Sebastien, Manu et... Nicolas!

Après une première expérience bien chaude avec le mec qui allait devenir mon p'tit copain, chacun de nous étais rentré chez soi en pensant à ce que l'on venait de vivre. Et la nuit a été mouvementée de scènes plus que érotiques.

Le lendemain, c'est lui qui est venu me dire bonjour à l'entrée du bahut. Nos sourires complices ne cachaient pas notre plaisir de se retrouver.

- Tu va Seb?
- Ben oui, mais j'ai beaucoup pensé à toi hier soir.
- Moi aussi, j'ai pas arrêté de bander en y pensant.
- Moi aussi, mes draps s'en souviennent encore.

À notre entrée dans le lycée, nous avons retrouvé nos copains comme si de rien n'était et nous nous amusions comme à l'habitude en parlant des filles et des prochaines conneries que nous allions faire ensemble. Mais une chose nous manquais à Manu et a moi, et je m'éclipsais du groupe en prévoyance d'une envie soudaine. Mon ami comprit de suite ce que je voulais et il me suivit sans que nos camarades ne se doutent de quoi que ce soit.

À notre arrivée dans les toilettes, je m'empressai d'attirer Manu dans une chiotte vide pour lui dire bonjour comme j'en avait envie. Je l'ai embrassé avec fougue en le prenant dans me bras, ma langue et la sienne se caressaient avec volupté et avec une douceur extrême, j'en avais envie depuis qu'on s'était quitté hier soir. On était enlacé comme des gamins que nous étions, on était à la fois complice et amant et aucune question ne se posait à nous si on avait le droit de faire ça, on le faisait et on en avait envie tout les deux.

Après une journée de cours sans problème, il m'a proposé d'aller chez lui pour faire nos devoirs. Enfin ça c'est la bonne excuse pour m'attirer chez lui.

- Seb, je suis obligé de rentrer chez moi après le bahut pour garder mon p'tit frère, mais j'ai pas envie de te quitter, viens chez moi pour faire tes devoirs?
- Ben je sais pas, y'a ton p'tit frère.
- T'inquiètes pas, il s'en fous tu sais. Lui, à part sa console et son chien...
- Tiens tu as un chien?
- Ben oui, Rick notre doberman.
- Cool ça comme chien, bon je passe chez moi avant pour le dire à mes parents et j'arrive!
- OK je te retrouve chez moi.

À mon arrivée chez lui, je sonne et je suis accueilli par le chien, un beau doberman chocolat qui me sent pour me connaître et je le caresse pour lui dire que je suis un copain (je me méfie un peu quand même, on ne sait jamais).

- Cool ton chien, il est beau, il a l'air doux comme ça.
- Ouais c'est vrai, mais c'est normal, enfin je te dirai pourquoi plus tard.

Et il m'embarque dans sa chambre sans attendre. Elle ressemble à ma chambre, avec des posters de groupes partout et une télé avec sa playstation. Moi je me dirige vers celle-ci d'une façon intéressée et pour trouver un sujet de discussion.

- Cool t'as une console!
- Oui, pas toi?
- Non mes parents veulent pas, ils disent qu'il faut que j'étudie, moi ça me fait chier.
- C'est sur, tu veux y jouer?
- Et nos devoirs?
- Laisse tomber, toute façon on n'a que du français et puis c'est le même boulot que l'autre fois...
- Ouais alors je veux bien!

Il choisit un jeux de basket et on commence la partie. Très vite je me prends au jeu et j'aime ça, mais j'ai l'impression que lui me laisse gagner un peu. Petit à petit, je le sens de plus en plus près de moi, je sens qu'il essaie de provoquer une envie chez moi. Moi je fais l'innocent et je fais semblant de ne pas comprendre. Il me touche encore plus, on est assis au bout de son lit, côte à côte, et ses mains m'effleurent la cuisse en jouant. Il me laisse gagner car il ne regarde plus l'écran.
Sa main est maintenant posée sur ma cuisse et j'arrête de jouer. Le jeu continue seul mais on s'en fout.

Je le regarde faire en le laissant continuer. Petit à petit, elle se rapproche de mon entrejambe, je commence à durcir, mon survet cache mon excitation mais il finit par me prendre ma bite dans sa main. Il me fait maintenant bander à fond.
Moi je l'embrasse et ma main prend également sa pine. On est l'un à côté de l'autre, chacun la bite de l'autre dans la main et on s'embrasse avec plaisir. Petit à petit, on se déshabille, il m'enlève mon t-shirt et moi je lui enlève sa chemise, on est maintenant affalé sur son lit et moi je suis sur lui. Notre plaisir de se sentir l'un sur l'autre est immense. Nos langues se caressant et nos mains parcourent chacun le corps de l'autre, nos queues bandent à fonds et chacun sent le plaisir de l'autre. Je prends maintenant les choses en mains et je lui enlève sont survet pour découvrir son caleçon avec une forme plus que belle. Il reste couché sur le lit pendant qu'à mon tour je me déssape devant lui avec un plaisir immense de le voir bander. Je suis maintenant debout au pied de son lit et lui s'est assis pour baisser mon caleçon. Il découvre ma bite bien tendue qui vient lui frapper le visage. Il commence par me lécher le gland, très lentement, il s'attarde sur ma fente pour
ensuite me tailler une pipe, ma première pipe. Mes mains lui maintiennent la tête pour lui montrer que j'en prends du plaisir et je lui donne des coups de bassin par réflexe. Mais finalement il s'arrête en chemin me laissant la bite bandante.

- Pourquoi??
- J'en envie d'autre chose...
- Mais moi j'aimais bien!
- T'inquiètes, on ne fait que commencer.

Un peu déçu par son action, je l'embrasse un peu pensant que j'avais fait une erreur, mais il me guida pour me mettre dans la position qu'il avait choisie pour moi.

- J'ai pas arrêté de penser à ça Seb, laisse-moi faire, j'ai envie de toi.

Je lui fais confiance et je le regarde enlevé son calbut. Il me dévoile sa grosse pine de 17cm, pour nos 17 ans je trouvais ça énorme. Il revient dans mes bras, et petit à petit, il me guide par ses caresses dans une position à 4 pattes. C'est lui maintenant qui prend les choses en mains; mon cul est ouvert à lui, j'ai très peur de ce qu'il va me faire mais je lui fais confiance.

Il débute par me caresser le dos, il me suce un peu la bite en passant sous moi, mais il s'arrête bien vite pour arriver derrière moi.

- Quel beau cul tu as Seb, laisse-toi aller, j'ai vu mon chien faire ça, tu vas aimer.

Il débute par me lécher le cul, sa langue s'enfouit entre mes fesses et ma rondelle se crispe sur elle, je ne veux pas le laisser faire, mais elle devient de plus en plus oppressante. Il me lèche ma rondelle, je me détends de plus en plus, et il finit par me rentrer sa langue en moi. Cette sensation, je l'aime beaucoup et je le laisse faire. C'est maintenant avec le doigt qu'il f***e le passage. À mon étonnement, ce doigt entre sans trop de douleur et il commence à l'agiter en moi. Il me le rentre et le ressort comme par jeu, j'adore ça encore plus. Mais au bout de quelques minutes, il se lasse un peu et c'est autre chose qu'il veut de moi. Il s'est relevé et je l'observe avidement, sa bite est raide et je la sens contre ma rondelle, mais j'ai très peur qu'elle me fasse mal.

- Arrête Manu, tu vas me faire mal.
- Non Seb, je t'ai un peu détendu le cul, ça devrait passer, mais t'as raison je vais mettre du gel.

Il prend un tube dans son tiroir et s'en badigeonne la queue bien bandante ainsi que mon cul offert à lui.

Il essaie maintenant de l'entrer en moi, il me frappe la rondelle et finit par en f***er le passage. À ma grande stupeur, elle entre sans douleur et c'est une nouvelle sensation qui s'offre à moi. Sans doute grâce au gel, petit à petit, il me la rentre en entier en faisant bien attention de ma réaction. J'essaie comme je peux de me détendre les fesses pour éviter la douleur mais alors qu'elle est complètement enfouie en moi, c'est la porte qui s'ouvre et Rick qui entre. Cet événement me surprit et je fis l'erreur de serrer les fesses et ce fut là que j'eus mal. Mon Manu comprit vite ma douleur et il commençait par me donner des coups de bassin pour me calmer la douleur, elle a vite fais la place au plaisir.

- Rick dégage! Regarde ce que t'as fait!
- Non ca va mieux Manu, grâce à toi

Le chien se cassait vite fais de la chambre et Manu continuait à rentrer et sortir d'entre mes fesses mais apparemment nos ébats n'étaient plus discret car le frère de mon ami arrivait par curiosité. C'était un p'tit mec de 15 ans qui était brun avec des yeux bleu clair, assez beau à regarder.

- Tu veux quoi Nicolas, lui demanda Manu?
- Ben moi aussi je veux participer.
- Dégage c'est mon copain!

Et là je sais pas ce qui m'a pris mais ça m'excitait de pouvoir le faire à 3. Toute façon, j'y ai pas réfléchi.

- Ben laisse-le Manu, moi je le sucerais bien...
- Ben comme tu veux Seb, moi je continue avec tes fesses!
- Déssape toi Nico et viens me sucer.

J'étais fou ce jour là, mais il l'a fait. Il s'est déshabillé et j'ai pu voir sa bite d'environ 15cm comme la mienne, elle bandait à fond, pour moi.

- Viens, tu va me sucer et moi je te suce aussi.
- Cool ça! dit Nico.

Il a commencé à se coucher sur le lit et a pris direct ma pine dans sa bouche. Il me suçait rapidement car c'était sa première bite de mec. Moi je commençais à lui en faire autant, je me suis mis à lui lécher sa petite tige et elle se tendait à chaque coup de ma langue. Je jouais avec alors que Nico me la suçait et que mon Manu me prenait comme un chien.
Finalement j'introduis sa pine dans ma bouche et je le suçai avidement. Je le pompais comme lui me pompait, mais j'en prenais un énorme plaisir. Plus je le pompais et plus il me donnait des coups avec sa tige. Je le suçais à fond pour le faire juter, et c'est moi qui ai juté le premier à cause de l'excitation que Manu me procurait. J'ai joui dans la bouche de Nico tellement il aspirait. J'eus l'impression que ma bite ne m'appartenait plus; il buvait ce salaud ce que je lui donnais il aimait ça comme si ce n'était pas sa première fois. Et c'est alors que Manu jutait à son tour dans mon cul, il me défonçait le cul avec sa tige raide, il jouissait en gueulant.

- Argggg! Putain que c'est bon!

Je sentais ses couilles se vider en moi et me remplir de sa semence chaude et moi je continuais à sucer son jeune frère.
Je voulais aussi qu'il jouisse, et il jouit aussi alors que son frère se retirait de moi. Je continuais à le pomper à fond pour que son plaisir soit immense, sa jute était bonne, salée à souhait, il me donnait des coups avec sa bite, il aimait ça le con.
Je suçais le frère de mon pote et j'aimais ça.

Une fois nos couilles bien vidées, on est tombé dans les bras les uns des autres, moi au milieu des deux, et j'embrassais mes 2 amants pour les remercier du plaisir que nous nous étions donnés et on s'échangeait quelques mots.

- T'es cool toi Seb, me dit Manu.
- Mais toi t'es encore mieux que moi, je t'aime bien tu sais, et toi Nico, c'était la première fois que t'as juté avec un mec?
- Ben, la première fois avec un mec oui, mais pas ma première fois avec un mâle!

Que voulait-il dire?
100% (14/0)
 
Posted by Cocodelray
4 years ago    Views: 152
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
frenchied...
retired
4 years ago
j'ai bien une petite idée...séduisante! ce petit nico mérite qu'on le connaisse mieux, il semble avoir des idées originales, c'est un bon garçon et je m'y connais...en tout cas tu t'es bien régalé à pomper sa bite et à le faire juter, lucky boy!