La deuxième femme de mon oncle

Il y a de sa une dizaine d'années, mon oncle, mes cousins et la nouvelle femme de mon oncle vivaient encore en alsace. J'allais souvent les voir mais pas depuis que le frère de ma mère c'était remarier.

Un week-end de vacances, je suis allé passer quelques temps la bas. Ils avaient une superbe propriétés avec piscine. J'étais jeune à l'époque mais il faut dire qu'après la présentation de Corinne (ma tante du moment) j'étais tout émoustiller. Une belle blonde qui je pense devais avoir passer la petite quarantaine, 1m75, 55kgs, les yeux bleu et une poitrine à faire bander un moine. Cette première journée c'était super bien passer, on à fait connaissance puis moment détente l'après midi dans la piscine. Quelle cul de rêve avait elle, surtout avec son petit maillot de bain bleu.

Le moment du coucher approchait à grand pas, et moi j'allais dormir dans la chambre d'ami à coté de celle de mon cousin le moins agé. Après le dîner, petit délir avec mes cousins devant la télé et je pense qu'il devait être bien minuit passer quand je suis allé me coucher.
Corinne passa dans ma chambre une première fois, moi tous nue entrain d'enfiler mon short pour la nuit.
Moi géner elle me dit :
"tu n'a pas à être géner tu c'est...je vois souvent tes cousins tous nue...".
Cela je m'en doutais, mais à rester planter la à me regarder j'avais plus peur qu'elle voit mon sexe monter doucement dans mon pantalon. Après m'avoir mater de la tête au pied, madame décidas enfin à quitter ma chambre. J'en ais bien sur profiter pour me mettre à l'aise et à bloquer la porte ouverte car la chaleur dans la maison devenais insoutenable.

Le temps passa, mais impossible pour moi de m'endormir, la chaleur étais vraiment impossible. Je voyais mon cousin dans la pièce d'à côté dormir paisiblement quand j'entendis quelqu'un monté les marches de l'escalier. C'était Corinne qui allait faire la bise à mes cousins. Moi je faisais semblant de dormir je ne voulais pas qu'on me fasse de réfléxions le lendemain car je n'avais pas passer une bonne nuit. Je l'ai vue faire la bise à mon cousin et venir dans ma chambre. Après m'avoir à mon tour embrasser sur la joue je l'ai entendu se baisser et d'un oeil à demi ouvert j'ai pus la voir habiller d'une petite chemise de nuit blanche qui me donnais follement envie.
Je sentais que sa main passait sous ma couverture. Elle commenças part me carrésser le torse et déscendait tous doucement vers ma queue. Une fois ma bite dans sa main je n'est pu que pousser un léger gémissement tous faible tous en faisant semblant de dormir. Sa main me branlait, doucement de bas en haut les doigts à peine serrer sur ma bite, sans doute pour ne pas me réveiller pensait elle. Je la voyait à peine, elle à genoux, une main sur ses jambes l'autre sur mon sexe. Quelle délice je prenais mon pied, il faut dire cas cette époque il ne m'en fallais pas beaucoup. Ses mouvements s'accélerait, elle prenait soin de dégager mon gland et de passer son doigt autour, j'entendais sa respiration s'accélerrée elle voulait me faire jouir je le sentais bien. J'allais venir sous mes draps, cette coquine savait si faire, moi sur le dos étendus et complétement offert à ma salope de Corinne. Sa y est ses mouvements étais super rapide à présent, ma queue bien raide n'allais pas tarder à gicler mon foutre, je me contôlais pour ne pas gémir de plaisir je ne voulais pas que part peur de me réveiller elle arrête. Mon jus commenças à gicler de ma verge, part saccade, la main de Corinne se souillais de mon foutre mais elle n'arrêtais pas pour autant ses mouvements, qu'elle délice de se faire branler ainsi...

Après m'avoir vider les couilles, Corinne retiras doucement sa main de sous mes draps tremper de mon sperme et j'ai pus l'apercevoir se nettoyer la main en passant un à un ses doigts dans sa bouche. Quel régale pour les yeux de la voir faire. Elle se relevas et quittas discrètement ma chambre, moi au ange je pouvais enfin m'endormir la tête et les couilles vides.

Le lendemain je vis Corinne au déjeuner. Rien de son comportement n'avais changer de la vieille, c'était comme si rien ne c'était passer. Cela me convenais bien.

J'ai passer une semaine la bas et chaque soir j'avais le droit à ma petite branlette. Quel vacances superbes. ^^



95% (27/1)
 
Categories: MasturbationMature
Posted by Coquin_68
2 years ago    Views: 2,512
Comments (4)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 years ago
Bonne histoire vraiment bandant je m'imaginais la scène hmm
dommage que tu n’aie pas d'autres histoires
2 years ago
belle histoire de jeunesse.. ça fait rêver
2 years ago
humm, coquine, la corinne....
2 years ago
Excellent, toutes les femmes devraient être aussi cochonnes !