Défi d'une fin de journée

Pour A.

Je suis partie de chez moi hier avec l'énergie d'une tempête, dévalant les escaliers et les rues, en retard, excitée, terriblement en retard.
Mon rendez vous n'avait rien à voir avec quelque chose ayant un rapport avec le sexe. Plutôt le contraire, à faire taire les pulsions d'un a****l en rut. Ceci dit, se balader dans les rues est un acte sexuel, si le corps est en demande.
Dans le parc étincelaient mille poussettes accompagnant des bambins et leur maman, et bourdonnaient autours mille hommes tous étrangement plus sportifs les uns que les autres, faisant le tour du lac aux canards avec une passion suspecte.
Seule dame oisive dans ce décor, mon pantalon insoutenablement trop petit, scandaleusement serré à l'entrejambe, mes phéromones lançant des appels sans équivoque dus à l'énergie de nos échanges précédents. Oisive, indéniablement excitée, mais quelque chose dans le regard qui fait que personne ne m'approche. L'excitation n'est pas pour eux, elle est centrée sur toi.
Jardin public, pas un buisson où m'isoler, le soleil efface les coins d'ombre, je suis à la merci des regards. Je m'assieds dans l'herbe, et me caresse en serrant et desserrant mes jambes sur mon sexe, en le frottant doucement sur les coutures de mon pantalon. Il ne m'en faut pas plus pour sentir l'humidité de l'excitation se propager dans mon string.
Le second rendez vous se trouve finalement dans un restaurant. Le serveur me propose de saupoudrer ma crêpe d'un peu d'amour, et m'offrira finalement et "exceptionnellement" un calva en fin de repas.
C'est un tête à tête, demandant mon attention. Je ne peux pas respectueusement m'isoler toutes les 5 minutes. Je m'absente deux fois, une fois en début de soirée, une fois en fin. La première, aux toilettes spacieux et propres, je baisse mon pantalon et contemple la couleur de l'intérieur de mon string. C'est un joli « noir et blanc ». Je me caresse avec mes doigts à travers le string, le pantalon sur les genoux, debout, contre le lavabo. Je pense à toi, j'imagine ton regard sur moi, tes sens en éveil par le parfum fort de mon sexe.
La deuxième fois dans le même lieu. Cette fois-ci, je baisse mon string. Mon index effleure ma chatte. Je suis extrêmement mouillée, ce liquide blanc, crémeux comme on aime le définir, inonde mon doigt. Je le glisse au fond de moi, il rentre sans difficulté, une volupté due à l'attente se propage dans tout mon corps. J'y glisse un deuxième et commence un va-et-vient lent. Je m'adosse contre le mur. J'imagine à nouveau ton regard, mes pensées se tournent sur la vision imaginaire de ta queue serrée dans ton jeans, appelant à être délivrée. Je ruisselle sur ma main. Mais comme dit précédemment, je ne peux pas m'absenter longtemps, et je dois retourner à ma table.
Lors du retour dans le métro, la luminosité change soudain. L'air est absent. Les néons grésillent. Je suis assaillie par le bruit. Je connais bien tout ça, pourtant. L'énergie s'écaille. Je la presse de rester, mais le vent à définitivement tourné. Étrange. M'aurais tu abandonné ? J'arrive chez moi fatiguée, me déshabille, hésite, enlève aussi finalement le string, objet de ta requête pourtant. Dans mon lit, je m'endors, en sachant que la jouissance encore retardée n'en sera que meilleure. J'essaie de gommer les traits de ton visage que j'imagine déçus. Je les inverse en sourire, et je sombre.
97% (25/1)
 
Categories: Masturbation
Posted by Albaa
3 years ago    Views: 1,536
Comments (26)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 months ago
beau récit !
3 months ago
il aurait été navrant de ma part que je ne vous lise et un commentaire banal n aurait eu aucun interet.
Je ne sais pas vivre sans jeu. c est donc inscrit dans les gènes de mon esprit, mon ADN.
j en suis gêné parce que je me reconnais parfois en vous, j'en suis gêné parce que parfois il peut m arrivé de vouloir jouer avec vous alors que nous n'avons échangé que quelques messages et depuis peu et que outre le fait que cela puisse parraitre rapide, impétueux, prétentieux , en même temps je suis ainsi...Lorsque je contemple et désir ce que je présume être si troublant j'ai bien du mal à me résoudre à ne point y gouter
3 months ago
Merci... Je suis particulièrement sensible aux compliments sur ma plume.
Merci donc pour le temps que vous avez pris à me lire, à me commenter, et de façon aussi personnelle.
Vous soulevez ma curiosité lorsque vous parlez de jeu inscrit dans vos gènes, et de là à provoquer un sentiment de gêne...!
3 months ago
bien belle hommage avec tant de justesse dans l écriture que l on peut ressentir les sensations, le désir, le parfum du plaisir
il agit comme une vidéo j'ai pu simplement lire et imaginer, voyager et ce jeu est tellement inscrit dans mes gênes, que j'en suis gêné...il ne me faudrait pas trop être tant troublé!
7 months ago
Non seulement le récit sait transmettre l'excitation insoutenable de la narratrice mais en plus, et c'est assez rare ici pour mériter d'être souligné, c'est particulièrement bien écrit.
7 months ago
Vraiment superbe pourquoi n'avoir rien fait depuis3 ans
9 months ago
super ce genre d histoire !!! merci
10 months ago
"Ceci dit, se balader dans les rues est un acte sexuel, si le corps est en demande"
Voir ça comme ça, c'est typiquement féminin (que ce soit un homme ou une femme ..)
belle lucidité ! (tjrs a mon humble avis lol)
2 years ago
so nice
2 years ago
j'aime beaucoup
2 years ago
pas mal l'histoire
courte mais bien fait
ça sent le bon moment
2 years ago
Comme cela a été dit, un texte d'une rare qualité, il mérite d'être cité et souligné...
Et hop !!! Dans mes favoris.
Merci pour ce moment de lecture et de... douce torture, pour n'avoir le droit qu'au texte.
2 years ago
Rafraîchissants, ces textes torrides sans vulgarité, assez rares pour être soulignés... J'envie vos ou votre partenaire... Claude
bonmale
retired
3 years ago
tres bo style
j'adore,
j'aimerais faire partie de tes pensées ....
bises
3 years ago
joli ça m'existe beaucoup hummmm
belamant44
retired
3 years ago
charmant... j'aime beaucoup l'évocation du "liquide blanc crémeux"... mais si c'est comme ça tous les jours tu devrais peut-être consulter.
freemmann
retired
3 years ago
super excitant ton récit,
Plain de charme, de sensualité, de provocation, de désir.... Hummmmmm
Keep doing it
3 years ago
délicieux et bien écrit... j'étais un voyeur invisible avec toi dans ces toilettes... j ai encore tes gémissements dans ma tete, et l odeur de ton sexe trempé... tu me donnes envie de me caresser à mon tour...
3 years ago
bonjour,
je viens de lire ton texte sur la masturbation et j aimerais te rendre un peu du plaisir qu tu m as donné.
même lorsque elle n'est pas présente, c'est elle. c'est un femme à laquelle je repense souvent. les corps que je baise, en rêve, ne sont pas le sien mais c'est son énergie qui les habite . son sourire, jamais apaisé , toujours fébrile, quand elle me disait dès mot comme "tu étais bien planté au fond de mon cul '"avant de partir d'un grand éclat de rire.
sans que j sois spécialement endurant, nous savions faire durer nos collisions pendant dès heures. elle, couchée su le ventre, moi sur son dos. trempés de sueur elle tournait son visag pour que nos salives se mêlent dans sa bouche. ma main glissait sou son corps fragile et venait se coller à son sexe. je savais qu'elle aimait que mon doigts vienne prendre sa mouille das sa chatte pour l étaler su son clito. je tournais autour, changeant de rythme pour faire monter et descendre son plaisir. ma queue durcissait sur son cul, petit et ferme. j'entrais ma bite un instant dans sa chatte. elle savait que je voulais juste la recouvrir de sa mouille. j'aurais aimé parfois l'entendre dire, mais à c moment, tout en elle me suppliait de l'enculer. je retirais alors mon sexe et le collais sur sa raie. en continuant d branler sa chatte, je pesais de tout mon poids su son dos pour pénétrer sa pastille. je râlais en entrant au fond de son cul. pu restions alors de longs moment, presque sans bouger. ma queue enflait encore dans son conduit quand elle ondulait son corps, pleurant parfoi d plaisir...
j espère que tu as apprécié...et qu tu aimerais qu continue :-)
3 years ago
ravissant

merci beaucoup
popo21490
retired
3 years ago
tres joli histoire
3 years ago
C'est très bien écrit - merci pour ce bon moment;
3 years ago
Excellent, merci.
3 years ago
Bravo.
3 years ago
Excellente on ressent bien cette excitation,on voudrait presque etre une souris qui te suis partout pendant tes aventures ;-)
loops59
retired
3 years ago
superbe histoire...merci pour cet agreable moment