Brève de sexe 014 Un après midi au

Brève de sexe 014


Un après midi aux putes



Je devais avoir 25 ans, une vie déjà bien remplie côté rencontres et sexe quand une idée s'imposa à moi je n'avais jamais fait appel une seule fois à une pro du sexe, une péripatéticienne, une pute quoi. Cette lacune dans ma culture générale devint oh pas une obsession, mais je pensais, me disais souvent « ah il faudra que un jour j’aille au putes ».
En fait l'occasion me fut donnée quand un membre de ma famille, très porté sur les femmes me refila un numéro de téléphone d'une pro qu'il avait rencontré et qui était à ce qu'il disait un sacré petit lot. Je glissais la carte de visite de la fille dans ma poche et l'oubliais.

Plusieurs semaines plus tard, je retrouve cette carte de visite, je met un petit moment à me souvenir de ce que c'est car en fait la carte est bien celle d'une demoiselle mais c'est une carte professionnelle commerciale de quelqu'un qui vend, des stores, portes, fenêtres etc.

Je décide donc de passer un petit coup de fil, une charmante voix me réponds, elle est libre en début d'après midi. Cela me va parfaitement. Rendez vous à 14h00 chez elle.

14H00 pétantes, je suis à la porte de la donzelle, petit coup de sonnette, elle viens m'ouvrir. Une jolie petite blondinette, au visage ovale, plein de tâches de rousseur, une petite jupette plissée, un débardeur et une casquette complète le tableau. En fait elle fait plus bohème que pro du plumard. Elle s'excuse elle vient juste de rentrer elle est en retard.

« Installe toi, prend un verre les bouteilles sont sur la table, je finis mon yaourt.. tu n'est pas trop pressé ? » dit elle en passant la tête dans l'encadrement de la porte de cuisine

« Isabelle, c'est çà ? C'est ton prénom ? Je ne suis pas pressé prend ton temps.. » dis-je

Je me sers un verre de scotch quand elle arrive, saute sur le fauteuil en face de moi, les jambes croisées sous elle. Son yaourt à la main, une cuillère dans l'autre.

Atypique mais mignonne, c'est vrai elle serait plus a sa place dans une communauté baba cool que comme fille qui se prostitue . Elle porte pas de soutien gorge sous son débardeur et ses tétons pointent un maximum. Ses yeux sont d'un joli vert pale. Elle a à peu prés mon âge. Bien foutue. Je pense que tout compte fait je vais passer un bon moment.

« Sympa, j'avais faim. Bon tu n'est pas venu me regarder manger. » dit elle

« Pas vraiment ,mais je ne suis pas a cran non plus » dis-je en riant

Elle me tend la main avec un sourire.

« Allez hop, viens dans la salle de bain, une petite toilette d'accord. » puis en me regardant «  c'est sans doute pas utile, mais c'est plus logique , en plus c'est moi qui astique alors.. » et elle me tire.

Dans la salle de bain elle me déshabille doucement, puis elle me mouille et me savonne abondamment la queue. Sous ses mains inutile de dire que çà fait de l'effet.

« Ah … on dirait que tu est un rapide.. dis donc.. il y a longtemps que tu n'a  .. » commence t-elle

« Oh. Non hier soir j'étais avec une copine.. ah non n'ai pas peur je suis pas en manque !! J'ai envie c'est tout. » dis-je

Elle va un peu plus loin que la toilette rituelle, car dans la salle de bain même elle me prendre dans sa bouche et me suce un peu.
Elle trousse sa jupe, retire sa culotte et se nettoie à son tour. Elle n'a aucun poils. Une jolie fente bien rebondie.

« Allez viens au lit on sera mieux. » dit elle.

Elle m'installe sur le grand lit, fait voler son débardeur, sa petite jupe sa culotte est restée dans la salle de bain

Elle approche de moi a 4 patte sur le lit, s'installe

« Au moins je ne vais pas avoir du mal à te faire bander... t'est bien dur » dit elle. Et elle me prend dans sa bouche commence à me sucer. Je me laisse aller à la caresse, la vache elle est douée.. Elle me pompe comme une petite reine. Mais j'ai envie de m'occuper.

« Viens je vais de lécher un peu » dis-je

« Non non.. laisse toi faire.. » dit elle avec un petit sourire.

J'arrive quand même à caresser sa cuisse, sa peau est douce, mais mes bras trop courts pour aller jusqu'à son sexe

« Allez laisse moi m'amuser s'il te plaît » quémandais-je.

« Ah.. d'accord.. alors » dit elle.

Elle approche de moi, ma main glisse contre ses fesses elles sont fermes, puis mes doigts glissent dans sa fente. Elle a un petit frisson. Je débusque son clito, il est petit mais sensible si j'en juge par les frissons.
Elle arrête de me pomper pour me dire.
«  T'est doué avec tes doigts.. mon mec il à toujours du mal à le trouver toit tu tombe dessus de suite ! »
Comme je suis dur, elle me chevauche, de sa main elle guide ma queue dans son sexe. Et elle s'empale sur moi. Ses coups de reins sont assassins. Elle est penchée sur moi, ses pointes de seins toutes dressées s'offrent à ma bouche, je les lèche, les suce. Elle monte et descend sur moi. Elle a appuyé ses mains sur ma poitrine, ses doigts frôlent mes tétons ce que me fait bondir. Elle me regarde souris. Et dit

« Ah ah.. tu aimes çà ? Attends.. »

Et ses doigts se mettent à me triturer les pointes. Oh oui j'adore. Elle s'en rend compte

« Ouh lala tu est drôlement sensible.. tu veux que je les pince fort ? » demande t-elle

Elle pince mes tétons , les tords je gémis.. je me tortille, elle me chevauche. Je trouve qu'elle aussi respire bien fort, ses coups de reins sont plus anarchiques. Son visage semble indiquer qu'elle n'ai pas insensible à la chevauchée.. Je glisse ma main entre nos corps. Je trouve son sexe, avec mon pouce je taquine le clitoris. Elle pousse un petit gémissement. Je n'arrête pas, elle monte descend sur moi. Je tiendrais plus longtemps mais elle frissonne elle aussi.
Elle se cambre pousse un cri de plaisir, tandis qu'au même moment de gicles dans son ventre, c'est bon je jouis a fond. En frissonnant un maximum.

Isabelle se penche sur moi et pose un baiser sur ma bouche elle se relève me regarde et dit

« C'est pas prévu de me faire jouir... mais toi tu a réussi.. je me suis laissée aller mais c'était bon. »

On se lève petite toilette avant de m'habiller.

On règle nos affaires, je lui laisse 1000fr au lieu des 700 prévus. Elle me refait un bisou.

«  A une autre jour, peut être » me dit elle


Je ne l'ai jamais revue.. j'aurais du..

Voilà ma seule expérience d'amour tarifé, je ne sais pas si il est conforme à ce qui se passe mais je ne le pense pas.

100% (8/0)
 
Posted by CinquantNERF
2 years ago    Views: 1,261
Comments (5)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 years ago
Excellent
LucieTrave
retired
2 years ago
Cochon!!! Maintenant je vais faire payer aussi.
Non tu est trop bon et gentil avec moi. Mon homme est un ange de voudrais que tout le monde le sache.
2 years ago
pour ma part je n'ai encore jamais sauté le pas :)
2 years ago
1000 frs !! donc !!
CinquantN...
retired
2 years ago
vos commentaires