Brève n° 16 Ma femme est une grosse so

Brève de sexe n° 16

Ma femme est une grosse soumise.




C'est ainsi que commençais l'annonce. Ce magazine d'annonces vous l'avez peut être connu, Swing une revue cent fois interdite mais qui revenait. Vendue en sex shop c'était un excellent vecteur pour ceux qui voulaient échanger.
Suivait la description de la femme, puis ce qui était possible de faire avec elle. Ce couple semblait bien branché par le SM. Et madame était, d'après ce que disait monsieur, une vraie carpette.
Le physique de la dame était celui d'une femme de 40 ans très ronde, disons grosse. L'annonce énumérait ce qu'elle aimait et acceptait. J'ai découvert sur place que ce n'étais pas exhaustif et loin de la vérité.
Au téléphone on arrangeait une rencontre. Pour le weekend suivant. J'avais un peu de route à faire mais je n'ai jamais hésité à me déplacer pour me lancer dans ce genre de choses.

Arrivé sur place, je cherchais un peu leur maison car le patelin était petit mais naturellement pas de n° de rues. Enfin je trouvais la propriété, plutôt cossue. Petit coup de sonnette. Et la porte s'ouvre.

Une belle femme plus que plantureuse m'ouvre la porte. Mais quelle tenue !! Elle est blonde des yeux bleus foncés, je ne peux savoir comment est a bouche car un ball gag la lui encombre. Son menton est mouillé par sa salive qui coule sur ses seins. Ses gros seins sont serrés à la base par des élastiques , les globes gonflés ont la peau luisante et tendue. Les tétons percés par deux gros anneaux sont distendus par les poids coniques qui y sont suspendus. Sa taille est serrée par une large ceinture de cuir. En fait la ceinture la coupe en deux la transformant en un diabolo de chair. Plus bas son sexe épilé aux grosses lèvres charnues percées par 4 anneaux qui supportent des chaînes qui sont attachées aux bracelets des chevilles. Elle m'invite a entrer et me précède. Son cul rebondi laisse voir un plug enfoncé dans son anus. Son corps à la peau blanche porte diverses marques, et des bleus plus ou moins foncés un peu partout. Elle à également des marques rouges qui elles sont très récentes. Elle est perchées sur des très hauts talons qui lui donnent une jolie démarche.

Une fois dans le salon je découvre le mari, souriant. Elle s'agenouille au centre de l'espace.

« Alors un accueil tout à fait dans le ton non ? » dit il en me tendant la main.

« Ah j’avoue que c'est une mise dans le bain dès le seuil. » dis-je ?

Je te présente Suzie ma femme, mon esclave elle est totalement soumise et aime tout.
Tiens regarde il prend une règle en bois carrée et lui assène un coup sur le sein droit puis sur le gauche Elle pousse un cri a chaque fois mais il est assourdi par la gag.

« Je vois que ça te plaît » me dit mon hôte,
en désignant la bosse de mon pantalon. Il passe derrière Suzie et lui enlève le bâillon.
« Viens dans sa bouche et bourre la elle adore !! » dit il
J approche les yeux de la femme sont suppliants, elle me fait oui de la tête. J'ouvre ma braguette sors ma queue bien gonflée et je la pousse dans la bouche offerte. Sans me poser de question je bourre cette bouche chaude, je lui enfonce ma queue au plus profond. Elle pleure elle a des haut le cœur mais elle se laisse bourrer.
« Suces un peu feignasse » lui dit son mari
Elle se met à me sucer. Il prend une longue cravache et lui colle une dizaine de coups vraiment forts. Elle tressaille se cambre sans arrêter de me sucer. Je prend ses seins les soulève avec mes mais et les laisse retomber avec les poids elle pousse un gémissement .
Je continue a lui enfiler la bouche. Elle se laisser totalement aller. Ma queue fais un bruit de clapot dans sa gorge, elle bave, ça coule sur son menton sur ses gros seins.

Elle prend des coups sur les fesses et sur les reins, ses cris meurent dans sa bouche remplie par ma queue.

« Si tu le sent tu gicles dans sa gueule.. elle va adorer !! » me dit le mari excité

Oh oui je le sent car ça monte a la vitesses grand v. Je me laisse aller j'explose dans la bouche de cette grosses salope qui s'étouffe, avale le sperme qui lui saute au fond de la gorge.

Puis le mari vient lui prendre la bouche me donnant le fouet et pendant qu'il la bourre comme un malade le cingles les fesses le dos de la belle. Rapidement elle ressemble à une écrevisse car je cogne fort. Elle adore çà .

On la prend à tour de rôle on se déverse 3 fois chacun dans sa bouche.

Puis elle fut couverte de cire brûlante, par son mari tandis que mes mains investissaient la chatte et l'anus dilatés de la grosse salope.

Toute la nuit et le jour suivant furent du même acabit.

Hélas ce fut une rencontre unique Mais on ne gagne pas des amis à tous les coups

91% (15/1)
 
Categories: BDSMSex HumorTaboo
Posted by CinquantNERF
2 years ago    Views: 1,148
Comments (4)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 years ago
excellent !
2 years ago
humm je kiffe toujours tes recits !
2 years ago
Une rencontre normale dans une vie "normale"!
CinquantN...
retired
2 years ago
A vos commentaires