METTRE LES CHOSES AU CLAIR

Les tignasses totalement mêlées de chacune ont réellement besoin d’être allégées et débroussaillées et il y a aussi quelques poils qui ne demandent qu’à être nettoyer pour une meilleure hygiène intime. Tous ces grains de sables dans les poils pubiens gâchent maintenant le plaisir. Wildie se réveille ce matin avec l’intention de mettre les choses au clair, il est midi au soleil et c’est en passant du temps à aiguiser une lame qui commence à sérieusement se faire toute petite que la jeune femme fini par se lover très tôt ce matin contre sa belle.

Elle réveille Ewie et lui montre la belle lame brillante. Elle tire quelques cheveux et les coupe sans le moindre effort. Assise derrière Ewie, Wildie coupe les cheveux de sa belle, peu à peu le crâne se dégarni. la lame coupe si bien qu’il faut que la première soit parfaitement immobile et comme elle tient à rester net, elle parvient à demeurer immobile. Une heure après,Ewie se retrouve complètement chauve et Wildie lui demande de lui en fait autant. Elles seront ainsi tranquilles un bon moment. Ewie commence lentement à couper les cheveux emmêlés puis à passer délicatement la lame sur le crâne.

Se sentant un peu bizarres toutes les deux et pensant que c’est aussi un bien pour le cuir chevelu de respirer un peu, elles s’amusent a caresser leur crâne lisse et doux. Elles s’embrassent tendrement et fougueusement, bientôt il faudra bien trouver une autre lame car celle qui a servi va finir par ne plus faire son office.

Invitant Ewie à s’allongée au sol après avoir fait un petit monticule de sable, Wildie écarte les cuisses de sa chérie et passe de l’eau mêlée à de la cendre pour faire une pâte un peu savonneuse. Il est temps de raser ce petit sexe complètement perdu sous cette touffe de poils bruns et avec autant de délicatesse, Wildie commence par couper les poils les plus important pour y voir plus clair. Lentement, le capuchon du clitoris apparait et cela donne à Wildie l’envie de venir le titiller. Peu à peu la vulve d’Ewie est libérée et Wildie se régale visuellement à la vue de ces grandes lèvres un peu charnues et des petites lèvres roses et légères. Enfin, voilà un cul tout propre. Même le pourtour de l’anus à subit la douce et inquiétante caresse de la lame et Wildie prend la place de sa chérie, ouvre grandes ses cuisses pour que sa belle lui mette bien la moule au clair.

Il fait chaud et elles ne peut être plus nues qu’elles ne le sont déjà , elles font une sieste à l’ombre et lovées l’une contre l’autre, Wildie masse le petit sexe tout doux et tout lisse de sa belle. Enfin, il est plus aisé de venir sucer ce petit bonbon d’amour, cette petite tête de moine sous son doux capuchon.

Les filles ont du mal à se reposer, elles sont poisseuses de sueur et elles sont si assommées par la chaleur qu’elles manquent de courage pour aller se baigner. Allongées l’une sur l’autre, dégusant un savoureux instant câlin, elles sont ravies d’être débarrassées de ces épaisses crinières. Les voilà lisses comme des bébés.

Voilà un an qu’elles sont ensembles et vivent en autarcie sur cette ile. Elles sont amoureuses l’une de l’autre et si au début, Wildie à séquestrée celle qui maintenant est sa femme, cette dernière aura du mal à l’en assez remercier. Ewie se montre très heureuse et en paix, elle n’a plus à penser à l’heure, à la manière de comporter en société et encore moins à se demander ce qu’elle va bien pouvoir porter.

Alors que tombe la nuit et que le frais s’installe peu à peu, les deux jeunes femmes s’activent un peu. Le double gode en bois glisse maintenant plus facilement sans toute la friche brune. Ewie empale sa belle et vient ensuite s’empaler sur l’engin jusqu’à ce que ses fesses touchent celles de sa belle. Les fesses sont cognées doucement et les filles soupirent de plaisir. Elles se roulent dans le sable après s’être libérée et se bagarre gentiment pour se dégourdir un peu le corps. Elles luttent en riant sous la lune. Leurs fesses mouillées brillent sous l’éclat pale du satellite et enfin, épuisées, elles s’assoient l’une contre l’autres, dévorent leur poisson qui a grillé durant la tendre lutte. Elles regardent les étoiles et s’allongent pour s’endormir sur leur plage.

A suivre.



67% (2/1)
 
Categories: Lesbian Sex
Posted by Daryl-Jil
1 year ago    Views: 169
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments