cabra un peu plus pour glisser de manière plus que vulgaire sa langue profondément dans mon anus. Je lâchai un long gémissement de plaisir qui lui fit redoubler d’ardeur... je faillis m’étaler sur le sol du bain tant s’était bon.
Nous nous séchâmes l’une et l’autre, embrassant un sein, suçant le clito, doigtant la chatte de l’autre. Chaque attouchement nous amenait un peu plus près du lit. Je la fis mettre à quatre pattes sur le lit, le cul dans les airs, jambes ouvertes…elle était à ma merci. Je caressai sa croupe, claquant de temps en temps ses fesses… pinçant ses mamelons lui arrachant du coup des petits cris de désirs et de plaisir. Puis écartant ses grandes lèvres j’y plongeai ma langue, mon nez en fait tout mon visage dans sa chatte béante. Elle avait eu deux enfants et l’entrée de sa caverne était large, chaude, humide. Un a un j’y glissai mes doigts, puis ma main… je pouvais voir son visage ébahi qui me regardait alors que s’engouffrait dans sa chatte ma main jusqu’au poignet. Je fis des mouvements du poignet qui lui arrachèrent cette fois non pas de léger couinement de souris dont elle m’avait jusque-là gratifié…mais un râle bestial, profond… tellement excitant. De mon côté ma chatte était tremper, il y a quelque chose d’inexplicablement excitant pour moi que de fister une femme… de la sentir palpiter sous mes doigts. Je sentais son intérieur écraser mes doigts sous l’orgasme… je continuai mon manège pendant de longues minutes jusqu’à ce que je la sentis faiblir…et le l’achevai par une pénétration avec ma langue dans son anus. L’association de ses deux caresses la fit défaillir et elle s’écrasa mollement sur le lit haletant comme une chienne.

Je souris, la bouche encore souille de sa jouissance, les mains poisseuses de sa mouille. Elle reprit peu à peu ses esprits et vint m’embrasser, puis lécha mes doigts, puis elle me coucha sur le dos et lécha mes seins, les suçants un après l’autre, les giflant légèrement ( je lui avais dit à quel point cela m’excitait) puis elle glissa le long de mon ventre, couvrant la région entre mes seins et ma chatte de doux baiser langoureux. D’un geste tendre elle m’écarta les jambes, et y glissa sa tête. Elle était fascinée par ma chatte, inspectant, tâtant chaque recoin, chaque plis…elle embrassait, sentait, léchait puis plongeait sa langue chaude et humide aux tréfonds de ma chatte m’arrachant à chaque fois un cri rauque. Elle glissa ensuite un a un ses doigts tentant la prouesse dont je l’avais gratifier un peu plus tôt mais sans succès… malgré tout, elle restait là, les doigts enfoncés dans ma chatte, léchant avidement mon clito comme si sa vie en dépendait… alors que moi je pinçais mes mamelons et tentait de retenir mes gémissements sans fin.
À bout de souffle je lui demandai de se placer en 69. Moi au-dessus d’elle, je pouvais goûter à la chaleur de son corps….et elle avait toute la liberté pour doigté ce qui lui plaisait… elle s’amusa avec ma chatte, léchant, suçant et avalant toute la cyprine qui s’en échappait… puis s’en prit à mon anus. Pour une fille qui avait toujours hésité à goûter à ce plaisir…elle semblait y prendre goût… Trois fois, ses coups de langues combiné à ses doigts me firent hurler de plaisir, et je lui rendit la pareille à autant de reprises. Finalement, épuisée, couverte de sueur mais ravie…nous nous étendirent dans les bras l’une de l’autre, titillant les seins de l’autre, s’embrassant.

Nous avons pris une douche rapide pour repartir chacune dans nos petits trains train quotidiens…mais j’attends toujours de la revoir… et souvent la nuit, je me caresse en pensant à ce moment de plaisir féminin!!!
100% (12/0)
 
Categories: First TimeLesbian Sex
Posted by Lupine13
1 year ago    Views: 1,134
Comments (7)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
Wow, je te souhaite de la revoir! Vraiment intéressant et excitant à lire,merci pour le bon moment!
1 year ago
Oui c'est vrai tres excitant , j'adore le fait que tu y aye dans les details
1 year ago
Très excitant
1 year ago
Les histoires de sexe entre filles ne sont pas toujours géniales, mais là, c'est vraiment excitant à lire ! :-D
1 year ago
Merci Michel...ça me touche!
1 year ago
AH j'adore, c"est ma préférée sur Xhamster, en plus c'a fait authentique, Il faut absolument la revoir !!!! Encore du plaisir entre femmes
1 year ago
Laissez vos commentaires c'est toujours apprécié!!!