Mes aventures avec Samantha et Marguerite (part. 2

première partie: http://xhamster.com/user/DarKei/posts/56042.html

Partie 2: Les cours de gym


Suite aux derniers événements, j'avais rompu avec ma copine. J'étais donc célibataire et en rut pour ces deux filles très spéciales avec qui, je ne me mentais pas, la situation devenait bouillante. Bien que celle que "je voulais le plus" restait Samantha, Marguerite avait le don d'avoir une audace incroyable et de me rendre fou. J'en compris la raison le jour où elle m'avoua n'avoir quasi aucune expérience sexuelle derrière elle: elle bouillonnait de l'intérieur, mes caresses l'excitait énormément et elle en voulait plus, beaucoup plus! Elle connaissait également mes sentiments spéciaux pour Samantha et me soutenait dans mes démarches. Disons plutôt que cela ne l'embêtait pas de partager. Durant une période assez courte, je draguais Samantha à longueur de journée et je m'amusais avec Marguerite quand l'occasion se présentait. Un profiteur? Très probablement.
Cette situation s'expliquait alors très simplement: alors que Samantha me faisait du rentre-dedans et me montrait par tous les moyens qu'elle me désirait beaucoup également, tout en restant assez prude au niveau purement physique, Marguerite, elle, se fichait des mots et voulait toujours plus de situations excitantes et d'attouchements en tout genre.

Nous avions commencé à nous rapprocher sérieusement lors des cours de gym. Ils avaient lieu en fin d'après-midi dans une salle qui appartenait à une autre école pas très loin de la notre. Une de ces après-midi, j'avais profité du fait que les couloirs étaient vides pour suivre un peu Samantha lorsqu'elle était partie aux toilettes prétextant simplement aller chercher quelque chose aux vestiaires. Et Marguerite avait évidemment accompagné celle-ci et l'attendait devant la porte des toilettes, inséparables jusqu'au bout!

Quand je fus arrivé à ses côtés, un petit silence gênant s'imposa. Je regardait la petite poitrine de la métisse et elle aussi semblait me regarder intensément. Nous attendions tous les deux dans le vide qu'il se passe quelque chose et mon imagination fusait sur toutes ces choses folles qu'on avait partagées jusque là. Mon excitation augmentait et à elle-seule devenait insoutenable. A travers le t-shirt de sport blanc de Marguerite, ses formes semblaient m'appeler. Je faisais tanguer mon bras dans le vide, en espérant pouvoir toucher ses superbes fesses (oui, elle n'était pas métisse pour rien) que je finis par toucher d'abord "accidentellement" puis de plus en plus clairement. Je revis le feu s'allumer dans les yeux de la jeune femme qui glissa les siennes discrètement sur mon entrejambe où résidait mon sexe durci. Elle haussa les sourcils en souriant, visiblement étonnée de l'état de ma queue tandis que je commençais à lui caresser et à lui malaxer la fesse droite de tout ma main, profondément posée sur sa magnifique forme. Elle se mit à soupirer et cela m'excita deux fois plus. Je n'en pouvais plus, elle me donnait trop envie. Je déposa mes lèvres sur les siennes, chaudes et douces. Je fis glisser ma langue dans sa bouche et la sienne vint se coller à la mienne. Sa langue humide et chaude me caressait et l'aspirait dans sa bouche tandis que mes mains se mirent à lui masser les fesses bien plus intensément. Cette fois c'était finit, j'avais envie d'elle et j'allais le lui montrer.

C'est le moment que choisit Samantha pour sortir des toilettes en écarquillant les yeux devant la scène qui s'offrait à elle. Elle ricana:
- Ben je vois que vous vous amusez bien dès que j'ai le dos tourné!
Je me détacha des lèvres de Marguerite et je me tournais vers la magnifique Samantha.
- Tu peux aussi m'embrasser si tu veux tu sais? lui répondis-je, provocateur.
- J'espère bien, répondit-elle.
Elle s'approcha de moi et je détacha mon bras gauche de derrière Marguerite pour le placer dans le dos de Samantha et l'attirer à moi. A son tour, sa langue glissa dans ma bouche et se colla contre la mienne pendant que je savourais ce moment plein de désir. Ces deux filles allaient me rendre dingue.

Nous fîmes interrompus par l'arrivée furtive d'un camarade de classe et nous nous arrêtèrent là pour cette fois, malgré l'énorme désir qui avait grandi en nous et la v******e des coups de sang dans mon sexe qui en voulait plus, mais je me promis de reprendre tout ça plus tard.

La semaine suivante, la situation lors de ce cours de gym était géniale car tandis que le cours se déroulait comme à son habitude, nos regards à moi et Marguerite n'arretaient pas de se croiser, de se fixer, d'y glisser des messages subliminaux et sensuels, des langues qui passaient sur les lèvres, des mains démonstratives, des poses donnant vue sur son décolleté et son bassin tandis que Samantha restait presque toujours près de moi, me frôlait, me touchait, se rendait bien visible... Bref, nous rêvions de remettre ça tous les trois.

A la pause, la plupart de nos camarades allèrent aux vestiaires comme d'habitude et les toilettes étaient toujours occupées. Il nous fallut donc trouver une autre situation ou occasion. Marguerite, qui apparemment devait être très excitée, me prit par la main et demanda discrètement à Samantha de nous suivre en se dirigeant vers la salle de musculation. En effet, à coté de la salle de gym il y avait bien cette salle de musculation que nous n'utilisions presque jamais pour les cours et dont la porte n'etait fermée à clé que le soir, ce à quoi je n'aurais jamais pensé. Marguerite ouvrit doucement la porte en regardant alentours que personne ne nous voie y entrer et nous entrâmes discrètement à l'intérieur. La grande salle remplie de machines était fortement éclairée par les néons du plafond et nos pas résonnaient dans le silence de la pièce.

C'est à ce moment-là que l'excitation que nous avions tous trois récolté depuis la semaine précédente éclata. Marguerite s'approcha rapidement de moi et nous deux bouches se collèrent à nouveau tandis que Samantha glissa ses mains autour de moi et me caressa le ventre doucement. J'aspirais la langue de la jeune métisse puis passait ma bouche à la belle Samantha qui y glissait la sienne à son tour, nos trois salives se mélangeant magnifiquement, menées par le désir grossissant et l'excitation. La situation était tellement excitante que je ne prenais personnellement plus du tout conscience du danger du fait que n'importe qui aurait pu entrer. Je laissai ma langue glisser dans la bouche des deux filles, quelques instants dans celle de la sulfureuse Marguerite puis quelques temps dans celle de la magnifique Samantha. Un coup par ci et un coup par là et mon sexe qui se tendait méchamment dans mon short de gym. La jeune métisse fut la première à poser sa main sur mon entrejambe, caressant doucement la bosse que ma queue provoquait à la surface du vêtement rejointe quelques secondes après par celle de Samantha qui semblait vouloir absolument suivre la danse. Pour ma part, je glissai mes mains sur leur superbe corps, ma main droite glissant sous le short, dans la culotte de Marguerite, glissant sur ses formes moelleuse (quel cul elle avait!!) et ma main gauche glissait sous le t-shirt de Samantha et remontait toucher le soutien-gorge dont la matière et la chaleur que dégageait ses seins m'excitait énormément. Je glissais mes doigts entre les fesses de Marguerite et les fit descendre en son creux, pouvant ainsi sentir la moiteur et la chaleur que provoquait son cul, glissant sur son petit trou et touchant du bout du majeur le bas de son sexe mouillé tandis que mon autre main passait sous l'armature du soutif de Samantha et entrait en contact avec son sein doux et chaud sans rés****r à la tentation de lui titiller le téton du bout du doigt, le tout en tournant ma langue dans sa bouche avant de retourner à celle de Marguerite. La métisse descendit lentement mon short, un peu malhabilement, en emportant mon caleçon avec et ma queue s'ejecta de son étreinte en bondissant sous les yeux des deux jeunes femmes en rut. On ne pouvait plus s'arrêter désormais, on était allé trop loin, et surtout nous en avions tous les trois très envie. Toute l'excitation provoquées depuis le dernier mois à midi et en classe éclatait à cet instant précis... Et Dieu que c'etait BON!!

Marguerite n'hésita pas une seconde et s'accroupit en face de ma bite, laissant ma main droite seule, que je vins poser sur le deuxième sein de Samantha, à qui la langue occupait toujours la mienne. J'en profita pour remonter le t-shirt de celle-ci au dessus de ses deux énormes seins qui se retrouvèrent donc à l'air libre, une vision paradisiaque. Tandis que je ne pouvais pas détacher mes yeux de ses obus aux mamelons et tétons rosés je ressentis soudain mon sexe se faire aspirer dans la bouche de Marguerite se qui me fit serrer les dents et descendre mes yeux sur la petite métisse. Marguerite n'avait beau avoir soit disant aucune expérience, elle semblait savoir parfaitement comment s'y prendre et la pipe qu'elle me tirait était grandiose. Elle aspirait fortement ma verge en gémissant doucement ce qui me rendait taré et elle ne tarda pas a caresser en plus mes couilles avec ses mains. Le souffle de Samantha s'accélérait également tandis que je lui massais les seins et malgré l'envie de garder mes yeux sur la bouche de Marguerite, je tourna mon visage vers les obus de Samantha et pris son mamelon et téton droit tout entier dans ma bouche. Bordel, Marguerite me suçait et je léchais les seins de Samantha!!

Marguerite tenait ma queue en l'air et léchait mes boules à présent, la sensation de chatouillement et d'excitation était énorme. Je passais pour ma part d'un sein à l'autre de la belle Samantha, déchargeant mon excitation sur ses protubérances. Je lui pellotais également les fesses avec ardeur. Mais plus que jamais, je voulais profiter de la situation jusqu'à la dernière goutte. Je voulais que Samantha aussi se mette à genou et prenne mon sexe dans sa bouche, alors délicatement je la tira par le bras vers le bas, pour qu'elle comprenne le message et elle finit effectivement par se laisser tomber à genou aux cotés de la métisse qui avalait toujours ma queue avec vigueur. Je posa mes doigts sur le long de mon sexe et lentement retira celui-ci de la bouche de Marguerite. Ma queue ressortit luisante et chaude de sa petit bouche et la jeune femme se lécha les lèvres pour y essuyer sa salive tandis que je pivotais mon bassin sur la gauche pour pointer la belle Samantha avec mon sexe. Elle attrapa la verge d'une main et l'approcha lentement de sa bouche. Son souffle chaud effleura ma verge puis elle l'enfourna à son tour dans sa bouche chaude et visqueuse, ses deux gros seins toujours à l'air et m'excitant toujours beaucoup. Ma bite était dans la bouche de Samantha, putain! A ce moment, je m'en rappelle, j'ai eu quelques sueurs en repensant au fait qu'à tout moment quelqu'un aurait pu entrer, mais je ne pu pas vraiment me poser plus de questions car mon sexe était aspiré, glissais dans la gorge chaude de Samantha et la sensation était si forte que toute mon attention se reposa à nouveau sur la magnifique pipe que je recevais. Pendant que Samantha aspirait ma verge, Marguerite attendait d'abord patiemment son tour, puis de ma main droite je la poussa délicatement vers mon sexe et elle entreprit d'elle-même de me lécher les couilles. Puis elle échangèrent spontanément de poste, ma queue ressortit de la bouche de Samantha couverte de salive gluante dans un petit bruit de succion très agréable et pivota sur la droite pour se reglisser rapidement dans la bouche de Marguerite, Samantha s'attelant à s'occuper de mes couilles à son tour, divin! La double fellation était un de mes plus gros fantasme (comme celui de beaucoups) et le voir se réaliser avec ces deux camarades de classe cochonnes me rendait fou. Ça n'a pas beaucoup duré d'ailleurs: mon esprit et mon corps se sentais si bien que l'orgasme fut très vite atteint. Je n'eu pas le temps de retourner dans la bouche de la belle Samantha, je les avisa que j'allais jouir.
- Oh putain les filles, je viens.
Marguerite répondit du tac-au-tac:
- Vas-y! Dans ma bouche, c'est bon!

Je ne me fis pas prier, mon corps se convulsa, j'aggripai les cheveux des filles dans chacune de mes mains et j'enfonça profondément ma verge dans la bouche de Marguerite en serrant les dents, tandis que le liquide chaud éclatait dans sa gorge en me refilant des spasmes de plaisir violents! Je finis par me détendre en les regardant, Samantha regardait son amie en souriant et Marguerite semblait un peu dégoutée tandis qu'elle avalait mon sperme en une grosse gorgée. Je souriais:
- Oh bordel, les filles c'était trop bon! Merci!
Elle se relevèrent rapidement en rajustant leur vêtements et en regardant de tous les côtés si personne ne nous avait vu.
- Woaw, c'était super excitant! Soupira Samantha.
- Ouais, acquiesça Marguerite, maintenant faut espérer que le personne ne se pose des questions sur notre "disparition".
Je ris.
- On leur dira qu'on était allé se muscler, repondis-je.
On rit puis Samantha ouvra doucement la porte de la salle. Comme il n'y avait personne, on ressortit discrètement. Le reste du cours, on se fit pleins de petits sourires complices avec les filles, mais il se déroula normalement.
Moi, j'en voulais plus. Enfait pour etre direct et franc: je voulais les baiser et j'allais les baiser.

A suivre....
76% (4/1)
 
Categories: Group Sex
Posted by DarKei
3 years ago    Views: 631
Comments (5)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 years ago
TroP bon merci
3 years ago
hummmm excellente histoire, j 'attend la suite avec impatience
3 years ago
la suite!!!
3 years ago
Ha les salles de muscu !! ^^
3 years ago
Lu dans ma voiture sur mon téléphone sur un parking, j'ai adoré, et ma queue aussi. :-)