Mes aventures avec Samantha et Marguerite (part. 3

Partie 1: http://xhamster.com/user/DarKei/posts/56042.html
Partie 2: http://xhamster.com/user/DarKei/posts/63050.html

Partie 3: Samantha se dévoile


Après l'épisode très chaud de la gym, j'avais eu du mal à réellement me rapprocher à nouveau des deux filles. Premièrement parce que dès lors, il me semblait qu'une certaine gène s'était installée entre nous mais aussi et surtout parce qu'il y avait les vacances d'octobre et que nous n'habitions pas dans la même région. J'étais assez déçu car elles n'avaient pas semblé détester ce petit moment intime qu'on avait passé ensemble. Mais peut-être me trompais-je? Je me rappelle que pendant un moment je me suis même demandé si par hasard je n'aurais pas été un peu trop loin et qu'elles m'en voudraient. Mais je finis par en arriver à cette conclusion: la chaleur de leur langue sur ma queue ne pouvait pas m'avoir menti.

Au milieu de la première semaine de vacances, j'étais déjà sur le point d'exploser. Je me masturbais tous les soirs en imaginant encore et encore leur deux bouches et les magnifiques seins de Samantha. Je n'en pouvais plus. Je me décidais donc d'appeler Samantha pour lui proposer de descendre sur ma ville et de venir boire un coup et sortir ensemble en ville. Elle accepta directement, j'étais aux anges.
Quand elle arriva à la gare, je l'attendais comme l'aurais fait son copain et je l'agrippa dans mes bras en la serrant fort contre moi.
Je l'emmena boire dans un de mes bars préféré, plutôt une sorte de pub crados, mais où l'ambiance est toujours géniale. J'eus enfin l'occasion d'en savoir un peu plus sur la belle. Famille, passé, amours, on parlait de tout et de rien en sirotant nos bières. Enfin le sujet que j'attendais le plus arriva sur le tapis.
- Pour la gym, lança-t-elle timidement, j'ai trouvé ça super audacieux et carrément excitant.
- Moi aussi, lui répondis-je, étonnant et carrément trop excitant.
On rit.
- Juste... commença-t-elle, moi la pipe, je suis très peu expérimentée tu vois. D'ailleurs j'ai couché que 2 fois dans le passé.
C'était assez étonnant vu le canon qu'elle était mais je la laissais continuer.
- Alors j'ai été assez déboussolée de voir Marguerite y aller aussi franco avec ça.
J'acquiesça:
- Ouais! Exactement ce que je me suis dit. Je pense qu'elle est pas aussi innocente qu'elle n'y parait.
Samantha but une grosse gorgée de sa bière avant de poursuivre:
- Enfin voilà, pour aller droit au but et même si je sais que c'est débile: je ne veux pas être en concurrence avec elle parce que c'est ma meilleure amie.
Je bus également une grosse gorgée en réfléchissant au sens réel de sa phrase.
- Et donc? Lançais-je, tu regrettes qu'elle m'ait sucé?
Samantha rougit un peu, elle était trop mignonne.
- Oui et non, répondit-elle, en fait ce qui m'énerve vraiment, c'est d'imaginer qu'elle soit meilleure que moi. Ca me soule trop.
- Tu sais, je vais pas commencer à vous juger. C'était tout aussi bon l'une que l'autre.
- Je sais bien que tu vas pas juger. Mais voilà, je veux être meilleure qu'elle, c'est tout!
Je la pris dans mes bras en lui souriant. Elle me regarda longuement dans les yeux et l'instant d'après mes lèvres se posaient sur les siennes.
- Tu sais, lui glissais-je subtilement entre deux coups de langue, si tu n'aimes pas la concurrence tu as l'entière possibilité de prendre de l'avance sur Marguerite ce soir.
Samantha rit doucement.
- T'es vraiment un sale pervers toi!
Sa langue chaude vint à nouveau caresser la mienne.
- Je compte bien prendre de l'avance, ricana-t-elle.

Le soir venu et après avoir flirté ensemble toute la soirée, je la ramena chez moi. Samantha tenait apparemment assez mal l'alcool et était dans un piteux état, quant à moi, c'était plutôt joyeux dans ma tête. Sur le chemin de l'arrêt de bus à ma maison, nous nous arrêtâmes souvent pour nous embrasser en laissant nos mains glisser où bon leur semblait. Je mourrais d'envie de retrouver ses deux énormes seins. A un moment, je l'ai poussée contre le muret qui suivait le trottoir et je plongeais ma tête dans son beau décolleté. La douceur de ses obus contre mon visage m'excitait énormément et la fit respirer un peu plus fort. Elle et moi, on savait très bien ce qui nous attendait l'un-l'autre une fois arrivés chez moi: du sexe, du sexe violent et pur. Quand nous arrivâmes à ma grande maison, Samantha en fut impressionnée. Lorsque nous montions les escaliers, je pus particulièrement admirer la vue: mon amie portait une très jolie jupe noire, des collants noirs et un string bleu foncé! Mon Dieu, déjà ma queue faisait des siennes dans mon pantalon. Quand nous furent arrivés enfin dans ma chambre, elle ne perdit pas son temps. La jeune femme se tourna vers moi et me dit cash:
- Cette fois, je vais m'occuper de toi entièrement et comme je le veux.
L'alcool l'avait-elle transformée? En tout cas elle m'excita énormément en disant ça comme ca. Je souris et lui répondis:
- Je suis tout à toi, Sam. C'est toi qui me mets dans cet état, c'est donc légitime que ce soit toi qui me calme tout ça.
Elle me sourit mais ne répondit rien. Elle me poussa légèrement des deux mains jusqu'à ce que je sois appuyé de dos contre le mur. Le feu dans ces yeux brillait plus fort que jamais. Elle se mit très lentement à genoux sans détourner une seconde son regard brûlant du mien. Elle s'avança un peu et d'une main maladroite car sous les effets de l'alcool, elle vint me déboutonner lentement mon jean. Ce fait, elle baissa d'une trait mon pantalon et mon caleçon jusqu'aux chevilles et mon sexe éjecta de sa prison dur comme fer en tanguant comme un ressort. Étonnement je me sentais assez tendu, bien qu'elle avait déjà eu l'occasion de me sucer auparavant. Je sais pas, la situation était différente, son souffle chaud sur ma verge me provoquait de violents frissons de plaisir et mon cœur battait très fort (c'est dans ces moments-là que je me dis que je devais etre amoureux pour ressentir pareilles émotions). Samantha lécha le bout de mon gland avec la pointe de sa petite langue toute chaude et visqueuse et prit ma verge dans sa main droite. Elle souleva ma queue et plaqua son visage contre elle en inspirant fortement. Elle sniffait littéralement mes couilles! Puis elle y porta sa bouche et aspira un de mes testicule, la sensation de chaleur et la salive gluante redoubla de puissance mon érection. Elle sortit ensuite entièrement sa langue et glissa sur mes boules pour remonter très doucement le long de ma verge en me fixant toujours de ses yeux brulants. Je fulminais, elle le savait et elle s'en amusait. C'est à ce moment précis que je compris qu'elle n'étais vraiment plus la même car elle me lança d'un ton très coquin:
- Tu en as envie de ma bouche, hein DarKei?
Je n'en revenais pas, elle prenait carrément les commande et elle commençait a sortir des petites phrases cochonnes très très excitantes.
- Oh que oui, je la veux!!
Elle ricana doucement et là elle me fit un des trucs que je préfère: elle enfourna mon sexe dans sa bouche jusqu'à la moitié sans relever le prépuce et laissa le petit va-et-vient très excitant qu'elle commença faire le reste. Putain de merde, c'était bandant à 200%, je devenais fou!

L'accélération du va-et-vient me fit tellement d'effet que je failli jouir immédiatement dans sa bouche. L'alcool ne m'aidait pas sur ce coup, mais je me retint au maximum car je tenais absolument à glisser mon sexe ailleurs que dans sa bouche ce soir. Je lui tenait fermement la tête de mes deux mains et je la repoussais en arrière lorsque l'excitation montait un peu trop. Je lui dit d'un ton décidé:
- Montre-moi tes seins, Sam! Ils sont vraiment trop beaux pour rester cachés là-dessous.
Elle ne répondit rien, elle se lécha la lèvre supérieur pour essuyer sa salive et descendit ses mains pour y soulever le haut noir qu'elle portait. Les deux bosses moelleuse sortirent de leur étreinte et rebondirent comme des ballons remplis d'eau, oh mon dieu, ils étaient toujours aussi beaux! Samantha attrapa ma queue et la porta encore à sa bouche en suçant bien le gland, puis elle la ressortit de sa bouche encore gluante et fit des petits
va-et-vient avec sa main en me regardant avec une lueur très excitante dans ses yeux de cochonne. De son autre main elle se détacha d'un geste simple son soutien-gorge qui s'attachait par devant, dévoilant ses superbes obus aux mamelons brillants. Elle se tendit sur ses genoux, de manière à se que mon sexe se pose entre ses deux seins et je n'eux plus qu'à appuyer doucement sur les côtés pour me servir de la plus belle branlette espagnole de ma vie. C'était doux et ça englobait entièrement ma verge, une sensation divine. Samantha me fixait toujours, elle savait que ça me plaisait, tandis que je m'amusais avec sa poitrine encore et encore. Je n'en pouvais plus, je voulais la baiser!
Lorsque je mis fin à cette agréable branlette, je poussa légèrement Samantha en arrière de manière à ce qu'elle se retrouve assise. Nous nous mirent sur le lit. Je tira rapidement son collant à partir des cuisses et le lui enleva d'une traite. Elle voulut également se débarrasser de sa jupe, mais je la retint:
- Laisse-la! Ca m'excite trop cette jupe.
Elle sourit:
- Ok!
Je matais son petit string bleu qui recouvrait sa chatte apparemment très mouillée, car je pouvais voir une tache humide en recouvrir la surface. J'y posa enfin mes doigts. Elle était chaude et très mouillée et le contact de mes doigts s'enfonçant dans sa fente à travers le tissu ressemblant à de la soie m'excita de plus belle. Samantha me taquina:
- Je vais pouvoir vérifier ce que valent vraiment ces doigts!
Je ris doucement tout en poussant le tissu de son string sur le côté. Son sexe très excité m'apparu enfin. Ses grandes lèvres ressortaient beaucoup en haut de son sexe, où trônait son petit clito très gonflé, en dessous la petite fente luisait de mouille chaude. L'odeur forte de son sexe redoubla mon excitation et je glissais mon majeur sur le haut de celui-ci, Samantha échappa un petit gémissement qui ne me donna qu'envie de continuer. Je passais mes doigts sur la surface mouillée de sa chatte et je la chauffais en lui chuchotant des mots cochons:
- Alors ça te plait, Sam? Tu aimes mes doigts?
Elle sourit entre deux gémissements.
- N'en fais pas trop, mais oui c'est super bon, continue…
Mes doigts glissaient comme sur du beurre et je ne tarda pas à faire glisser mon majeur doucement à l'intérieur de son vagin chaud et gluant. Le souffle de Samantha s'accéléra tandis que je commençais à tourner mon doigt dans sa chatte serrée. Je commençais à bien m'amuser avec elle, mon doigt entrait et ressortait de son sexe de plus en plus rapidement, j'y ajouta mon index rapidement et utilisa mes deux doigts pour la rendre tarée. Lorsque j'eus terminé de m'amuser avec mes doigts, je retourna Samantha et lui ordonna:
- Allez, présente-moi ce cul, Sam! Monte-moi ces hanches!
Elle semblait un peu déstabilisée par le ton dur de ma voix et ma demande un peu spéciale, mais je crois qu'elle adorait que je la domine de la sorte.
Elle monta ses fesses bien haut et la vue était excellente sur la petite corde du string qui lui cachait à peine le trou du cul et la petite jupe noire qui m'excitait toujours autant. J'ota enfin ce string rapidement de mes deux mains et observait à présent son petit trou détendu par l'excitation et sa fente rosâtre trempée. Je me demandais lequel j'allais dévorer en premier. Mon choix ne se fit pas attendre, je passa un gros coup de langue sur sa chatte mouillée et dans mon élan, je remonta jusqu'à son anus. Je lui titillais le cul avec la pointe de ma langue puis je redescendis lécher sa petite chatte. Je m'agrippais de mes deux mains sur son cul pour mieux lui bouffer le sexe. Le parfum de sa chatte était exquis et je m'amusais beaucoup à glisser du clitoris à l'anus, rentrant de temps à autre ma langue tirée bien longue dans sa fente. Ma queue fulminait!
Je ressortis mon visage de cette chaleur enivrante pour lui souffler entre deux coups de langues:
- Ca te plait?!
Pour seule réponse, elle attrapa ma tête et la replaqua entre ses fesses! Oh oui, elle aimait ça! Mais je n'en pouvais plus et elle non plus. Je me redressa et tint ma bite dans ma main droite, massant sa chatte de ma main gauche. Je lui glissa:
- On y va?
Elle acquiesça d'un hochement de tête, ses joues étaient devenues rouges, elle était trop belle!
Je posa l'extrémité de mon gland à l'entrée humide de son sexe. Sans un seul effort, ma queue glissa lentement à l'intérieur, les parois moites de sa chatte m'aspirant et se contractant sur ma verge. La vision de ma queue disparaissant lentement en elle que je désirais depuis si longtemps me refit monter la jouissance à un très haut point, je dus serrer les dents quelques instants avant de pouvoir enfin laisser mon sexe taper au fond de sa chatte. Quand je fis le mouvement arrière, elle contracta fortement son vagin et ce fut encore dur de me retenir. Mais je n'allais pas tout gâcher maintenant que je faisais enfin l'amour à cette fille de mes rêves. Stupidement, je me disais qu'il fallait absolument l'impressionner. Lorsque mon excitation redescendit, je commença mes va-et-vient immédiatement endiablés car très excité, et je ne pouvais plus contenir mes pulsions sauvages qui me tenaillaient le ventre depuis que je m'étais amusé à lui peloter les seins, depuis la première fois que je l'avais vue.
Je tapais en elle de plus en plus rapidement et violemment. Elle gémissait et je râlais. Mes dents se serraient pour retenir cette sensation énorme qu'elle me procurait. Elle gémissait mon nom, je lui attrapais les seins en passant mes mains de chaque coté de ses hanches. Elle soufflait fort, criait presque. Je lui tirais les cheveux en arrière comme si je dressais une jument de concours particulièrement coriace. Elle aimait ma façon de taper en elle, cette levrette me faisait monter au paradis. Je me redressais, lui fessais son petit cul sexy tandis que ma bite était devenue détrempée de son jus d'amour. J'enfonçais doucement mon pouce à l'extrémité de son petit trou, Samantha s'agrippait au drap du lit. Je serrais les dents, je ne tenais plus. Au moment où je me disais qu'il fallait absolument me retenir, Samantha m'interrompit avec son cri:
- Je viens!! Ne t'arrête pas, je viens!!
J'agrippais son cul pour faire pression dessus et retenir au max mon éjaculation. Je la vis se tendre, sentis son sexe se contracter sur le mien, elle hurla littéralement de plaisir. Alors qu'elle jouissais je me mis à mon tour à crier:
- Ah putain! Je viens! Je viens aussi!!
J'accéléra rapidement mon mouvement et, dans un dernier coup de reins magistral, déchargea ma semence dans sa chatte en râlant de plaisir! Le sperme chaud remplit rapidement son sexe en grande quantité. Après une dernière giclée puissante et particulièrement sensible pour moi, je m'affaissa doucement sur le dos de Samantha en haletant, joignant mes battements de coeurs aux siens. Je me retira lentement et me glissa à son coté.
Samantha toute étourdie et décoiffée, le visage rougit et le souffle court, m'embrassa et me remercia pour ce bon moment. Pour ma part, j'étais déçu de ne pas avoir tenu plus longtemps. Nous nous endormirent après ça et le lendemain rien ne semblait avoir changé entre elle et moi. Mais je rêvais de remettre ça. Surtout que je ne savais pas à ce moment que je ne reverrais pas son sexe d'aussi prêt pour un bon moment.

Dans la prochaine partie, je vous parlerai de ce qui s'est passé entre Marguerite et moi, alors que Samantha était on ne peut plus distante.

Merci à tous ceux qui continuent de lire et d'apprécier cette histoire, ça me fait beaucoup de bien d'en parler. Bisous et a bientôt!

A suivre….
85% (8/1)
 
Categories: Hardcore
Posted by DarKei
3 years ago    Views: 317
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 years ago
Merci beaucoup à vous deux ^^
3 years ago
Encor une fois magnifique merci a toi
3 years ago
Continue, moi ça me fait beaucoup de bien de lire cette histoire ! ^^ ;)