6 Histoire de fille qui n'en est pas une

6 Histoire de fille qui n'en est pas une


Je vis un conte de fée.

Je ne crois pas , ne croyais pas aux belles histoires. J'en ai trop bavé avant pour croire qu'un jour tout serait beau et rose. Oh je ne suis pas plus à plaindre que beaucoup d'autres surtout mes ennuis sont toujours venus de mes choix. Si j'avais accepté le rôle que m'avais donné la nature. Je serais un jeune homme,malheureux au lieu d'être une petite trave heureuse!

Ma rencontre avec Gilles, je n'avais vraiment pas prévu cela. Je ne pensais pas en si peu de temps tomber amoureuse. Je ne pensais surtout pas que ce serais réciproque. Après notre première fois j'étais sur un petit nuage. En une seule fois j'avais trouvé un homme qui me regardait comme une femme, qui m'avait fait l'amour vraiment, pas seulement pris son pied et tchao. Ma réaction quand je me suis retrouvée seule après? Je me suis effondrée sur le lit, j'ai pris Titi contre moi, ah je crois pas en avoir parlé Titi c'est mon ours en peluche, oui je sais ca fait nul. Je m'en moque mon Titi je lui raconte tout, il me console, là! Donc j'ai fais un câlin a Titi et je lui ai mouillé toute sa fourrure. J'ai pleuré de joie longtemps. Oui je sais pas très viril? Je m'en moque vous pensez bien. J' étais sous le charme. Oh bien sur il n'est pas tout jeune mon homme, il n'est pas un beau mec comme on voit dans les magazines. Mais moi je vous jure il est beau, je l'aime comme il est. Souvent on parle de beauté intérieure. Moi je crois que justement les gens qui son beau à l'intérieur on les voit beaux tout court. Et moi mon chéri il est beau. Il ronchonne assez quand je lui dit. Je m'en moque.
Mais surtout, il a su me voir comme j'étais enfin comme je veux être vue. Une petite nana, oui coquine ca compte aussi. Fragile, je ne me suis pas cachée que je n'étais pas un cadeau, j'ai plein de défauts. Le pire? Froussarde je crois, c'est maladif pour certaines choses. Mais je suis aussi pessimiste c'est vrai. J'étais heureuse d'avoir rencontrer la perle rare, mais je me disais ca ne va pas durer. Il était pas comme les autres, mais je ne pouvais pas croire qu'il pourrait avoir de vrais sentiments, il m'avait bien traitée, si bien fait l'amour. Mais il avait une femme à la maison, il ne pouvait pas s'embarrasser de moi. Du moins je m'attendais à ce qu'il me passe un petit coup de fil quand il aurait envie de me sauter.
Comme je me suis trompée.
Donc Lucie, aux anges et Lucie avait envie de parler, j'ai appelé Céline, pour lui expliquer tout çà. Naturellement Céline contente, pour moi, mais ce n'est pas non plus la première fois que je l'appelle pour lui dire que ca y est j'ai trouvé ma perle rare. Mais elle a trouvé que là j'étais vraiment emballée, que c'était pire que toutes les autres fois. Toujours la voix de la sagesse Céline, elle m'a dit espérer que ma déception ne serait pas aussi forte que mon enthousiasme. Mais elle espérais que cette fois. Elle avait vraiment trouvé pourtant que son âge et le mien c'était pas top. Qu'en plus il ai une femme, n'était pas l'idéal. Enfin elle ne peut trop rien dire, son copain était marié.

Le lundi qui a suivi notre rencontre, je ne travaillais pas le lundi, on téléphone sonne, je regarde mon dieu!! C'est lui!! Je décroche. Il me demande si ca va les habituelles banalités Puis il me demande si je suis libre ce midi, si on peut manger tous les deux. Naturellement je dis oui tout de suite. Il me dit qu'il passe me prendre un peu après midi.
Bon maintenant il va le savoir. Mais quand j'ai raccroché j'ai dansé sur place, j'ai fais l'andouille tellement j'étais contente. Et puis j'ai filé me préparer. Inutile de vous dire que j'ai mis les petits plats dans les grands. Il m'avait dit qu'il était occupé la semaine mais il avait pensé à moi.

Pendant tout le repas on a parlé de moi, il voulait tout savoir sur moi. J'ai vu plusieurs fois qu'il avait les yeux brillants. Je ne pouvais pas le croire. Cet homme qui paraissait si solide, même un peu ours avait les larmes aux yeux quand je lui parlais de moi. Et il me regardait avec des yeux si beaux. J'ai déjà du le dire mais Gilles à des yeux verts superbes. Il les cache derrière ses lunettes mais ils sont beaux. Plus je passais du temps avec lui, plus je sentais que quelque chose se passait. Le matin je ne pensais même pas avoir de ses nouvelles. Et j'étais là à table avec lui. Plusieurs fois il m'a pris la main et me faisait des bisous au bout des doigts. Ce que j'aime c'est qu'il se moque de savoir si on nous regarde, si il a envie de m'embrasser il m'embrasse. Dans la rue çà arrive, mais sans raison. On va jusqu'à sa voiture, il s'arrête me prend dans ses bras, on se roule une pelle. Les gens sont forcés de faire le tour, il s'en moque totalement.

Il m'a dit qu'il ne serait pas libre le restant de la semaine mais il m'a promis de m'appeler. Il avait annulé un rendez vous pour pouvoir être là ce lundi. Il m'a dit clairement qu'il ne voulait pas que je crois qu'il avait pris du plaisir, et que c'était fini ou que je n'aurais de ses nouvelles que si il avait envie de moi a nouveau. Gilles m'a dit, qu'il avait envie de me revoir, pas seulement pour aller au lit, mais pour sortir tous les deux. Cette fois c'est moi qui me suis mise à pleurer. Il était touché par ma réaction. Il m'a dit que je méritais toute son attention.

Depuis il m'a avoué que déjà ce jour là il se posait des questions, il sentait que lui et moi on était attirés l'un vers l'autre pas seulement pour le sexe même si cela compte beaucoup pour lui et moi. D'ailleurs ce lundi j'ai été très déçue de pas pouvoir faire l'amour avec lui. Il n'a pas voulu car il voulait qu'il n'y ai pas que çà entre nous. Et il m'a dit après que rés****r avait été très dur.

Mais je sortais de ce rendez vous plus sure que jamais que je le voulais cet homme. Ça faisait son chemin. Et il n'étais pas insensible non plus à quoi? Mon charme? Surement. Mon petit cul? Oh certainement. Au fond c'est à Lucie toute entière qu'il n'était pas insensible. J'étais sur mon petit nuage.

Durant toute la semaine il me passait tous les jours des petits coups de fils, et le soir on parlait un long moment. J'ai beaucoup parlé de moi mais il m'a aussi beaucoup parlé de sa vie. Elle est fort remplie sa vie. Mais mon chéri cache plein de blessures. Il est fort, il est parfois intransigeant, on croit qu'il est sans cœur même pourtant j'ai jamais connu un homme aussi sensible. Il me dit que moi j'arrive au moment où sa carapace est cassée, qu'il n'est plus comme avant. Chaque fois qu'on parlait j'avais les larmes aux yeux à un moment ou à un autre. Il faut bien le dire je suis vraiment en mousse, je pleure facilement. J'ai toujours si petite que j'étais été une pleureuse. Je suis faites comme çà. Ne riez pas je suis du genre à pleurer devant Bambi c'est un peu une caricature mais c'est comme çà.

Pendant ces conversations on à beaucoup parlé de moi bien sur et surtout de mon changement de sexe. A ce moment là j'étais toujours décidée à aller jusqu'au bout. Je me suis toujours sentie femme, même petite même si je ne savais pas le dire, si je ne le comprenais pas. J'ai toujours joué avec ma sœur, je ne m'intéressais pas aux jouets qu'on m'offrait à Noël, car j'ai eu une enfance normale mais pas heureuse à cause de ce que je suis réellement.

Mon père ne comprenait pas, il n'a hélas jamais compris. Je me suis toujours sentie responsable du divorce de mes parents et je suis la responsable de çà. Je dois bien vivre avec mais même si le départ de mon père a été hélas un soulagement, je regrette qu'il ne me comprenne pas, il ne veut pas me comprendre. Encore maintenant j'essaie de l'appeler régulièrement. Sans succès quand il entend ma voix il raccroche.

Au fil de nos discussion j'ai commencé à comprendre que je tombais amoureuse, j'avais eu le coup de foudre mais on est jamais sur de l'autre. Et plus les jours passaient plus je sentais que Gilles avait craqué pour moi. Je n'osais pas me l'avouer vraiment c'était trop beau. C'est la première fois que j'aime et suis aimée en retour et je crois que le ciel m'a enfin entendue.

Oui je suis croyante, je prie, c'est rare de nos jours et je suis le pêché en personne si l'on en croit certains, mais moi je crois que cela n'a pas d'importance au fond ce qui compte c'est ce que j'ai dans mon cœur.

Pendant nos coups de fils on à même craqué et fait des cochonneries au téléphone, aussi bien lui que moi on avait envie l'un de l'autre on repensait à notre première rencontre. Même si mon chéri était déjà amoureux il est quand même un sacré cochon, il dit pervers oui aussi mais c'est tellement présenté avec naturel et intelligemment.

Il sait convaincre c'est certain. Quand il m'a proposé de passer un weekend avec lui et son amie Dan, j'ai eu vraiment un moment de surprise et d'affolement, pourquoi voulait-il çà?.

Moi je n'ai jamais eu de relations avec une fille. Ça me faisait pas peur, mais ca ne m'attire pas vraiment non plus. Mon chéri m'explique il veut que je comprenne, qui il est vraiment, je dois voir son monde à lui. Et il pense que c'est une bonne façon de me faire voir les choses en vrai. Il me rassure en me disant que si j'avais un instant de doute il ne se passerait rien.

J'ai beaucoup hésité, mais il est tellement convaincant. Après j'ai été terrorisée tant que je n'ai pas été sur place. Là ma peur c'est envolée.

Je ne regrette vraiment rien. Dan est vraiment ma copine maintenant, j'adore cette nana. Elle est un tout petit peu plus âgée que mon chéri. Un tempérament de fêtarde, toujours le sourire, en plus peur de rien prête a tout pour s'éclater. Une soirée avec elle c'est chaud en général!!

Petit à petit le restant de la semaine je me suis faite à l'idée de faire des choses à trois. Ce n'est pas çà qui me posait problème mais plus comment j'allais être vue, perçue.. J'aurais préféré un homme, mais si je suis froussarde je suis aussi très curieuse, ce qui arrive parfois à me faire surmonter mes peurs.

J'ai mon fonctionnement à moi dans ce genre de situation je me documente. Dés que l'on me propose, qu'on me parle de choses que je ne connais pas ma bible: Internet. Je ne suis pas une geek mais par certains côtés un peu quand même.
La technique non pas trop, mais chercher savoir où trouver oui.

Dans ce cas, j'ai regardé tout un tas de vidéos où il y avait des trans et des filles, et il y en a plein. Et puis aussi des vidéo ou des mecs se font prendre par des filles avec des godemichés. Car mon chéri voulait aussi m'initier à ces choses car pour lui ca fait partie de ce qu'il aime.
J'ai donc appris. J'ai été surprise par certaines choses, surtout voir ce que certains hommes supportent!!! C'est dingue.
Et mon chéri m'a beaucoup, beaucoup surpris çà oui.

C'était un samedi soir. Mon chéri passe me chercher, je suis heureuse de voir son regard. J'ai fait mouche il me trouve jolie. J'ai fait de mon mieux, longue jupe fendue noire, sobre, un chemisier dentelle sur le boutonnage, et aux poignets un truc très rétro mais j'adore. Comme il ne fait pas chaud je mets ma petite veste de fourrure, de la fausse j'ai pas les moyens et je voudrais pas de la vraie. Mon collier de perles noires (aussi fausses ne rêvons pas).

Pourtant je suis à l'intérieur toute terrorisée. Je ne l'ai jamais dit à Gilles mais j'ai pris plusieurs fois mon téléphone pour annuler, lui dire que je ne pouvais pas. A chaque fois je me raisonnais en disant de toute façon il est adorable si je veux pas il ne m'en voudra pas. Mais d'un autre côté j'avais peur que le décevant il change d'attitude avec moi.


Il est là maintenant il est trop tard pour reculer et puis il est tellement gentil. Déjà là j'étais amoureuse de lui, mais on ne l'avais pas dit. Je crois que lui aussi sentait que nous deux c'était pas juste une aventure. Mais on n'osait pas le dire.
Sur le chemin Gilles me dit que je suis jolie, élégante et tout mon petit coeur fait boum quand il me regarde c'est bête mais j'ai l'impression d'avoir gagné un petit combat.
Sur le chemin j'aurais bien été coquine, surtout dans sa grande voiture j'adore l'odeur du cuir. Mais on ne va pas loin.

Une fois arrivés chez Dan, ouahhh bel immeuble, un grand portail en fer et vitre puis un grand escalier je sais pas en marbre ou en pierre je n'y connais rien. C'est un hall immense, on monte. Un belle porte en bois. Moi qui ai toujours vécu dans des HLM ca me fait drôle. Ça ressemble aux beaux appartements qu'on voit dans les films.

Petit coup de sonnette.

La porte s'ouvre sur une femme au sourire éclatant! De longs cheveux bruns ,une mine réjouie. Elle est forte mais elle déborde de sensualité, elle porte une robe ultra légère imprimée de tons rose oranges, mais elle est presque translucide. Elle ne cache rien des formes de Dan, je vois à travers qu'elle ne porte rien en dessous à part des bas.
Je suis muette, je ne sais pas quoi dire, je souris quand même. Elle nous fait entrer dans une immense entrée, les plafonds sont haut, c'est superbe comme endroit. Dan me regarde de la tête au pieds. Là je me sens très mal, de plus en plus mal jusqu'au moment ou elle me parle

« Ah la voilà ta petite conquête, tu m'avais dit qu'elle était mignonne mais tu n'a pas dit qu'elle était magnifique comme çà. Tu est belle comme un coeur. Maintenant je sais pourquoi il est comme çà. Tu va voir ma jolie, il à l'air tout bougon comme çà mais c'est un cœur tendre, mais un vieux pervers çà c'est sur! Tu sais ma jolie moi je parie qu'il est un peu amoureux. »

« Dan!! tu sais elle peut parler mais tu lui laisse pas le temps comme toujours! » lui dit mon chéri.

Là j'ai eu un pincement au cœur car Dan l'a attrapé par le cou et elle l'embrasse, mais un vrai baiser pas juste un petit bisous. Ça me fait tout drôle de voir mon chéri dans les bras d'une autre que moi.

Dan me regarde et me demande si elle doit aussi me sauter au cou. Je crois qu'elle plaisante et je lui dit que je veux bien un bisous aussi. Elle me prend par le cou approche sa bouche. Je comprend seulement ce qui va ses passer et au lieu de paniquer C'est moi qui l'embrasse. Je suis étonnée, je m'étonne moi même. Mais c'est agréable.

« Oh mais elle embrasse bien ta petite! Je l'adopte! »

« Moi j'ai bien aimé vous embrasser et je crois que d'autres on aimé voir çà »

Je vois mon chéri qui à une belle bosse dans son pantalon, je pose la main dessus en le regardant.

« Non ma chérie tu pourrais être ma fille on se tutoie d'accord? »

Et Dan pose sa main aussi sur la bosse de Gilles. On se regarde et on se met à rire.

« Oh la doucement les filles. Si vous faites çà je pourrais bien exploser! » dit mon chéri.

On passe au salon. Je suis complètement dans un autre monde, l'appartement est beau et immense, meublé avec soin, on voit au premier coup d' œil que tout çà n'est pas en toc.

Décidément mon chéri n'est pas du tout habitué au même monde que moi.
J'ai un peu honte de moi, je me sent pas vraiment à ma place ici. Pourtant l'accueil de Dan est génial et elle semble être une femme douce, gentille très franche . Et mon baiser avec elle m'a un peu remuée je dois l'avouer. Mais surtout j'ai encore dans ma tête le regard de Gilles sur nous deux quand on s'embrassait. Il nous dévorait des yeux.

Je me demandais bien ce qui allait arriver partagée entre la panique, la curiosité et l'excitation. On baiser m'avait fait frémir mon gros clitoris qui n'avait pas l'air de vouloir rester au chaud.

A suivre

100% (7/0)
 
Posted by LucieTrave
2 years ago    Views: 414
Comments (4)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 years ago
vivement la suite petite lucie tu es geniale, a tres bientot . bises
2 years ago
Très bien Lucie, mais stp vite, raconte nous toute cette histoire !!! ;) Bisous.
2 years ago
coucou lucie tres beau recit encore une foi je boit tes mots c est genial vite la suite
2 years ago
Très très beau récit encore une fois tu sais faire vivre ton aventure. Encore!