Samira ma bien aimée belle-sœur

Ce jeudi restera un jour sexuellement intéressant ! En effet, vers 14h, alors que je suis au travail, je reçois un sms de ma belle-sœur Samira qui demande si elle peut passer l’après-midi à mon domicile et profiter de la terrasse. Je lui réponds qu’il n’y a aucun problème et que je rentrerais pour 19h00.

Ma belle-sœur a dans la vingtaine, elle a le teint mate et est physiquement de petite taille, assez fine, mais avec des formes bien ferme ! Elle a un joli visage avec de grands yeux marron et de jolies petites lèvres. J’ai déjà imaginé des petites choses avec cette bouche… mais rien de plus.

A mon travail, j’ai réussi à prendre de l’avance et j’ai donc pu partir plus tôt que prévu, 1h30 avant la fin effective. J’avais oublié que ma belle-sœur été venue squatté gentiment l’appart. J’ouvre la porte d’entrée, je mets un pied dans mon domicile et je vois les chaussures de Samira à côté de l’armoire du couloir. Cela me rappelle ca présence, je me rends compte qu’elle ne pas entendue rentrer car c’est la première à me saluer d’habitude.

J’ai l’idée de la surprendre en train de lire ou de dormir et de lui faire une petite frayeur ! Je m’avance doucement vers mon deuxième salon, la porte est entre ouverte à moitié. Je glisse délicatement ma tête pour ne pas me faire repérer ! Et là ! Surprise ! Je vois Samira de dos, les jambes écartés avec l’ordinateur portable devant elle ! Elle s’était entièrement déshabillée. Avec l’aide d’un miroir se trouvant sur le côté de la pièce, j’arrive à admirer une petite poitrine bien ferme, délicatement coloré d’une petite auréole avec des tétons pointant ! Sa poitrine bien qu’étant menu, était d’un galbe parfait ! J’essayais de voir son entrejambe mais la position du miroir n’était pas idéale… Devant ce spectacle, ma main droite s’était déjà glissée sous mon caleçon…

Petit moment de frayeur quand elle se releva… J’avais sorti mon sexe pour le masturber… Mais en fait elle changeait uniquement de position… Elle venait de se mettre à 4 pattes devant le pc. Elle se courbait de bien belle manière, ses fesses étaient relevées, bien cambrées. Plus besoin du miroir pour voir sa jolie petite chatte bien épilé et son petit trou qui ne demander qu’à être léché !

Elle regardait une vidéo porno sur xhamster.com, certainement que je n’avais pas refermé mon internet explorer lors de mon dernier visionnage et qu’elle était tombé dessus ? En tout cas, je n’avais qu’une envie c’était de lui bouffer l’entrejambe ! Mais ma raison me fit ranger mon sexe, je fis les pas en arrière nécessaire pour sortir du couloir, une sorte de rembobinage. Je sortis de chez moi discrètement, pour à nouveau y entrer en faisant plus de bruit que la première fois ;)

Devant ma porte, je remis les clefs dans la serrure, je tournai celle-ci et rentrai à nouveau. « Samira ! Je suis rentré, T’es ou ? » Dis-je en enlevant mes chaussures. Une petite voie apeuré répondit « Dans le salon, mais attends ne rentre pas, j’essaye juste un habit ! ». Je m’avançai dans le couloir pour me retrouver devant la porte du salon marocain. Elle sortit de la pièce, un peu gênée, les joues rouges et me salua…

On commença à discuter de tout et de rien, devant un café dans le salon principal. Je lui lançai alors « Qu’est-ce que tu essayais comme habits ? », dans ma tête je repensais à son étroite petite chatte qui brillait grâce à sa mouille !
Elle ne me répondit pas, et je reposai alors la question ! Jusqu’à ce qu’elle me dise « Un truc de femme ! ». Je rigolai, elle me connaissait et savait que j’ins****rais jusqu’à ce qu’elle m’indique de quoi exactement. Elle me donna comme indice l’endroit d’un sachet dans le salon marocain mais me demanda de ne pas l’ouvrir ! Le sachet portait la marque AUBADE. Je le ramenais au salon, en me voyant avec le sachet en main, elle devint rouge et à peine elle trouva les mots pour me dire de ne pas ouvrir que j’avais déjà le morceau de textile en main !

Ma petite Samira avait acheté des strings, les un plus sexy que les autres ! Je fis le mec gênais de ne pas avoir deviné surtout avec la marque sur le sachet ;). Je lui répondis de m’excuser et que si elle m’avait dit qu’il s’agissait de sous-vêtements je n’aurais pas fait tout cela…
Mais n’empêche que je me retrouvais devant elle avec un string ficelle de plus dans la main, le pire, ou le mieux cela dépend pour qui …, c’est que la ficelle était humide…. Elle avait donc réellement essayé les strings dans le salon marocain et en même temps excitait par le petit porno visionné, elle s’était masturbé avec certains de ces jolies bout de tissu !

Voulant reprendre un peu la situation en main, sur le ton de la plaisanterie, je lui demandai le quelle elle avait préféré et que celui que j’avais en main devait certainement être son préféré !
Le fait d’être hyper gêné, doit certainement aider pour réussir encore plus à s’enfoncer je crois, car elle me répondit : « Celui que tu as en main, je ne l’ai pas acheté c’est le dernier que je portais mais quand tu es rentré, je me suis rhabillé trop vite et j’ai oublié de remettre mon string. »
Ma queue, plus rapide que mon cerveau sur ce coup, s’était déjà mise au garde à vous en imaginant les lèvres inférieures de Samira à l’air libre ! Même mon jeans avait du mal à contenir cette soudaine excitation.
Je la regardai dans les yeux, et lui demandai de me redire qu’en ce moment et sous sa robe longue, son entre jambe prenait l’air ?, elle ne me répondit que par un petit oui. Je lui indiquai que c’était dommage, que j’aurais aimé participé à cet essayage, tout en lui adressant avec ma main son string ficelle pour qu’elle le mette. Elle me regarda et me dis qu’elle ne pouvait pas le remettre parce qu’il était trop humide….

Samira commençait elle à avoir les mêmes pulsions sexuelles que moi ? Je crois bien que c’était le cas. Je ne me gênais pas pour lui dire que son sexe devait être aussi humide que la ficelle. Sur cette parole, elle remonta ces pieds sur le canapé et écarta ses jambes, elle releva la robe le long de ses jambes et laissa ses lèvres gonflés à la vue de mon regard…

Je me jetai devant elle, me mit à genoux et mis ma tête assez prêt de son ventre pour que ma langue puisse délicatement faire un premier chemin le long de ses lèvres vaginales ! Je venais de commencer à lécher ma belle-sœur ! Ma langue se frayait un chemin entre ses cuisses, je la léchais dans toute sa longueur, j’appuyais de temps en temps sur son trou, elle était encore vierge ! Sa mouille plus ma salive rendait ce territoire de plus en plus glissant et étant du genre à profiter de tous les trous de la gente féminine, je glissai un doigt sur toute la longueur de ses fesses, puis entre ses fesses, jusqu’à me retrouver à étaler cette mouille partout entre son cul. Je voulu alors introduire un doigt dans son jolie petit trou serré, et là surprise une nouvelle fois !

Je n’eus aucune difficulté à le rentrer ! Samira m’avoua qu’elle se masturbait souvent l’anus pour rester vierge et qu’elle utilisait de temps en temps des petits bijoux intime ! Je me retrouvais donc à lécher goulûment ma belle-sœur tout en lui doigtant l’anus ! Quelle belle fin de journée !

Mais elle me fit le cadeau de déboutonnait mon jeans, de sortir mon sexe et de le prendre à pleine bouche, elle me suçait ! Peut-être pas de la meilleure des manières, elle était débutante dans ce domaine, mais cela fut la cause rapide de long jet de sperme venant s’étaler sur son visage, sur sa bouche et sur sa langue tendu vers mon sexe !

Depuis ce fameux jeudi, Samira et moi nous nous retrouvons à chaque fois qu’elle achète un nouveau sous vêtement. Je peux même vous dire que les bijoux intimes sont de plus en plus gros et que nous sommes même passé à de la bonne sodomie !

100% (8/0)
 
Categories: AnalMasturbationTaboo
Posted by Chaud_lapin
1 year ago    Views: 4,559
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments