En Famille

Je m'appelle Nathan et lorsque ce récit c’est déroulé, j'avais 18 ans. Je vis dans une famille de quatre personnes. Je mesure 172 cm, corps svelte, cheveux bruns, visage fin et les yeux bleus. J'ai déjà eu quelque relation sexuelle avec trois filles, dont une qui fut ma petite copine durant 8 mois.
C'était un samedi soir, et comme le voulait la tradition, on faisait une activité toute la famille ensemble. D'habitude, on regarde un film sur le canapé au salon. Mais après le soupé, pendant que je regardais le programme TV, ma sœur Maéva nous proposa de faire un jeu tous ensemble. Ma mère était assez partante à cette idée tandis que moi et mon père étions plus pour ne pas changer les habitudes et donc de regarder un bon film.
Ma sœur s'appelle Maéva et elle a 17ans. Elle est blonde et elle a des yeux très bleus. Côté physique, elle a un corps "parfait", un cul juste magnifique et des seins à tomber à la renverse, c'est du 85d. Elle est toujours vierge malgré qu'elle a eu une relation avec un type durant une année.

Au bout d'un long débat sur le choix de notre soirée et après sur le choix du jeu. Nous sommes parvenu à nous mettre d'accord sur le jeu qui était de faire des gages marrant chacun à son tour à une autre personne au choix. Cette idée venu de mon père qui a été accepté assez facilement car c'était un jeu simple et marrant.

Mon père s'appelle Sébastien, il est grand, assez maigre et avec peu de muscle. Il a 41 ans. Tandis que ma mère s'appelle Valérie, elle a 36 ans, donc elle m'a eu très jeune de façon volontaire. Beaucoup de mes amis dissent que c'est une femme magnifique. Son charme vient surtout de ses formes, une magnifique paire de seins et des fesses bien fermes. Elle a comme ma sœur des cheveux blonds et des yeux bleus.
On s'installa au salon et on fixa quelque règle comme celle de faire tout ce que les autres disent sauf si ces dernières sont infaisables. Ma mère s'exclama:
- Bon, c'est la plus jeune qui commence!

Ma sœur se leva et alla dans la cuisine et revint me présenter un petit verre remplit de vinaigre, en disant avec un grand sourire:
- Tiens, bois.

Je pris le verre et le bu en une gorgé. Je fis quelque grimace qui fit rire tout le monde. C'était à mon tour je me tourna vers ma mère et dis:
- Fais dix pompes.

Ma mère s'allongea parterre et commença à faire ses pompes.
La demi-heure qui suivit fit pleine de gage plus marrant les uns que les autres jusqu'au moment où ça arriva au tour de ma mère de faire un gage à un de nous. Elle hésita un long moment ne trouvant pas de gages à nous faire, elle s'exclama:
- Nathan fait un petit bisou sur la bouche à ta sœur.
- Quoi? M’exclamais-je
- Tu es obligé. dis mon père avec un petit sourire
- Ce n'est qu'un petit bisou. répondis Maéva

Ne pouvant refuser, je m'avança donc vers ma sœur et lui fit un petit bisou sur les lèvres. Je me retira à la suite en disant:
- Bon c'est mon tour... papa, fout une fessée à ta femme.
- D'accord. répondit-il

Sans attendre, ma maman se leva et présenta ses fesses à mon père qui envoya une bonne claque sur les fesses de sa femme. Mon père se retourna vers moi et me dis:
- Maintenant viens toucher les fesses de ta mère.

Je me leva un peu gêné et j’approcha une main pour effleurer ses fesses mais mon père repris:
- Malaxes-les avec les deux mains.

Alors j'approcha l'autre main et je caressa ses magnifiques fesses au-dessus de la robe. Je retira mes mains tout en réfléchissant à un autre gage un
peu dans la même style. Dès une idée trouvée je m'exclama:
- Maéva, montre-nous ton soutien-gorge

Et sans hésiter à ma grande surprise, ma sœur leva son haut pour nous montrer son soutif rose qui laissait apparaitre une magnifique forme de poitrine. Ma sœur qui n'était pas du tout gêné par la situation mais plutôt excité rabaissa son haut. Et alla même encore plus loin en demandant à papa d'enlever la robe de maman. Il exécuta aussitôt les ordres de sa fille en soulevant la robe de sa femme. Je voyais pour la première fois ma mère en sous-vêtement. Et ainsi de suite, maman due enlever mes habits, moi ceux de ma sœur et enfin ma sœur ceux de papa. Ainsi, on se retrouva tous en sous-vêtement. Chacun avait des yeux baladeurs envers les autres. Une érection commença à apparaitre sous mon boxer ce que toute la famille remarqua ce qui me fit rougir.

Ce fut le tour de Maéva qui me demanda:
- Caresses le pénis de ton père au-dessus du boxer.
- Tu rigoles? Demandais-je
- Est-ce qu'elle a l'aire de plaisanter? dit ma mère toute excité

Je caressa gentiment le pénis de mon père à travers le boxer. En retirant mes mains, je regarda ma mère en disant:
- Enlève ton soutif et montre-nous tes seins!

Ma maman s'exécuta pour nous montrer ses seins. Ils étaient magnifiques avec deux petits tétons qui pointé dans ma direction. Ma mère reprit:
- Il t'excite mes seins, alors viens me les lécher Nathan.

Ne pouvant et ne voulant refuser, je m'approcha et pris ses seins à pleine bouche. En me retirant je réfléchis un instant puis je dis:
- Maéva, masturbes-toi devant nous!

Maéva se leva enleva son soutien-gorge et sa culotte rapidement, puis elle se rassit et écarta les jambes me donnant une magnifique vue sur son entre-jambe pas rasé. Elle se caressa jusqu'à atteindre du plaisir, qui parvient assez rapidement grâce à notre présence.

Ma sœur reprit la parole tout en léchant ses doigts:
- Maintenant c'est à ton tour, maman, de branler ton fils!
- Ok! répondit-elle avec un sourire

Ma mère s'approcha de moi pendant que je retirai mon boxer avec un air un peu gêné.
Elle s'accroupit devant moi et prit ma bite entre ses mains est commença à me masturber de haut en bas. Ma mère avait une main d'experte, elle s'avait me procurer du plaisir. Puis en me laissant sur ma faim, elle se releva et parti se rassoir.

C'était au tour de ma maman qui s'exclama:
- Maintenant que tu as eu du plaisir Nathan, tu vas faire une fellation à ton père.
- Non, je ne peux pas! M'exprimais-je
- T'es obligé frérot. répondit Maéva

Mon père se leva et me présenta son pénis à la hauteur de ma tête. Dans un premier temps je fis un geste en arrière mais voyant que je n'avais pas le choix, je m'approcha et lécha d'un petit coup de langue le gland. Puis je posa mais lèvres sur son gland. Une fois décidé, je le prit entièrement dans la bouche, il avait un goût salé, un relent d’urine pas désagréable. Je fis à la suite de petit aller-retour avant de me retirer.

Reprenant mes idées, je marqua un petit temps de pause avant de dire en me tournant vers mon papa:
- Tu vas devoir prendre Maéva en 69!
- Je suis partant à condition si c'est bon pour toi, Maéva. répondit mon père
- Aucun problème cher papa. Répondit Maéva... Mais ça ne te dérange pas si je vais au-dessus?
- Non non, aucun problème. répondit mon père

Il poussa un peu la table basse du salon et se coucha parterre, Maéva vint se placer juste au-dessus de lui. A peine posé, ma sœur prit la bite de mon père en bouche comme une vraie salope. Elle fit de rapide mouvement dessus. Mon père se mit à son tour à lécher ma sœur. Maéva lancé de grand cris aigu de plaisir mais rapidement papa lui fit signe de se relever et ils reprirent chacun leur place. Mon père reprit:
- Ca va être pour toi Nathan... Tu vas lécher le trou de cul de ta mère et de ta sœur.
- Ça marche! Répondais-je

Ma mère enleva son petit string et se retourna comme ma sœur pour me laisser la vue sur leur magnifique cul. Je commença avec ma sœur, m'agenouillant de devant ses fesses. J'agrippa ces dernières et les écarta pour avoir une meilleure vue du tout petit trou de ma sœur. Je posa ma langue dessus et lécha tout le tour avant de pénétrer d'un petit centimètre dans son anus. Ayant fait quelque petit coup de langue dedans je me retira et me déplaça jusqu'à la hauteur des fesses de ma maman. Je les écarta et lécha son trou de balle avant de le pénétrer comme celui de ma sœur. Je regagna ensuite ma place. Mais ayant une idée de génie je me releva aussitôt du fauteuil en disant:
- Attendaient, je reviens, j'ai une idée.

J'alla dans la cuisine, j'ouvris le frigo et je pris un joli gros concombre d'au moins 8cm de diamètre. Je regagna le salon en m'exclamant:
- Voilà, j'ai trouvé... C'est pour toi maman, tu vas devoir te le mettre dans la chatte.
- Non, mais tu as vu la taille! répondit ma mère... Il est trop gros.
- Tu es obligé! repris-je

Elle regarda mon père et ma sœurs pour qu'ils la soutiennent, mais ils firent tous les deux un signe pour approuver ce que je venais de dire. Alors ma maman dit d'un air énervé:
- Passe-moi ce concombre que l'on en finisse.

Je lui passa le concombre. Puis elle écarta les jambes et positionna le légume à l'entrée de son orifice. Elle entra la première partie du concombre très difficilement, mais pour la suite, elle eut bien moins de mal. Une fois c'est émotion reprit, elle le retira. Je dis:
- Et bein tu vois maman, ce n'était pas si dur que ça!
- Non, c'est vrai! répondit-elle... Mais, je vais quand même me venger... Sébastien, tu vas avoir l'occasion de sodomiser ton fils.
- Quoi? Demandais-je... Non, je ne peux pas
- Fais pas le gamin Nathan, sois un homme et montre-moi tes fesses. répondit mon père

Ne sachant quoi répondre et n'ayant pas le choix, je repris:
- D'accord, mais tu vas doucement papa
- Mais oui! répondit mon père

Je m'allongea sur le dos sur le fauteuil, en présentant mon cul à mon père. Il posa son sexe sur ma vulve. Je sentis son sexe me pénétrait tout doucement. Plus je le sentais me défoncer et plus je criais de douleur de la sodomie à sec. Puis un moment, j’ai senti ses couilles qui se frottaient autour de mes cuisses. Dès lors, mon père fit une pause en me disant:
- Ca va?
- Ouais mais c'est très douloureux! répondis-je
- Je peux continuer? demanda mon père
- Oui, c'est bon, ça va aller.

Il se mit à faire des aller-retour. À chaque fois qu’il était au plus profond de moi, je criais car j’avais mal. Après quelque seconde de sodomie, il se retira et je m'allongea de tout mon long sur le canapé. Ma mère reprit:
- Tu vois, ce n'était pas si dur.

Je me redressa en disant:
- C'est à ton tour papa.
- A oui, c'est vrai! répondit-il...C'est pour toi Maéva... Tu vas te faire dépuceler par ton grand frère, pour que tu deviennes une vraie femme.

J'étais content, car ce n’était pas quelque chose de difficile pour moi. Je demanda à ma sœur:
- Tu le souhaites vraiment Maéva?
- Oui, je suis prête! répondit-elle
- Alors allonge-toi sur le dos au bord du fauteuil et écarte les jambes

Elle se positionna donc en face de moi dans la position que je lui avais demandée. Je posa mon pénis sur sa vulve. Je la regarda une dernière fois droit dans les yeux. Je stoppa ma respiration tout en entrant mon pénis en elle lentement sous les yeux de mes parents. J’eus l'impression que cette première pénétration était infinissable tellement ça cher était serrée autour de ma queue. Une fois entièrement enfoncé, je me redressa pour la regardé dans les yeux. Elle serrée les dents de douleurs. Après une légère pause pour que son vagin s'adapte à l'inconnu, je commença mes va-et-vient en elle le plus délicatement possible.

Son visage exprimait de la joie et de la douleur. Une bonne minute passa durant laquelle je continua à la pénétrer avec des petits mouvements. Quand tout à coup, elle eut une respiration plus rapide et plus forte. Elle commença à faire des mouvements du bassin vers moi pour me faire signe que je pouvais passer à l'étape suivante. Ca y est, elle prenait enfin son pied sur mes mouvements de plus en plus rapide.
Voyant qu'elle prenait du plaisir, j'accéléra encore plus le mouvement. Sous ce rythme effréné, elle parvint à avoir son premier orgasme vaginal.
Je me retira à la suite de cette orgasme, laissant ma sœur allongé entrain de reprendre ses esprits. Elle parvint quand même à me dire un petit "merci".

Lorsque ma sœur eut reprit tous ses esprits, elle se redressa et dit:
- Ca va être à ton tour maman de ramasser, tu vas te prendre une double pénétration de ton fils et de ton mari!
- Mmmmmh intéressant. répondit ma mère toute excité... Ca va être une grande première pour moi.
- Papa démontera ta chatte et Nathan aura le plaisir de s'occuper de ton cul. reprit Maéva

Après avoir bien réfléchis à la meilleur position qui soit pour l'effectuer, mon père se mit assit sur le fauteuil les jambes écartées. Maman vint se mettre sur et face à lui. Mon père la pénétra par le vagin, pendant que moi je mettais mon doigt dans le cul de ma mère pour le dilater à maximum. Je rajouta de plus en plus de doigts et lorsque je sentis que c'était bon, j'introduisis mon pénis dans son anus, ce qui lui fit faire un petit cris de douleur. Une fois entièrement dedans, je marqua une pause pour laisser le temps à ma mère pour s'habituer à ma queue. Avec mon père, on commença à faire de petit mouvement à l'intérieur de ma mère qui lançait des cris de joie. Je sentais les moindres mouvements de la bite de mon père depuis l'intérieur de l'anus. Ma maman qui on voulait plus, commença à donner de mouvement de hanches sur nos bites ce qui nous fit automatiquement accélérer les pénétrations. Ma mère criait:
- Oh oui... Surtout ne vous arrêtez pas... J'adore sentir vos bites se frottaient dans mes trous!

Sous le coup de nos pénis, ma mère eut un violent orgasme, on eut l'impression qu'elle tombait dans les vapes. Épuisé, on s'allongea tous les trois en même temps sur le fauteuil. Ma maman fut la première à se relever et elle agrippa ma bite tout en fessant signe à sa fille de la rejoindre, en disant:
- On va les faire jouir et tu vas gouter à la semence de tous les deux Maéva.

Ma mère fit signe à ma sœur de me sucer, ce qu'elle fit pendant que ma mère suçait mon père. Ma sœur et super bonne pour les fellation ce qui me fit rapidement éjaculer dans sa bouche. Respectant l'ordre de notre maman, elle avala tout comme une pute jusqu'à la dernière goutte. Mon père qui sentait son tour arriver, ce leva à toute vitesse pour présenter sa bite à Maéva qui aval tout le sperme paternelle. Ma mère dit en regardant ma sœur:
- Et bien voilà, tu es enfin une vraie femme!
- Et oui. Répondit ma sœur avec un grand sourire
- Bon ce n'est pas tout ça, mais c'est presque déjà minuit. S'exclama mon père... Allez vite au lit

Sur ces paroles, chacun monta dans sa chambre pour dormir avec de merveilleux souvenir de famille dans la tête!!!
84% (31/6)
 
Posted by John711
9 months ago    Views: 7,498
Comments (6)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 months ago
une belle qui ma fait prisque réjoire
7 months ago
Vraiment une histoire bien écrite réel qui me fait bander à mort
7 months ago
Ah on a des idées chez nous... Beau fantasme
8 months ago
Très bon jeux pour les longues soirées où il n'y a rien de prévu
8 months ago
idée géniale, mais un peu rapide dans l'exécution
9 months ago
on s'y croirait,,,,joli texte ha si tout cela était réel!!!!!!!!!