A votre service - Episode 7

Ce qu'il faut savoir des épisodes précédents pour comprendre celui-là: Juste après avoir couché avec Amy Jereman, celle-ci proposa à Ryan de sortir avec elle, ou du moins d'essayer de faire quelque chose de plus constructif que de seulement coucher ensemble. C'est donc la tête pleines de problèmes que Ryan retourne travailler chez les Bocquet, se demandant s'il pourrait rés****r à la belle Jenna cette fois-ci. Mais les choses prirent une tournée incontrôlable lorsque Jenna décida d'emmener Ryan avec elle au centre ville pour l'initier à son petit jeu pervers préféré, l'exhibitionnisme. Après s'être fait défoncer par Ryan et un inconnu dans un parc en pleine ville, Jenna emmène Ryan dîner pour le remercier d'avoir joué le jeu...


Episode 7: Un dîner presque parfait


Ryan n'était jamais allé dans un établissement aussi beau que celui où l'emmena Jenna. Il faut surtout dire que ce n'était même pas quelque chose d'envisageable pour un jeune de son âge, et le peu d'argent qu'il pouvait toucher. Un laquait leur avait ouvert la porte d'entrée, d'un bois massif, puis les avait dirigés dans le restaurant où lueurs tamisées et odeurs agréables de nourriture flottaient doucement, accompagnés du tintement aiguë des couverts qui s'entrechoquaient, les couples se regardant dans les yeux, partageant leur souvenirs et leur amour dans une ambiance feutrée. Ils avaient été placés à l'écart, à une table bien choisie au préalable par Jenna. La blonde fatale commanda un vin de qualité puis lorsque le garçon de table fut partit, elle sourit au jeune garçon qui semblait gêné:
- Je viens ici chaque fois qu'un homme en vaut la peine... Lui dit Jenna gentiment.
Ryan lui rendit son sourire.
- Ca c'est gentil... Est-que chaque homme qui est venu là avec toi était un de tes amants?
Jenna haussa les sourcils de surprise, le garçon était très cash, mais elle aimait ça.
- Pas tous, mais ils sont nombreux!
La femme recoiffa rapidement ses cheveux d'une main et s'affala dans sa grande chaise de bois.
- Alors, soupira-t-elle, tes impressions sur ce bon moment que nous venons de passer?
Ryan s'adossa lui aussi et vérifia que personne ne pouvait les entendre.
- C'était une expérience intéressante, répondit-il, mais dénuée de bon sens. Que se passerait-il si cet homme aurait été une sorte de psychopathe et qu'il n'aurait pas lâché l'affaire?
Jenna éclata d'un rire gras.
- Hahaha, mon petit Ryan! Les hommes sont simples à comprendre et à manipuler!
- Certains sont différents, il aurait pu...
- ... Pu quoi? Me violer? Me faire du mal? Quelle importance pour lui s'il pouvait déjà vider ses couilles?
Ryan haussa les sourcils devant tant de cynisme.
- Les hommes ont tous une bête qui dort en eux, Ryan Summers, continua-t-elle, et j'ai appris à dompter chaque facette de cette bête! Les hommes ne me font plus peur...
Un court silence s'installa car le garçon de table apporta le vin et le servit, et lorsqu'il fut repartit Ryan brisa ce silence:
- Tu aimes te donner en public, Jenna?
Jenna sourit en avalant sa gorgée de vin.
- C'est devenu mon passe-temps préféré! Répondit-elle. L'autre jour nous n'avons couché chez moi que parce que je ne pouvais pas faire autrement... Mais je préfère définitivement le danger persistant du sexe en public.
- C'est vrai que cette sensation d'éviter d'être découvert est...
- ... Intense! Coupa la blonde. Intense et excitante... Le désir ne fait que grimper, et toujours plus fort... On ne veut pas être interrompu... Ou alors, au contraire, on ne demande que ça... Que quelqu'un nous voie... et s'invite à la fête...
- Mais ça peut aussi dé****r, rappela le jeune homme... La police... Les emmerdes...
La femme ricana en posant son verre.
- Ca ne se passe jamais comme ça... Dans le pire des cas, les gens font les choqués... Mais tous sentent monter en eux une étrange sensation de désir, un désir qu'ils ne peuvent comprendre mais qui s'approcherai tout simplement de la jalousie. Chacune et chacun se demander pourquoi eux ne peuvent pas vivre ce genre d'expérience si intense...
Ryan ne put rien répondre... Jenna comprit qu'il lui donnait donc raison et continua:
- Désormais Ryan, tu fais partie de mon petit jeu... Chaque fois que je t'inviterai à venir travailler pour moi, j'aimerais que tu ne portes pas de caleçon et que tu aies des habits facile à détacher, enlever, remettre etc...
Ryan sourit à la blonde fatale.
- Tu m'inities à ton jeu? Lui dit-il en lui tendant son verre de vin.
- Exactement, répondit-elle en faisant tinter son verre contre le sien.
Ils burent tous deux une grosse gorgée du breuvage alcoolisé et se regardèrent dans les yeux, brûlants de désir.
- Tu as respecté les règles tout à l'heure, dit Jenna, je dois donc honorer ma promesse. J'avais promis que si tu étais obéissant, tu pourrais profiter pleinement de mon corps, eh bien, tu as donc le droit de me faire absolument TOUT ce que tu veux, si ce n'est que cela se limite à la durée du dîner!
Ryan toussota.
- Pardon?! Mais c'est de la triche, je ne peux rien faire de ce que j'aimerais te faire ici!
Jenna rit.
- J'ai dit que tu pourrais profiter de mon corps mais pas dans quelles conditions. Et puis avec un peu d'expertise, tu pourrais tout me faire ici!
Ryan regarda aux alentours. Ils étaient certes à l'écart du restes des usagers du restaurant mais cela ne voulait pas dire invisibles. Physiquement, ils n'étaient qu'à 4 tables de distance des autres clients! Mais Ryan n'en pouvait plus, il avait envie d'elle et ses petits sourires sexy ne l'aidait pas, sa queue lui faisait mal tant elle poussait son jean vers le haut. Il déboutonna doucement son pantalon et laissa son sexe sortir de sa prison, le cachant sous son t-shirt. A nouveau, l'étrange sensation de pouvoir l'emplit lorsqu'il se rendit compte que son sexe était à l'air libre dans un endroit remplis de gens innocents et ignorant tout de ce qui se tramait à leur table. Ryan regardait la femme droit dans les yeux et fit un signe des yeux sur son entrejambe pour lui faire comprendre ce qu'il était en train de faire. Jenna sourit.
- Tu veux de l'aide? Demanda-t-elle.
- Branle-moi avec tes pieds! Par dessous la table.
Sans dire un mot, Jenna sortit ses pieds de ses chaussures à talons et fit glisser ses pieds nus sur les jambes du jeune homme qui la regardait toujours dans les yeux, pétillant de défi. Elle attrapa son sexe sous la plante de ses pieds et le caressa doucement, très sensuellement. C'est évidemment à ce moment-là que le garçon de table arriva d'un très bon pas, un carnet dans les mains, pour venir prendre la commande du repas. Ryan lança un regard à la blonde pour lui faire comprendre d'enlever ses pieds mais elle ne les bougea pas et lui glissa discrètement:
- Ah non! Je l'ai attrapée, je la garde!
Paniqué, Ryan recouvra son sexe de la grande nappe de table blanche. Le garçon arriva et se plaça près de Jenna.
- Alors, avez-vous choisis messieurs-dames?
Ryan lui répondit par un sourire gêné et remarqua qu'il n'avait même pas touché la carte des mets tandis que Jenna l'avait bien ouverte sur le côté de la table et faisait semblant de s'y intéresser tout en continuant à lui masser la queue avec ses pieds.
- Ah... Souffla Ryan en tentant de rester naturel... Je n'ai pas encore regardé désolé...
Le garçon de table sourit.
- Pas de soucis, je repasse dans un petit instant si vous voulez!
- Non restez! S'exclama Jenna.
- Oui?
La blonde fit très discrètement un petit sourire machiavélique à Ryan en continuant à masser sa verge avec ses pieds.
- Je voulais si le ragoût était toujours servit avec le mélange de légumes du chef? Demanda Jenna au garçon de table.
Le garçon réfléchit et répondit avec un sourire, laissant la femme s'occuper pleinement du sexe du pauvre Ryan. Elle massait fermement son sexe en faisant bien bouger ses pieds, Ryan se concentrait pour garder un visage neutre et éviter qu'on voie les mouvements de la nappe. Il transpirait un peu, il avait chaud, très chaud. Lorsque le garçon de table eut terminé son explication, Jenna répondit simplement:
- D'accord, alors je vais prendre ça!
Avant même que celui-ci n'aie eu le temps d'y noter sur son calepin, Ryan ajouta furtivement:
- Je prends pareil!
Le serveur sourit, acquiesça et nota tout ça sur son carnet avant de récupérer les cartes et de faire volte-face pour se diriger vers les cuisines. Ryan soupira de soulagement et put enfin se détendre, s'affalant sur la chaise et laissant Jenna lui masser la queue.
- Pourquoi tu me tortures toujours comme ça? Demanda-t-il à la blonde fatale.
- Hahaha! J'aime bien te taquiner, tu es mignon quand tu es gêné!
Ryan ricana avec elle, mais il avait tout de même envie de lui montrer qu'il n'était pas le petit puceau qu'elle croyait qu'il était, et il était assez remonté et excité à présent pour lui donner une petite leçon. Il venait d'avoir le déclic en réalité, il se dit qu'avec une femme comme Jenna, c'est lui qui devait mener la danse s'il ne voulait pas devenir son jouet. Il attrapa sa serviette et se leva d'un coup, Jenna en fut très surprise, surtout qu'il n'avait pas rangé son outil et que celui-ci restait tendu comme une barre de fer en dehors du jean du jeune homme. Rapidement, Ryan contourna la table et vint se placer juste à côté de Jenna, tint sa serviette de manière à ce qu'elle cache un maximum son sexe en érection et appuya sur la tête de la femme afin qu'elle n'aie pas d'autre choix que de prendre sa queue en bouche. Elle engloutit donc sa verge d'une traite et commença à glisser la tête d'avant en arrière doucement en respirant fort. Ryan sentit un petit sourire mesquin se dessiner sur ses lèvres tandis que le plaisir se faisait ressentir plus que jamais.
- Mmmh... Tu as raison... C'est tellement excitant... Ce sentiment... de pouvoir... de dominance...
Il tint son sexe à la base et le sortit de la bouche de Jenna pour la gifler avec la verge.
- Ils pourraient nous voir là... souffla Jenna.
Ryan regarda en direction des autres tables, mais tous étaient bien trop occupés par leur conversations ou leur assiette pour daigner regarder dans leur direction.
- Quand bien même ils nous verraient, pas un n'oserait dire quoi que ce soit...
Jenna se remit à le sucer sans rien dire en gémissant doucement, Ryan lui tenait les cheveux et accompagnait ses mouvements. Le jeune homme ne tarda pas à perdre son calme et à se laisser aller, accélérant ses mouvements et ses soupirs de plaisir. Jenna écarquilla soudain les yeux et Ryan tourna la tête pour voir ce qui lui attirait le regard: un homme qui dînait avec sa copine un peu plus loin semblait avoir compris qu'il se passait quelque chose et regardait dans leur direction d'un oeil intéressé. Ryan avait bien assimilé que s'il voulait prendre son pied au jeu de Jenna, il ne devait pas s'embêter avec ce genre de détails. Il regarda l'homme à la table et lui adressa un sourire amusé et laissa tomber le subterfuge de la serviette qu'il posa sur la table. L'homme avait donc maintenant une véritable vue privilégiée sur la splendide pipe que Ryan recevait. Jenna se lâchait vraiment maintenant en soupirant et en gémissant tandis que Ryan appuyait sur sa tête et montait ses yeux au ciel tant la sensation était jouissive. Jenna sortit alors le membre du jeune homme de sa bouche et s'essuya les lèvres, puis se leva de son siège doucement et s'appuya sur la table en poussant un peu les couverts.
- Mmmh... Ryan j'aimerais que tu me prennes ici! Gémit-elle.
Elle souleva sa robe et découvrit ses fesses bombées. Elle écarta ses fesses et caressa son petit trou brillant de désir, mouillé puis dit d'une manière très coquine:
- Prends-moi par derrière!
Ryan, qui n'écoutait plus que son instinct sexuel, posa son gland gonflé de désir contre l'orifice et appuya doucement en poussant ses hanches en avant. Lentement, son bout rose s'enfonça dans le trou de la belle blonde qui serrait les dents et agrippait la nappe pour éviter de gémir de plus belle tandis que la sensation de plaisir extrême s'intensifiait et son arrière se dilatait. Le cul de Jenna était très serré et lui procurait un plaisir incroyable. L'homme à la table et sa copine les regardait maintenant, petit à petit les cris perçants que poussait Jenna n'avaient pas manqué de se faire remarquer et toute la salle se mit à les regarder. Ryan commença à se sentir gêné et s'arrêta, prêt à s'enfuir de cette situation très étrange.
- Ne t'arrêtes pas... Souffla Jenna. Fais comme si de rien n'était... personne... ne va intervenir...
Le jeune homme se sentait vraiment mal, mais jusque là toutes les théories de Jenna s'étaient appliquées sans fautes... et puis il allait bientôt jouir, son excitation était à son comble. Il regarda l'assistance, tout le restaurant regardait maintenant avec un air de dégoût sur le visage, et souris en attrapant les hanches et en recommençant ses mouvements du bassin sous les soupirs de mécontentement. Jenna pointa ses deux majeurs vers le ciel en les montrant bien aux clients du restaurant. Le serveur du restaurant qui avait remarqué l’étrange silence dans la salle sortit des cuisines et se figea en voyant le couple aplatit sur la table.
- Ca se corse… murmura Jenna, jouis si tu le peux, faut qu’on se tire !
Elle n’eut pas besoin de le dire deux fois, Ryan qui était prêt à exploser se laissa aller dans le cul super-serré de la belle et tira la tête en arrière tandis que son corps fut pris de spasmes et que sa semence glissa dans le trou de la femme.
- Ooooh…
Son orgasme était violent et puissant, d’une intensité jamais égalée. Mais Jenna le ramena à la réalité en se retirant et en remettant rapidement sa robe par-dessus son derrière détrempée. Ryan rangea son outil et se colla contre Jenna pour se sentir un peu plus soutenu. La blonde lui attrapa le bras et le tira doucement à travers le restaurant en direction de la sortie. Ryan avança avec elle en regardant les regards des gens étonnés et dégoutés en souriant, ils l’avaient fait putain ! Jenna s’arrêta quelques instants près du serveur du restaurant et lui glissa à l’oreille.
- Pas besoin que je vous rappelle ce qui risque de vous arriver si ma petite « sauterie » venait à s’ébruiter, Monsieur Grant ?
Le garçon de table ne répondit rien mais déglutit avec difficulté. Le couple continua de marcher vers la sauterie mais Jenna fit encore un petit stop un peu plus loin pour se pencher vers le couple qui avait regardé la scène presque entièrement, elle tendit une petite carte de visite à chacun d’eux et leur dit avec un clin d’œil :
- Si ça vous a plu… Appelez-moi, ça pourrait être vous la prochaine fois…
Et Jenna tira Ryan hors du restaurant, un sourire vainqueur sur le coin des lèvres. Ils avaient eu chaud, mais ils l'avaient fait. Ils avaient baisé dans ce restaurant luxueux au milieu de tous.


Le reste de la soirée passa très vite, pour finir Jenna dit qu'elle avait passé une très bonne soirée et rappela à Ryan qu'à son prochain appel, il devait venir sans sous-vêtements, prêt à jouer à son jeu. Ils s'embrassèrent et Ryan rentra chez lui en métro. Arrivé à son appartement, Ryan n’oublia pas cependant que sa folle de mère lui avait peut-être fait une visite nocturne la nuit précédente et cette fois-ci il vérifia bien que sa porte était fermée et qu’il était en t-shirt et caleçon, avant de se glisser dans son lit. Par précaution, il seera d’avantage le filet de son caleçon et s'endormit tout de suite à peine posé sur son lit, exténué par cette folle journée.

Ryan fit à nouveau un drôle de rêve cette nuit-là. Mélanie Trigerman était de nouveau de la partie, nue dans le métro et assise à ses côtés.
- Tu deviens accro au sexe Ryan ? lui demanda-t-elle.
Ryan voulu s’en défendre mais sentit soudain son entrejambe se faire aspirer par le plaisir. Baissant les yeux, il découvrit Amy Jereman, sa prétendante et Jenna Bocquet l’exhibitionniste entrain de se partager son sexe.
- Tu es entrain de m’oublier, dit tristement Mélanie.
- M… Mais non ! S’exclama Ryan. Tu es celle que je veux, plus que toute !
Mélanie s’avança vers lui, furieuse.
- Tu es très crédible, hurla-t-elle, tu as baisé avec Jenna, les sœurs Jereman et même Mlle Reigner en seulement 3 jours !!
- Je…je sais… bégaya le jeune homme, je me suis laissé allé mais… je vais…
- Sans oublier, elle ! La coupa Mélanie en désignant l’entrejambe du garçon. Tu devrais avoir honte !
Ryan descendit son regard vers son sexe très lentement, terrorisé, découvrant comme il le craignait que la femme qui le suçait maintenant possédait une belle coiffure mi-longue de cheveux bouclés bruns et avait un corps qu’il connaissait bien.

- Maman, non ! Hurla Ryan en s’asseyant tant le choc de son rêve l’avait chamboulé.
Il regarda autour de lui en reprenant sa respiration, tremblant de tous ses membres. La porte était bien fermée mais sur le sol était à nouveau posé un string bleu venant de la garde-robe de sa mère. Il déglutit difficilement. Pourquoi donc sa mère laisserait-elle ses sous-vêtements dans sa chambre comme ça ? Quel était le message qu’il devait entendre par là? Ryan n’en pouvait plus et se laissa tomber sur son oreiller, bouleversé. Tout ça lui montait trop à la tête, il allait régler cette histoire avec sa mère maintenant ! Le jeune homme se leva et ramassa le string bleu sur le sol d’un geste énervé. Il sortit de sa chambre en trombe et regarda dans le couloir en direction de la chambre de sa mère. Il alla d’un pas décidé dans sa direction et arriva devant la porte de la chambre mais ne put se résigner à toquer, une étrange sensation se fit ressentir en lui et Ryan se sentit comme paralysé. Il avait comme une peur intense de découvrir une vérité qu’il refusait d’accepter. Son poing se referma sur le tissu du string bleu de sa génitrice et il sentit son sexe commencer à gonfler.
« Ce n’est pas possible, se dit-il intérieurement, je suis malade, quelque chose ne va pas avec moi ! »
Mais la porte s’ouvrit d’un coup et sortit le jeune homme de ses pensées. Sa mère laissa échapper un petit sursaut en découvrant son fils devant elle. Ryan sentit son sang se glacer et cacha rapidement le string dans son dos.
- Tu m’as fait peur ! S’exclama la femme. Qu’est-ce que tu veux chéri ?
Ryan déglutit difficilement.
- R… Rien maman… je… voulais savoir si… tu…
Il réfléchit à la tournure de sa phrase.
- Es-tu passée dans ma chambre ?
Sa mère haussa les sourcils.
- Euh, non pourquoi ?
Ryan s’empressa d’ajouter :
- Parce que j’avais laissé mon collier sur mon bureau et je le trouves plus… Mais… Ah oui, je me rappelle où il est maintenant, excuse-moi !
Ryan se retourna et couru dans sa chambre, le cœur battant à tout rompre. Il claqua la porte derrière lui et s’appuya contre son armoire.
« Je peux pas continuer comme ça, trop de choses tournent dans ma tête, se dit-il, il faut que j’aille voir Rosie, je dois passer le cap et lui expliquer ce qui se passe ici ! ».
Décidé, il attrapa des habits et les enfila avant de sortir.

Rosie, c’était la voisine de la famille Summers, elle habitait la porte à côté de chez eux et c’était une amie très proche de sa mère. Le fait particulier par rapport à elle, c’est qu’elle travaillait en tant que psychologue à domicile et elle avait aidé de nombreuses fois sa mère à se vider la tête après la mort de son père. Et la sienne aussi. En fait, Rosie avait été un peu le bon samaritain de la famille Summers et tous les trois l’aimait beaucoup et la respectait beaucoup. D’une part parce que c’était une personne très douce et amicale avec tout le monde et aussi parce qu’elle prenait sa fonction de psychologue personelle très à cœur et qu’elle n’avait jamais brisé de « secret professionnel » pour aucun d’entre eux. Elle n’avait en effet jamais touché un seul mot de ce qu’elle avait discuté avec sa mère ou sa sœur. Chaque personne qu’elle recevait dans son salon était une personne à part entière, avec ses problèmes et ses soucis, et cela ne sortait pas de ses murs. Lorsque Ryan toqua à la porte de son appartement, il était nerveux et ne savait pas s’il avait fait le bon choix de venir décharger ce problème maintenant, mais lorsque le visage souriant de Rosie apparut, il oublia ses craintes. Les beaux yeux vert clairs de la femme se posèrent sur lui et son visage doux et reposant rassurèrent immédiatement le garçon. Elle portait comme à son habitude une sorte de pull col roulé gris et un jean bleu. La jolie femme haussa les sourcils et sourit :
- Ryan ? Comment vas-tu ? Ca fait un bail
Le jeune homme lui rendit son sourire et la regarda droit dans les yeux.
- Salut Rosie, ça peut aller ! Je te dérange ?
Rosie ouvra grand la porte de son appartement en jetant un petit coup d’œil à l’intérieur et répondit :
- Non pas du tout ! Je suis en congé ce matin, entres !
Ryan la remercia et lui emboita le pas dans son appartement. Il y avait toujours une odeur agréable d’encens chez elle, pas trop forte, Rosie disait que ça détendait les clients et leur permettait de faire le vide dans leur tête. Ils se dirigèrent vers son salon qui se trouvait tout de suite sur la droite en entrant. Rosie qui avait bien compris que Ryan avait quelque chose à lui dire s’appuya contre le mur de la pièce et attendit que le garçon fasse le premier pas, ce qu’il fit sans tarder :
- Rosie, j’ai encore besoin de tes conseils !
La femme lui répondit doucement :
- Bien sûr Ryan, qu’est-ce qu’il se passe ?
Ryan respira un grand coup et s’assit sur un fauteuil en cuir brun doucement.
- C’est plus qu’un conseil en fait, cette fois… Il y a un cumul de choses ces derniers temps, qui font que je ne peux plus garder secret ce qui est réellement, mon grand secret.
Rosie fut très étonnée de cette réponse mais aussi très intriguée. Elle s’installa sur le fauteuil près de lui et attendit gentiment que le garçon déballe son histoire.
- Voilà, commença-t-il, ces derniers temps je suis entrain d’être complétement emporté dans une histoire de dingue. Disons simplement que ma vie sexuelle a pris une tournure plutôt étrange ces 3 derniers jours.
Rosie haussa les sourcils d’étonnement car elle ne s’attendait pas à ça de la part de ce jeune garçon qu’elle avait toujours trouvé saint d’esprit, elle le croyait encore puceau.
- Je ne vais pas te raconter tout ça pour l’instant, mais pour résumer j’ai eu plus de femme dans mon lit ces 3 derniers jours que je n’ai jamais eu en 1 an…
Pour la première fois, Rosie sentit en elle une sorte de sensation étrange. Elle qui avait toujours considéré Ryan comme un enfant découvrait à présent qu’il était devenu un véritable homme avec une sexualité épanouie et cela la fit réagir étrangement. Son cœur battait un peu plus fort et elle avait une forte envie très étrange de lui demander de raconter ses expériences mais elle se retint.
- Non, le véritable problème actuellement c’est quelque chose de lié à tout ça mais terriblement éprouvant, et Rosie, je connais ton professionnalisme mais je t’en prie, n’en parle à personne. Et surtout pas à ma mère !
Rosie commença à être vraiment très intriguée et répondit simplement doucement :
- Ne t’inquiètes pas Ryan, tu me connais, tout ce qui se dit ici, reste ici !
Le garçon respira fort.
- Ma première fois…
Il marqua une lourde pause et Rosie attendit calmement.
- Ma première fois, c’était avec ma mère !
Rosie écarquilla les yeux de surprise et sentit tout son corps vaciller à cette nouvelle. Sentant sa concsience commencer à faiblir, elle demanda timidement et en balbutiant :
- P… Pardon ?
Ryan tourna son regard endurci et tremblant vers celui de sa voisine.
- Ma mère m’a dépucelé, Rosie !

100% (2/0)
 
Categories: AnalHardcoreVoyeur
Posted by DarKei
1 year ago    Views: 335
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
10 months ago
Merci de ton commentaire, ça fais plaisir de voir que ça plait un minimum et ça me motive vraiment à continuer! La suite arrive bientôt! ;)
1 year ago
J'adore chaque chapitre de cette histoire, à quand la suite ?