A votre service - Episode 1

Cette histoire est une fiction toute ressemblance avec des personnes existantes bla bla bla...
Ceci est le début d'un grand roman que j'ai décidé d'écrire pour mon propre plaisir et que je partage volontiers avec vous. Bonne lecture.



Épisode 1: Bienvenue chez les Bocquets -angle 1-

Le soleil s'allongeait à l'horizon et Ryan laissait ses yeux y voguer paresseusement depuis son banc de cours tandis que sa prof de mathématiques se donnait tout le mal du monde à garder l'attention d'une classe qui de toute évidence, fatiguée et pressée de terminer leur dernière heure de cours, n'en avait plus grand chose à faire. Mlle Reigner, la dudit professeur, ne tenait elle-même plus, la chaleur de la fin du mois d'août était pesante et insoutenable dans cette petite salle. Lorsque la cloche de l'école résonna enfin, un grand soupir de soulagement s'échappa de la bouche de chacun et tous se levèrent en rassemblant leurs affaires. John Salamyan s'approcha de Ryan et laissa échapper un:
- Pfiouuu… 'tain c'est le moment, j'en pouvais plus! Tu viens mec?
Ryan se leva rapidement et commença à rassembler ses affaires. John le regardait faire sans dire mot. John et Ryan étaient aussi inséparables que différents. Ryan avait 19 ans et il était beau et mystérieux. Son regard aux yeux bruns foncés se perdait dans le mèches de ses cheveux bruns mi-longs qui lui tombaient sur le visage et qui lui donnait ce charme si particulier. John quant à lui était grand et avait les cheveux blonds rasés très courts sur la tête, son visage éclairés par deux yeux bleus clairs.
- Alors tu viens ce soir, finalement? Demanda John.
Ryan qui terminait de ranger haussa les sourcils.
- Où ça?
- Ben… On a prévu une beuverie avec les potes de la classe parallèle. Et y'aura Mélanie, mec, tu pourras enfin te la faire.
Ryan mit son sac sur le dos et dévisagea son ami.
- "Me la faire" ne m'intéresse pas John, je suis amoureux, ça tourne plutôt autour de la séduction tout ça… Choses que toi, tu dois avoir du mal à comprendre je pense.
Il sortirent de la classe ensemble et Ryan continua:
- En plus je suis désolé, mais ce soir je commence ma première soirée de travail!
- Ah oui c'est juste, s'exclama son ami, ton truc chelou de services "je-sais-plus-quoi"…
- "Services de propreté à la demande", c'est pas chelou. C'est simple: je travaille pour une entreprise privée qui accorde des services de rangements et d'aide au ménage à la demande des foyers inscrits chez eux. Les mecs demandent, et nous on se pointe pour réaliser leurs diverses demandes.
- Mouais… Répondit simplement John. Et qui tu vas torcher ce soir?
- La famille Bocquet. Sourit Ryan. Une charmante petite villa en banlieue d'un couple et de leur fils. Je dois leur ranger des cartons et nettoyer leur salon.
Ils arrivèrent enfin à l'extérieur, l'air chaud balaya leur visage. John s'alluma une cigarette et regarda son ami en lui glissant:
- Ouais ben, amuses-toi bien chez tes Bourges, moi je vais faire la fête pour toi!
- Merci, rigola Ryan, tu boiras une ou deux bières de ma part, j'te les payes! A plus!



Quand il eut finit de traverser la ville en métro et qu'il retrouva enfin la lumière du jour, Ryan était fatigué et se voyait mal travailler encore pendant plusieurs heures, mais bon, il était bien payé donc il n'avait rien à en redire. Il avait accepté ce petit job afin de pouvoir s'offrir de superbes vacances d'hiver avec ses potes et il y tenait car la belle Mélanie y participerai elle aussi. Arrivé devant la villa, il s'annonça dans l'interphone numérique devant la clôture de grille qui enfermait la magnifique demeure de pierres blanches, dont les vitres brillantes reflétaient déjà un luxe certain. La grosse porte de bois de la villa s'ouvrit et un homme au visage sévère et aux cheveux grisonnants en sortit. L'homme descendit du perron et vint rapidement vers la grille, appuyant sur un bouton caché sur une pierre.
- Bonjour! Lança l'homme. Vous devez être M. Summers de chez Clean & Co?
- Oui, enchanté, répondit timidement Ryan, je suis un peu en avance, je m'en excuse.
La grille s'ouvrait lentement. Une deuxième personne, une femme, venait de sortir de la maison et s'était appuyée les épaules contre le mur du perron et le dévisageait de loin.
- Oh vous savez, dit l'homme, on préfère les jeunes gens en avance qu'en retard ici, hahah. Je me présente Charles Bocquet et voici ma femme: Jenna.
La jeune femme esquissa un sourire et fit un petit geste de main avant de retourner lentement à l'intérieur de la maison.
Charles serra la main de Ryan et le fit entrer dans la propriété.
- Suivez-moi, M. Summers, je vais vous conduire jusqu'à la cave où nous devons ranger les cartons, vous allez commencer tout de suite, puisque vous êtes là.
Ryan suivit l'homme qui poussa la grande porte de bois et dévoila un monde de luxe et de couleurs que Ryan ne s'apprêtait pas à voir. Le couloir était tout en marbre et de grands lustres lumineux pendaient au plafond. Le corridor donnait sur le salon où tapis, piano et tableaux ornaient la salle dont la richesse était incroyable. Un détail retint son attention: un énorme vase en verre ou en cristal était brisé par terre et il semblait que c'était tout neuf.
- Ah, oui le vase, il vient de tomber, un regrettable incident, mais n'ayez crainte on va s'en occuper.
De grands escaliers montaient au premier étage et une petite porte entrouverte laissait apercevoir ceux qui descendaient à la cave. De l'autre côté de la pièce, une porte s'ouvrit brutalement et un jeune homme en sortit rapidement, couvert de sueur.
- Saloperie de chienne, elle a plus intérêt à re-pointer son nez par ici! Cria-t-il.
Charles et Ryan le regardèrent les yeux écarquillés. Le jeune homme sursauta presque en voyant Ryan.
- Oh pardon! S'exclama-t-il.
- Ton language Stéphane! Cria à son tour Charles.
- Je suis désolé papa, s'inclina Stéphane, je savais pas que t'avais des invités. C'est juste que ça me fout une rage folle de voir que cet a****l ne peut pas se tenir comme ça!
- Mouais… Rétorqua Charles, tu t'en sors bien! Tu m'as laissé un peu de viande?
Stéphane s'essuya le front avec le revers de sa main et ricana.
- Ouais ouais, elle t'attend sur l'espace de travail.
- Génial, se satisfait Charles, à présent M. Summers veuillez me suivre!

Après 20 longues minutes à déplacer les cartons dans la petite cave des Bocquets, Ryan en voyait enfin le bout. Il s'appuya quelques minutes contre le mur de pierre grise pour s'essuyer son visage suant avec son épaule et ses mains et regarda l'allée d'escaliers montant au corridor dont la porte entrouverte laissait s'échapper quelques rares rayons de lumière et se dit qu'il n'avait même plus la f***e de les remonter. Alors qu'il soufflait un peu il entendit de drôles de bruit venant d'en haut. une sorte de râle bruyant comme si quelqu'un venait de se faire mal, puis un court silence, suivit d'un remue-méninges pas possible: des meubles qui bougeaient, des pas qui semblaient aller dans tous les sens et soudain une voix de femme qui cria:
- RYAAAAN!!
Sans plus tarder, le jeune homme grimpa quatre à quatre les marches qui montaient au corridor et poussa la porte. Stéphane était appuyé contre la grosse porte d'entrée en bois, suant et soufflant tandis que son père était au salon entrain de se reposer, couché sur le sofa. Lorsqu'il vit Ryan arriver il se rassit immédiatement.
- Ah! Ryan, on vient juste de déplacer la table pour enlever les derniers bouts de verre du vase. Ma femme vous a appelé je crois, elle est en haut, deuxième porte à droite.
- Ah! Merci!
Sans plus attendre, Ryan monta les grandes marches de marbre. Le premier étage était toujours aussi grand et luxueux. Une immense bibliothèque remplie de livres épais et qui semblaient incroyablement ennuyeux jonchait deux statues en pierre et un vase de porcelaine fine. Le jeune homme, bien qu'émerveillé par l'environnement, dépêcha de se diriger la fameuse deuxième porte à droite et l'ouvrit rapidement. Il sursauta en découvrant la maitresse de maison en petite tenue, soutien gorge et petite culotte rose en satin le jaugeant de ses yeux bleus sans dire mot assise sur un énorme boudoir moelleux, dans une grande chambre qui devait être la sienne.
- Hola, excusez-moi madame. J'ai dû me tromper de porte...
Ryan qui s'apprêtait à se retourner pour ressortir s'arrêta net sur le ton clair et précis de la jeune femme:
- Non, idiot! Reste!
Le garçon reposa à nouveau son regard sur la femme qui étalait ses longs cheveux blonds et bouclés sur ses épaules en les caressant doucement et le fixait droit dans les yeux. Ceux de Ryan quant à eux se déplaçaient sur le magnifique corps de mannequin de Jenna Bocquet. Le corps de la femme était parfaitement ferme pour son âge de 38 ans. Ses seins de taille moyenne semblait parfaitement ronds dans ce soutien-gorge et ne demandaient qu'à être embrassés. Son maquillage parfaitement dosé et sa langue qui léchait délicatement sa lèvre supérieure ne tarda pas à donner au jeune homme une érection des plus intense. Son entrejambe recouvert de cette petite culotte rose très sexy le faisait chavirer et rêver de voir ce qu'il y avait en dessous.
Ryan sentait son coeur battre à tout rompre et déglutit avec difficulté. Il commençait à suer et son érection ne pouvait plus être cachée désormais. Jenna qui l'avait parfaitement remarquer ricana et écarta grand ses deux longues jambes pour laisser une meilleure vue à son hôte. Elle passa une main sur son entrejambe en respirant fortement et dit doucement:
- Tu crois vraiment que nous avons fait appel à toi pour tes talents de nettoyage? Ca c'est la première étape mais si tu es là c'est pour une chose et une seule: satisfaire ma chatte qui se sent seule.
A ces derniers mots, Ryan toussota et poussa doucement la porte afin qu'elle se ferme sans faire de bruit.
- Mais… mais enfin Madame Bocquet... Ce n'est pas que je ne veuille pas… enfin… mais votre mari et votre fils sont là en bas!
Des quelques femmes avec qui Ryan avait déjà couché, Jenna avait un corps beaucoup plus impressionnant, elle jouait dans une autre catégorie. La femme sourit et répondit d'une voix très sensuelle:
- Tu es mignon de ne t'inquiéter que de ça. Mais je me contrefiche d'eux. Maintenant viens!
Ses longs doigts attrapèrent le pan de sa petite culotte rose et poussèrent le tissu de côté afin de libérer son sexe détrempé dont la petite fente parfaitement lisse excita de plus belle le jeune garçon. Jenna passa ses longs doigt au dessus de sa chatte mouillée et les porta à sa bouche.
- Lèche ma chatte!
Comme attiré par un aimant, le coeur battant à 100 à l'heure, Ryan s'avança doucement et descendit sur ses genoux. Quel étrange sentiment de soumission et de peur. Il se glissa près des jambes écartées de la femme qui ne le quittait pas des yeux et dont le sourire narquois restait figé au coin des lèvres. La chaleur de ses jambes caressait le visage du jeune homme et la forte odeur que dégageais son sexe le rendait dingue. Il n'attendit plus et exécuta son ordre, enrobant ses grandes lèvres par sa bouche chaude et excitée. Jenna Bocquet se mit immédiatement à gémir, laissant totalement le plaisir prendre le contrôle de son corps.
- Mmmmh…. ooooh….
Ryan passait sa langue du haut au bas de la petite vulve détrempée de la femme et léchait à grande lampées la mouille visqueuse qui coulait à flot de sa chatte bouillante. Il la léchait de bas en haut, affamé, sa langue luisante de désir glissant sur les parties les plus intimes de cette mère délaissée. Jenna se mordait le doigt de plaisir et pour éviter de craquer face à l'insupportable envie de déchirer les habits du jeune homme et de lui sauter dessus. Ryan quant à lui explosait dans son pantalon et ne tenait plus. Il se leva soudain, commençant à détacher sa ceinture, désirant plus que jamais coucher avec la belle femme. Jenna le regarda ouvrir sa braguette et faire tomber son jean à ses pieds, libérant ainsi le caleçon sur-tendu qu'il cachait, en relevant ses yeux dans les siens. Elle se leva à son tour et agrippa la grosse bosse de Ryan à travers le tissu du caleçon.
- Ah, mon garçon… lui souffla-t-elle, tu vas droit au but, j'aime ça. Ca me plairait beaucoup de m'envoyer en l'air avec toi maintenant mais…
- Ne vous foutez pas de moi, Mme Bocquet, après m'avoir chauffé comme ça, je vais pas vous laisser vous en tirer comme ça.
Jenna ricana.
- Oh je pense bien! Et je serai VRAIMENT une salope si je te laissais sur ta faim comme ça… Mais vois-tu, aujourd'hui, j'ai un compte à régler avec une amie à moi qui m'a pourri la vie.
Ryan ne la suivait pas vraiment et fulminait de désir, son sexe toujours tenu entre les doigts de la femme.
- Qu'est-ce que vous attendez de moi? Demanda Ryan, en soufflant.
- Eh bien, répondit Jenna, je veux que ce soit toi qui donne la leçon à mon amie.
La femme lâcha le sexe du garçon et s'éloigna de lui doucement, en se dirigeant vers une petite porte au fond de la chambre, qui donnait sûrement sur une salle d'eau.
Elle ouvrit lentement la porte et Ryan découvrit une scène qu'il adora au premier regard: une jeune femme masquée avec un masque de carnaval rose, les bras attachés dans le dos et déguisée en femme de ménage se tenait là, tremblante et silencieuse, à genoux sur le sol froid d'une petite salle de bain. Elle avait de longs cheveux bruns lisses et d'énormes seins très appétissant que le costume de bonne mettait encore plus en valeur. A la vue de Ryan en caleçon et de son sexe tendu à l'intérieur elle écarquilla les yeux à travers son masque, laissant échapper un petit cri de peur. Jenna approcha de la bonne et l'attrapa par le bras afin de la relever et la jeta en avant dans la pièce. La jeune femme masquée trébucha et tomba sur la moquette de la chambre, près de Ryan.
- Cette petite pute, commença Jenna, s'est introduite chez nous il y a quelques heures et a tenté d'empêcher que le business de mon mari prennent de l'altitude en détruisant des papiers très importants. J'ai moyennement apprécié. Et je veux qu'elle paye.
Ryan se sentait un peu confus, la jeune femme masquée le regardait en suppliant du regard sans prononcer un mot, elle semblait terrorisée. Jenna était terrifiante.
- Pourquoi ça me regarderait? Après tout c'est vous qui m'avez chauffé, c'est vous que je veux maintenant.
- Et tu m'auras, répondit Jenna, mais à une seule condition, que tu baises cette petite pute comme elle le mérite avant.
Ryan reposa à nouveau son regard sur la bonne masquée qui pleurait et semblait désespérée. Jenna posa ses bras autour du torse de Ryan.
- Si tu veux être payé, Ryan, joue le jeu.
Le garçon qui l'avait sentit venir sourit un peu. Il semblait qu'il n'avait plus le choix. Pour troubler son jugement, le fait que la bonne masquée était très excitante et que son sexe était déjà au garde-à-vous ne l'aidait pas. Il s'avança donc un peu vers la jeune femme au masque.
- D'accord…
La bonne recula un peu, tremblant de tous ses membres, secouant la tête.
- Et elle sait sucer, votre bonne? Demanda le jeune homme, surexcité malgré l'ambiguité de la situation.
- Oh oui elle sait, ricana Jenna, et elle va le faire, hein petite pute? Dis-le que tu vas le sucer le monsieur!
La jeune femme masquée dont le visage était marqué par les larmes qui avaient dû couler sur son visage, entrouvrit la bouche pour laisser échapper un son à peine audible. Jenna souffla fort du nez pour démontrer son mécontentement et la bonne répéta plus fort:
- O.. Oui… je vais le sucer!
Jenna ricana encore et poussa la tête de la bonne en direction du caleçon de Ryan. Pendant ce temps, dans la tête de Ryan, c'était le fouillis mais il avait par dessus tout besoin de l'argent qu'il avait gagné aujourd'hui et il avait vraiment envie de se laisser aller à ses plus profonds fantasmes dans l'état où il était, même si il était clair que la bonne masquée ne semblait pas d'accord de coucher avec lui. Ryan finit par se persuader que pour être dans cette position, la jeune femme masquée devait véritablement avoir fait quelque chose d'atroce et que dans un autre sens, il ne faisait que suivre les ordres de ses commanditaire, ce qui était la mission de Clean & Co. Il appuya donc son membre tendu dans le tissu contre la joue de la bonne qui le dévisageait de sous son masque. Ryan distinguait maintenant bien les yeux de la bonne, deux billes brunes qui le dévisageait et qui semblaient lui en vouloir beaucoup. Ryan ne réagit pas. Au contraire, son excitation continuait à augmenter.
- Allez, descend mon caleçon avec ta bouche, petite pute.
Jenna qui ricanait encore, se laissa tomber en arrière sur le grand boudoir regardant la scène avec un vrai sourire aux lèvres. La bonne attrapa avec difficulté l'élastique du caleçon et tira de toute ses f***es sur le bas en soufflant. Lorsque le caleçon fut assez bas, la queue de Ryan éjecta de sa prison de tissu en bondissant au dessus de la tête de la bonne. Ryan attendait maintenant qu'elle la prenne en bouche. La bonne releva ses yeux sur lui et se tourna vers Jenna qui était assise sur le lit.
- Je vous en prie, pas ça…
Jenna n'aima pas du tout ce qu'elle venait d'entendre. Ryan trouvait quant à lui très excitant que la jeune femme ne voulait pas le faire. Jenna avança son visage près de celui de la bonne.
- Ecoute, si tu veux que notre arrangement marche, tu respectes ta part du marché et tu suces ce cher… Monsieur Summers, haha.
Jenna attrapa la tête de la bonne et la plaqua bouche contre le gland du jeune homme.
- Avales-moi ça maintenant! Hurla Jenna.
La bonne ouvrit grand la bouche et Ryan y enfonça sans tarder son énorme sexe. La chaleur de sa petite bouche lui procurait un plaisir encore jamais ressenti. La bonne commença d'elle-même à faire des petits va-et-vient et le jeune homme posa sa main droite sur la tête de la jeune femme en soufflant.
- Oooh… Putain c'est bon! Tu es super douée, petite pute!
Jenna dégrafa son soutien-gorge et retira rapidement sa petite culotte pour se mettre à se caresser, couchée sur le boudoir, dévorant la scène du regard. La bonne continuait de sucer Ryan en se décoinçant de plus en plus, jouant de la langue et avalant la colonne de chair au plus profond de sa gorge dans un bruit de succion très excitant. Jenna glissait ses doigts sur sa fente toujours détrempée et pleine de salive du garçon.
- Vous êtes super excitants les deux vous savez? Soufflait-elle en se caressant.
Ryan enfonçait de plus en plus fort sa queue au fond de la bouche de la bonne en donnant quelques lents coups de reins tandis que la jeune femme masquée avalait toujours plus loin celle-ci, se soumettant entièrement aux désirs de son tortionnaire, se mettant presque en position de f***e sur le jeune homme si sensible à ses charmes. Jenna quant à elle se caressait de plus en plus fort, gémissant et se frottant contre le tissu du boudoir. Ryan serrait les dents pour éviter de trop faire monter son excitation qui atteignait des sommets. La situation était tellement incroyable. Ryan attrapa le col de la jeune femme masquée et la tira vers le haut afin de la mettre debout et l'embrassa à pleine bouche, glissant sa langue sur la sienne. La bonne respirait fort et ne refusa même pas sa langue. Au bout de quelques secondes très chaude où les respirations et les langues s'entremêlaient, Ryan poussa d'une main la bonne sur le côté afin qu'elle tombe à plat ventre sur le boudoir, à côté de Jenna Bocquet.
- Lèche la chatte de Jenna, elle est délicieuse et chaude.
La bonne s'exécuta tandis que Jenna écartait grand les jambes pour laisser la jeune femme venir lui bouffer le sexe. Ryan quant à lui releva la robe de femme de ménage de la bonne jusqu'à la taille et découvrit les magnifiques fesses de celle-ci. Parfaitement rondes et très appétissantes. Deux détails retinrent son attention: ses fesses étaient toutes rouges, comme si elle venait de recevoir la fessée du siècle et elle avait un petit grain de beauté très bien placé sur la fesse gauche qui donnait à son arrière-train un côté très sexy. Mais Jenna l'interrompit.
- Hey, Ryan, laisse donc son cul tranquille et occupe-toi plutôt du mien, je suis prête à recevoir ta queue.
Elle repoussa un peu la bonne qui lui léchait la chatte et roula sur le côté pour offrir une vue impressionnante sur sa fente détrempée et entrouverte. A nouveau attiré comme un aimant, Ryan délaissa immédiatement la bonne et attrapa son sexe d'une main décidée. Le jeune homme posa l'extrémité de son gland sur l'ouverture humide et le frotta le long de la vulve de la pulpeuse Jenna. La chaleur de la mouille de la femme l'attirait et le rendait dingue.
- Baise-moi! Souffla Jenna.
Ryan ne tint plus et s'enfonça lentement en elle. Sa queue disparaissait lentement à l'intérieur de ce gouffre de miel dont la douceur et la chaleur caressait le membre surexcité du garçon. Sans s'arrêter il toucha le fond puis repartit en arrière, ses hanches faisant le mouvement de manière totalement automatique.
- Haaaa… souffla Jenna. Ooh, c'est trop bon…
Ryan accéléra lentement le mouvement pour prendre un petit rythme très agréable, frappant de manière cyclique au fond du vagin de la maitresse de maison qui en perdait la tête de plaisir. Les deux seins nus de celle-ci se balançaient d'avant en arrière d'une manière très excitante et Ryan les caressait au passage, se délectant de la vue qu'il avait sur le magnifique cul de la blonde. Sous ses coups de reins, les belles fesses de Jenna s'aplatissaient dans un bruit de claquement très sexy, le petit trou foncé de la femme suintait et ne demandait qu'à être pris à son tour, tandis que les longues boucles dorées de la femme se collaient dans son dos à cause de la sueur qui recouvrait maintenant tout le corps des deux amants. La bonne quant à elle semblait bien décidée à ne pas rester sur la touche. Elle approcha son visage toujours masqué par l'outil de carnaval des fesses martyrisées de sa maitresse et entrouvrit la bouche. Ryan ne ne rata pas cette occasion, il éjecta sa queue pleine de mouille opaque et la fourra dans la bouche de la bonne. Celle-ci se mit d'elle-même à sucer et à enfoncer la verge au plus profond de sa gorge.
- Aaah, râla Ryan, vas-y suce tout ça, petite chienne!
Jenna éclata de rire et regardant la scène par dessus son épaule:
- Hahaha, regarde! C'est toi qui en redemande maintenant, petite pute! Suce bien! Suce, ça sort de ma chatte, c'est que du bonheur!
Lorsque la bonne eut bien nettoyé la queue de Ryan avec sa bouche et qu'elle fut pleine de salive, le jeune homme repassa son sexe dans la chatte de Jenna qui l'accueillit avec un énorme gémissement de plaisir.
- Aaah, défonce-moi Ryan!
- Tu vas regretter de me mettre au défi!
Il attrapa les hanches de la belle blonde et accéléra les va-et-viens, ses couilles claquant contre les jambes de la femme, frappant de toute ses f***es au fond du vagin brûlant, le tout sous le regard assoiffé de la bonne qui regardait la chatte de sa maitresse gonfler et se dégonfler sous les coups de boutoir.
- AAAAAAH!!! Hurla Jenna, TROP BOOOOOON!!!
- PUTAAAIN, cria Ryan, JE VIEEENNNS!!
- DANS MA BOUCHE!! Cria la bonne.
Ryan ressortit d'un coup sa queue et visa la bouche ouvert de la bonne au masque. Un violent jet de liquide visqueux éclata sur la langue et la joue de la jeune femme, puis encore un qui vint se coller sur son nez et le reste éclata à l'intérieur de sa bouche.
- Aaaaah!! Puutain…
Ryan déposa son gland bouillant, tremblant, sur les lèvres de la bonne qui lécha celui-ci, un air malicieux sur le coin des lèvres. Jenna se retourna et vint rejoindre la bonne, se partageant la queue souillée de salive et de sperme de Ryan. La scène était incroyable. Le gland de Ryan s'enfonçait dans la bouche de Jenna qui aspirait et avalait une grande quantité de liquide puis retournais entre les lèvres de la femme masquée qui suçait et avalait sans dire mot.

Lorsque il fut complètement propre, Jenna ordonna à sa bonne de retourner dans sa salle de bain et la jeune femme disparut en fermant la porte derrière elle sous les yeux épuisés du jeune homme. Jenna sourit à Ryan en lui tendant ses habits.
- Merci Clean & Co, vous êtes à la hauteur de votre réputation.
Ryan, essoufflé sourit et se rhabilla. Lorsqu'il fut prêt, Jenna lui tendit une énorme liasse de billets.
- Tiens, en attendant la prochaine séance, histoire de venir remettre… un coup de plumeau. A bientôt!


- Et t'es rentré comme ça?! S'exclama John.
Le meilleur ami de Ryan, accroché à son portable, n'en croyait pas ses oreilles.
- Alors t'as baisé cette pauvre femme et sa bonne et ensuite tu t'es tiré avec l'argent?! Tu sais comment on appelle ça chez moi? T'es un putain de gigolo, mec!
Ryan, tout frais rentré chez lui, ne savait pas trop où se mettre.
- Ben, répondit-il, j'y ai pas vraiment réfléchit je crois. Mais mec, t'aurais dû la voir, t'aurais compris. Une vraie salope, comme j'en avais jamais rencontré.
John sourit et descendit le regard sur sa camarade de classe qui le suçait discrètement pendant qu'il téléphonait.
- Oh, j'en connais, des belles salopes, crois-moi Ryan!
Ryan éclata de rire.
- Bon dans l'histoire, je n'ai jamais su qui était cette pauvre bonne qui semble être son esclave sexuelle après l'avoir emmerdée mais je me suis vraiment amusé. John… Pas un mot de tout ça à Mélanie hein? Je suis pas avec mais je veux pas ruiner mes plans avec elle.
John regarda de nouveau sa queue entrer dans la bouche de son amie.
- Ne t'inquiète pas, répondit-il, elle en saura rien! Allez ciao bonne soirée!
Et John raccrocha. Enfin il put lâcher un râle de plaisir de cette pipe parfaite que lui faisait son amie. Il lâcha une quantité astronomique de sperme dans la bouche de son amie. La jeune blonde avala toute la semence qu'elle put, le reste coula de ses lèvres sur le draps du lit de John.
- Tu vas pas en croire tes oreilles, notre petit Ryan s'est tapé sa cliente à sa première journée!
Son amie ricana.
- Tiens, alors il a sûrement plus de couilles que ce que je pensais…
- Ah et, continua John, il m'a demandé de ne rien te dire, Mélanie.



–beaucoup d'informations qui pourraient paraître inutiles seront dévoilées dans les épisodes suivant. Notamment le futur épisode "Bienvenue chez les Bocquets -angle2-" -
100% (9/0)
 
Categories: Group SexHardcore
Posted by DarKei
2 years ago    Views: 570
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
bi49
retired
2 years ago
jolie commencement
2 years ago
Vivement le deuxième chapitre ^^